Jan 312015
 

Topfooteux.com vous indique le calendrier des matches de La 30ème Coupe d’Afrique des Nations qui se déroule en Guinée Équatoriale du 17 janvier au 8 février 2015.

Le Maroc devait organisé cette 30ème Coupe d’Afrique des Nations, mais le virus Ebola a déplacé la compétition en Guinée Équatoriale. Après la cérémonie d’ouverture qui c’est déroulée à 16h, heure française. Place à la compétition !

Le 26e  match débute à 20h30 (Heure française), Samedi 30 janvier 2015 pour ce quart de finale de la Coupe d’Afrique des Nations :

TUNISIE / GUINÉE ÉQUATORIALE

Le match est diffusé sur Canal + ou Canal + Sport ?

Si vous n’êtes pas abonné, il y a une autre alternative en streaming sur internet :

http://freefoot.fr/

Jan 312015
 

Topfooteux.com vous indique le calendrier des matches de La 30ème Coupe d’Afrique des Nations qui se déroule en Guinée Équatoriale du 17 janvier au 8 février 2015.

Le Maroc devait organisé cette 30ème Coupe d’Afrique des Nations, mais le virus Ebola a déplacé la compétition en Guinée Équatoriale. Après la cérémonie d’ouverture qui c’est déroulée à 16h, heure française. Place à la compétition !

Le 25e  match débute à 17h (Heure française), Samedi 30 janvier 2015 pour ce quart de finale de la Coupe d’Afrique des Nations :

CONGO / RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

Le match est diffusé sur Canal + ou Canal + Sport ?

Si vous n’êtes pas abonné, il y a une autre alternative en streaming sur internet :

http://freefoot.fr/

Jan 302015
 

Les Experts sont de retour à l’occasion du Championnat du Monde de Handball qui se déroule au Qatar jusqu’au 1er février 2015. La France après s’être sortie première du Groupe C avec La Suède, Égypte, Islande, République Tchèque et l’Algérie. Elle a passée les huitième de finale face à l’Argentine sans grande difficulté (33 – 20), les quart de finale face à la Slovénie (32 – 23).

Résultats

France 30 – 27 République Tchèque

Égypte 24 – 28 France

France 26 – 26 Islande

Algérie 26 – 32 France

France 27 – 25 Suède

France 33 – 20 Argentine

Slovénie 23 – 32 France

Ce soir à 19h, l’équipe de France qualifié pour les demi-finale devra hausser le ton face à l’Espagne pour continuer l’aventure à Doha. Nikola Karabatic devra être au meilleur de sa forme, même s’il reste une carte maîtresse en cas de faillite collective.

Le match est diffusé sur Bein Sport en direct de Doha.

Le match est retransmit à 19h sur TMC, puisque TF1 détient les droits pour la demi-finale.

Si vous n’êtes pas abonné, il y a une autre alternative en streaming sur internet :

http://freefoot.fr/

Jan 292015
 

Programme TV – Envoyé Spécial : La forêt de la discorde

Jeudi 29 janvier 2015 – France 2 – 20h50

La Forêt de la discorde

Un reportage d’Elise Menand et Caroline Robillard.

Après l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, après le barrage de Sivens, la construction d’un futur Center Parcs dans l’Isère est devenue le nouveau grand projet contesté. Depuis le mois de novembre, des opposants occupent le chantier et empêchent les travaux d’avancer. Comment la forêt des Chambaran est-elle devenue la nouvelle Z.A.D. – ou « zone à défendre » en langage militant ?

Communiqué de presse France 2 – 6 janvier 2015

Jan 292015
 

Programme TV – Envoyé Spécial : Attentats : l’école en première ligne

Jeudi 29 janvier 2015 – France 2 – 20h50

Attentats : l’école en première ligne

Un reportage de Lionel Poussery, Rim Khalifa et Baptiste des Monstiers.

Minute de silence, liberté d’expression en question, théorie du complot, dans certains établissements scolaires, les professeurs sont en première ligne. Dialogue ou sanction, comment l’école de la république gère-t-elle l’après.

Je Suis Charlie - Attentat du 7 janvier 2015 à la Rédaction de Charlie Hebdo

Je Suis Charlie – Attentat du 7 janvier 2015 à la Rédaction de Charlie Hebdo

Communiqué de presse France 2 – 6 janvier 2015

Jan 292015
 

Programme TV – Envoyé Spécial : Grèce, quand la santé fait faillite

Jeudi 29 janvier 2015 – France 2 – 20h50

Grèce, quand la santé fait faillite

Un reportage d’Elise Le Guével et Mathieu Dreujou.

Officiellement, la Grèce se porte mieux. Le gouvernement grec a même annoncé avoir renoué avec la croissance, grâce notamment à un “assainissement” de ses finances publiques.

L’envers du décor, ce sont les coupes drastiques dans le domaine de la santé, le budget a diminué de 40 % depuis 2007. Les grecs vivent aujourd’hui avec une seule angoisse : tomber malade.

Aujourd’hui, un grec sur quatre n’a plus aucune sécurité sociale, le paludisme et la malaria sont de retour depuis le début de la crise. Les hôpitaux sont pris d’assaut et font payer le prix fort à ceux qui n’ont plus les moyens.

Des Cyclades au Péloponnèse, nous avons sillonné un pays dont la crise a balayé les certitudes, où la crise financière a semé les germes d’une crise sanitaire.

Communiqué de presse France 2 – 6 janvier 2015

Jan 282015
 

Topfooteux.com vous indique le calendrier des matches de La 30ème Coupe d’Afrique des Nations qui se déroule en Guinée Équatoriale du 17 janvier au 8 février 2015.

Le Maroc devait organisé cette 30ème Coupe d’Afrique des Nations, mais le virus Ebola a déplacé la compétition en Guinée Équatoriale. Après la cérémonie d’ouverture qui c’est déroulée à 16h, heure française. Place à la compétition !

Le 24e  match débute à 19h (Heure française), Mercredi 28 janvier 2015 :

GUINÉE / MALI

Le match est diffusé sur Canal + ou Canal + Sport ?

Si vous n’êtes pas abonné, il y a une autre alternative en streaming sur internet :

http://freefoot.fr/

Jan 282015
 

Topfooteux.com vous indique le calendrier des matches de La 30ème Coupe d’Afrique des Nations qui se déroule en Guinée Équatoriale du 17 janvier au 8 février 2015.

Le Maroc devait organisé cette 30ème Coupe d’Afrique des Nations, mais le virus Ebola a déplacé la compétition en Guinée Équatoriale. Après la cérémonie d’ouverture qui c’est déroulée à 16h, heure française. Place à la compétition !

Le 23e  match débute à 19h (Heure française), Mercredi 28 janvier 2015 :

CAMEROUN / CÔTE D’IVOIRE 

Le match est diffusé sur Canal + ou Canal + Sport ?

Si vous n’êtes pas abonné, il y a une autre alternative en streaming sur internet :

http://freefoot.fr/

Jan 282015
 

Les Experts sont de retour à l’occasion du Championnat du Monde de Handball qui se déroule au Qatar jusqu’au 1er février 2015. La France après s’être sortie première du Groupe C avec La Suède, Égypte, Islande, République Tchèque et l’Algérie. Elle a passée les huitième de finale face à l’Argentine sans grande difficulté (33 – 20).

Résultats

France 30 – 27 République Tchèque

Égypte 24 – 28 France

France 26 – 26 Islande

Algérie 26 – 32 France

France 27 – 25 Suède

France 33 – 20 Argentine

Ce soir à 19h, l’équipe de France qualifié pour les quart de finale devra hausser le ton face à la Slovénie pour continuer l’aventure à Doha. Nikola Karabatic devra être au meilleur de sa forme, même s’il reste une carte maîtresse en cas de faillite collective.

Le match est diffusé sur Bein Sport en direct de Doha.

Si vous n’êtes pas abonné, il y a une autre alternative en streaming sur internet :

http://freefoot.fr/

Jan 272015
 
Programme TV – France 2 – Documentaire
Jusqu’au dernier – La Destruction des Juifs d’Europe 
«Les Disparus »
Mardi 27 janvier 2015 – France 2 – 23h25

Documentaire. Réalisé par William Karel et Blanche Finger. Narrateur Yvan Attal et Lambert Wilson. Produit par Zadig Productions et Looks Film. Avec la participation de France Télévisions, Toute l’histoire, TV5 Monde, UKTV et ZDFinfo. Avec le soutien de de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Soixante-dix ans après la « libération » du camp d’Auschwitz, les huit volets sur la destruction des Juifs d’Europe explorent une histoire qui s’enracine bien avant le début du XXe siècle et se déploie aujourd’hui encore. Avec comme question centrale : non pas « pourquoi » mais  « comment » un tel crime a-t-il pu être mis en place. La série analyse chacune des trois entités du drame : les bourreaux et leurs complices, les victimes, et le reste du monde.
Drapeau Union Soviétique - URSS - 150 x 90 cm - 10 € - Boutique Megacom-ik - Paris 13e

Drapeau Union Soviétique – URSS – 150 x 90 cm – 10 € – Boutique Megacom-ik – Paris 13e

Devant l’avancée inexorable des Alliés, les Allemands éliminent les traces de l’extermination. Les survivants du ghetto de Varsovie, les détenus de Sobibor et Treblinka se soulèvent. Près de 2,7 millions de déportés périrent dans les camps d’extermination.
Communiqué de presse France 2 – 6 janvier 2015
Jan 272015
 
Programme TV – France 2 – Documentaire
Jusqu’au dernier – La Destruction des Juifs d’Europe 
«La solution finale »
Mardi 27 janvier 2015 – France 2 – 22h35

Documentaire. Réalisé par William Karel et Blanche Finger. Narrateur Yvan Attal et Lambert Wilson. Produit par Zadig Productions et Looks Film. Avec la participation de France Télévisions, Toute l’histoire, TV5 Monde, UKTV et ZDFinfo. Avec le soutien de de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Soixante-dix ans après la « libération » du camp d’Auschwitz, les huit volets sur la destruction des Juifs d’Europe explorent une histoire qui s’enracine bien avant le début du XXe siècle et se déploie aujourd’hui encore. Avec comme question centrale : non pas « pourquoi » mais  « comment » un tel crime a-t-il pu être mis en place. La série analyse chacune des trois entités du drame : les bourreaux et leurs complices, les victimes, et le reste du monde.
En 1942, les ghettos polonais sont liquidés. En France, la police française déporte plus de 14 000 juifs étrangers et français, lors de la Rafle du Vel’ d’Hiv’.
Communiqué de presse France 2 – 6 janvier 2015
Jan 272015
 
Programme TV – France 2 – Documentaire
Jusqu’au dernier – La Destruction des Juifs d’Europe 
«La mort en face »
Mardi 27 janvier 2015 – France 2 – 21h40

Documentaire. Réalisé par William Karel et Blanche Finger. Narrateur Yvan Attal et Lambert Wilson. Produit par Zadig Productions et Looks Film. Avec la participation de France Télévisions, Toute l’histoire, TV5 Monde, UKTV et ZDFinfo. Avec le soutien de de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Soixante-dix ans après la « libération » du camp d’Auschwitz, les huit volets sur la destruction des Juifs d’Europe explorent une histoire qui s’enracine bien avant le début du XXe siècle et se déploie aujourd’hui encore. Avec comme question centrale : non pas « pourquoi » mais  « comment » un tel crime a-t-il pu être mis en place. La série analyse chacune des trois entités du drame : les bourreaux et leurs complices, les victimes, et le reste du monde.
A la fin de 1941, les dirigeants nazis organisent la “Solution Finale”. Les déportés sont exterminés dans les chambres à gaz des camps de Belzec, Sobibor, Treblinka et Auschwitz.
Communiqué de presse France 2 – 6 janvier 2015
Jan 272015
 
Programme TV – France 2 – Documentaire
Jusqu’au dernier – La Destruction des Juifs d’Europe 
« Jusqu’au cœur de la nuit »
Mardi 27 janvier 2015 – France 2 – 20h50

Documentaire. Réalisé par William Karel et Blanche Finger. Narrateur Yvan Attal et Lambert Wilson. Produit par Zadig Productions et Looks Film. Avec la participation de France Télévisions, Toute l’histoire, TV5 Monde, UKTV et ZDFinfo. Avec le soutien de de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Soixante-dix ans après la « libération » du camp d’Auschwitz, les huit volets sur la destruction des Juifs d’Europe explorent une histoire qui s’enracine bien avant le début du XXe siècle et se déploie aujourd’hui encore. Avec comme question centrale : non pas « pourquoi » mais  « comment » un tel crime a-t-il pu être mis en place. La série analyse chacune des trois entités du drame : les bourreaux et leurs complices, les victimes, et le reste du monde.
1940. Paris est occupée et le régime de Vichy entame sa politique de collaboration. Le IIIe Reich envahit l’URSS en juin 1941. C’est le début de la Shoah par balles menée par les Einsatzgruppen.
Communiqué de presse France 2 – 6 janvier 2015
Jan 272015
 

Programme TV – Jeu : Le Juste prix

Mercredi 28 janvier 2015 – TF1 – 19h

tf1

Présenté par Vincent LAGAF’
Produit par Fremantle Media / Hervé Hubert

Mercredi soir, la  » saturday night fever  » va s’emparer du plateau du JUSTE PRIX. Vincent Lagaf’ vous donne rendez-vous pour une spéciale Disco !
 
Le temps d’une émission, Vincent Lagaf’ va se transformer en Claude François et accueillera des candidats survitaminés mais aussi des danseuses disco et les sosies des plus grandes stars de l’époque : Dalida, Patrick Hernandez ou encore Donna Summer !
 
Rendez-vous mercredi 28 janvier à 19h pour un JUSTE PRIX qui estime, qui chante et qui danse !

Retrouvez Le Juste Prix sur MYTF1, l’offre à la demande multi-écrans de TF1. 

Communiqué de presse TF1 – Mardi 27 janvier 2015

Jan 272015
 

Topfooteux.com vous indique le calendrier des matches de La 30ème Coupe d’Afrique des Nations qui se déroule en Guinée Équatoriale du 17 janvier au 8 février 2015.

Le Maroc devait organisé cette 30ème Coupe d’Afrique des Nations, mais le virus Ebola a déplacé la compétition en Guinée Équatoriale. Après la cérémonie d’ouverture qui c’est déroulée à 16h, heure française. Place à la compétition !

Le 22e  match débute à 19h (Heure française), Mardi 27 janvier 2015 :

SÉNÉGAL / ALGÉRIE

Le match est diffusé sur Canal + ou Canal + Sport ?

Si vous n’êtes pas abonné, il y a une autre alternative en streaming sur internet :

http://freefoot.fr/

Jan 272015
 

Topfooteux.com vous indique le calendrier des matches de La 30ème Coupe d’Afrique des Nations qui se déroule en Guinée Équatoriale du 17 janvier au 8 février 2015.

Le Maroc devait organisé cette 30ème Coupe d’Afrique des Nations, mais le virus Ebola a déplacé la compétition en Guinée Équatoriale. Après la cérémonie d’ouverture qui c’est déroulée à 16h, heure française. Place à la compétition !

Le 21e  match débute à 19h (Heure française), Mardi 27 janvier 2015 :

AFRIQUE DU SUD / GHANA

Le match est diffusé sur Canal + ou Canal + Sport ?

Si vous n’êtes pas abonné, il y a une autre alternative en streaming sur internet :

http://freefoot.fr/

Jan 272015
 

INTERVIEW – William Karel, Blanche Finger

Jusqu’au dernier , la destruction des Juifs d’Europe ?

Programme TV – France 2 – Mardi 27 janvier 2015 – 20h50

france2

Leur ambition ? Raconter enfin dans « Jusqu’au dernier », la destruction des Juifs d’Europe l’histoire dans son intégralité : « depuis la crise en Allemagne et l’arrivée d’Hitler au pouvoir jusqu’à nos jours » . Interview des deux réalisateurs, William Karel et Blanche Finger. Pourquoi avoir réalisé « Jusqu’au dernier », la destruction des Juifs d’Europe ?

William Karel : Blanche Finger et moi-même avions réalisé ensemble Album(s) d’Auschwitz [diffusé le 19 janvier 2012 sur France 2, ndlr]. Construit à partir des quelque trois cents clichés pris par des officiers SS à Birkenau en 1944, ce documentaire racontait principalement l’histoire des Juifs de Hongrie. Il doit exister ainsi plus de trois cents films historiques qui ne témoignent en fait que d’une toute petite partie de ce qu’a représenté la destruction des Juifs d’Europe. Avec « Jusqu’au dernier », nous avons souhaité raconter enfin l’histoire dans son intégralité : depuis la crise en Allemagne et l’arrivée d’Hitler au pouvoir jusqu’à nos jours, le film couvre tout le siècle.

Blanche Finger : Nous espérons ainsi que ce documentaire en huit épisodes sera, non pas simpliste, mais simple, et que ceux qui le regarderont de bout en bout, en une ou plusieurs fois, auront une vision claire de l’Histoire, qu’ils la comprendront vraiment. Tout ce qui concerne l’après-guerre par exemple – ce qui reste de la Shoah aujourd’hui, comment écrire après Auschwitz… – a rarement été abordé et constitue une partie importante de notre documentaire.

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué en préparant ce film ?

W. K. : Le fait que l’on croit tout savoir et que l’on en sache finalement si peu…

B. F. : Oui, tout le monde a l’impression de tout connaître sur le sujet. Combien de fois n’avons-nous pas entendu : « On sait très bien ce qui s’est passé… » ? Or, prise dans sa globalité, cette histoire reste méconnue. Par exemple, au sein même de l’histoire des SS, il existe beaucoup d’incohérences. La réponse à la « question juive » n’est pas du tout venue d’un ordre unanime décidé en haut lieu, mais a été le fruit de nombreuses et complexes imbrications.

W. K. : La plupart des personnes à qui nous avons parlé de notre projet nous disaient : « Évidemment, votre documentaire commence à partir de la conférence de Wannsee, quand a été débattue et décidée la solution finale. » Or, à ce moment-là, en 1942, nombre de Juifs ont déjà été assassinés sans qu’aucune décision officielle n’ait été prise. Dans l’imaginaire collectif, la machine nazie s’est mise en place d’un seul coup pour agir de façon globale et systématique. Mais la réalité a été tout autre.

Comment est construit votre documentaire ? Pourquoi avoir choisi de le réaliser en huit volets ?

W. K. : Après avoir essayé de faire des rapprochements thématiques, nous avons opté pour une construction chronologique. Cette approche permet de témoigner au mieux de la globalité de l’Histoire et de l’enchaînement des faits. La conférence de Wannsee n’arrive ainsi qu’au deux tiers du documentaire, preuve de tout ce qui s’est mis en place dans les années précédentes… « Jusqu’au dernier » représente ainsi un seul et même film de huit heures.

Par rapport à vos précédents films (Le Monde selon Bush, 1929, Au cœur de la Maison Blanche : Barack Obama…), quel est le ton de celui-ci ?

W. K. : Celui que nous privilégions depuis notre premier documentaire historique, La Rafle du Vél’ d’Hiv [diffusé en 1992 sur France 3 dans « La Marche du siècle », ndlr] : des paroles croisées d’intervenants. Ici, ce sont les historiens qui racontent les faits et se répondent. Ils sont le fil rouge du film.

Comment avez-vous choisi les intervenants ?

B. F. : Nous avons sélectionné une cinquantaine d’historiens à travers le monde, parmi les plus importants. Tous ceux que nous avons rencontrés ne travaillent d’ailleurs que sur ce sujet, qui représente l’œuvre de toute une vie. Ils s’y consacrent depuis vingt ans, trente ans, quarante ans. C’est comme si, une fois que l’on plonge dans cette histoire, on ne pouvait plus s’en défaire… Outre les historiens interviennent également ceux que l’on a appelé « les grands témoins », dans le sens où ils sont les écrivains de la Shoah.

W. K. : Contrairement à notre film Contre l’oubli [diffusé en 1995 sur France 2, ndlr], nous n’avons pas privilégié les témoignages de survivants, à cela près que certains des historiens et écrivains interrogés ont connu les événements et parlent de leur expérience personnelle. Benjamin Ferencz, par exemple, intervient comme historien, parce qu’il a écrit sur le sujet, mais aussi parce qu’il est le dernier procureur de Nuremberg vivant à pouvoir raconter intimement cette histoire.

B. F. : Il ne faut pas oublier que nous arrivons soixante-dix ans après les faits, à un moment où un documentaire sur le sujet ne peut plus être basé uniquement sur le témoignage. Non pas que cette parole n’est pas sacrée – le témoignage des survivants reste toujours essentiel – mais, à l’heure actuelle, la plupart des témoins ont disparu et les autres sont extrêmement âgés. « Jusqu’au dernier » s’est donc construit en priorité sur les documents historiques disponibles sans que nous n’utilisions par exemple d’anciens enregistrements. Seuls les historiens sont à même d’expliquer la machine nazie. Cela dit, nous avons inclus des témoignages sous forme de lectures de textes. Les Juifs qui allaient être massacrés étaient dans l’urgence de laisser des traces de ce qu’il se passait. Ils se disaient : « Nous ne serons plus là, mais voilà nos témoignages. Il faut que les générations futures sachent. » Ce documentaire est avant tout un film pour les jeunes.

À ce titre, comment réagissent les jeunes face à la Shoah ? Est-ce que vous avez pu observer des changements ces dernières années ?

B. F. : Des changements assez négatifs, que les historiens américains appellent Holocaust Fatigue. On est fatigués de la Shoah… La seconde moitié du XXe siècle a été d’une violence absolue avec les génocides au Rwanda, au Cambodge, etc. Les jeunes générations se demandent alors : « Qu’est-ce qui fait la spécificité de la Shoah ? Pourquoi est-ce plus grave ? Est-ce une question de nombre ? » La différence, c’est que la destruction des Juifs d’Europe implique une organisation systématique à l’échelle de tout un continent. Cette destruction ne s’adressait même pas à une profession ou à des gens engagés politiquement, mais concernait les Juifs ou « le Juif ». Il ne s’agit évidemment pas de dresser une sorte de hiérarchisation des victimes. Il y a eu énormément de civils qui sont morts en Russie, en Pologne, partout. Cette guerre a généré cinquante millions de morts.

W. K. : Il faut dire que le travail des enseignants n’a pas toujours été fait correctement. Des historiens nous racontaient par exemple que certains gamins se retrouvaient en classe devant Nuit et Brouillard sans aucune préparation ni mise en garde. Dans « Jusqu’au dernier », nous nous sommes efforcés de ne choisir aucune image qui risquerait d’apparaître insoutenable ou monstrueuse : cela ne servirait à rien de choquer pour choquer.

Combien d’heures de rushes avez-vous tournées ?

B. F. : Chaque entretien durant entre une heure et demie et deux heures, nous nous sommes retrouvés avec des centaines d’heures d’interviews, auxquelles s’ajoutent près de quatre cents heures d’archives et six mille photographies.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées au montage ?

W. K. : La difficulté d’un film sur la destruction des Juifs d’Europe, c’est que toutes les archives proviennent de la propagande nazie. Se pose alors la question de comment montrer cette matière. D’où notre choix de garder le commentaire allemand de l’époque, pour ne pas tromper le spectateur sur l’origine de l’image.

B. F. : Du ghetto de Varsovie, il existe des documents écrits, mais aucune image qui ne soit pas issue de la propagande. À Lodz, à l’inverse, certains Juifs ont réussi à prendre des photos en cachette et à les conserver.

W. K. : L’autre difficulté est la rareté de ces images, pour ne pas dire leur absence totale. Autant, à partir de l’arrivée au pouvoir d’Hitler, il existe des heures et des heures d’archives sur les nazis, les SS, les Einsatzgruppen, etc., autant il n’existe quasiment plus rien à partir du moment où sont construits les camps et les chambres à gaz. Nous avons choisi alors de montrer des lettres ou bien de tourner, aujourd’hui, de nouvelles images sur certains lieux de mémoire.

B. F. : Même les documents sont rares. Les nazis avaient mis en place des groupes spécialisés chargés de les brûler au fur et à mesure. Il n’y a, par exemple, qu’une seule trace de l’Opération Reinhard, qui désigne le massacre de tous les Juifs de Pologne : un simple télégramme qui le met en mots et donne des chiffres.

W. K. : Il existe aussi un discours d’Himmler annonçant l’extermination. « Nous venons d’accomplir une page glorieuse de notre histoire. Elle restera secrète, personne ne doit en parler », déclare-t-il. Le discours devait en effet rester secret, mais quelqu’un l’a enregistré… Nous le diffusons dans le documentaire.

Communiqué de presse France 2 – 6 janvier 2015

Jan 272015
 

Programme TV –  Cérémonie internationale du 70e anniversaire de la libération d’Auschwitz

Mardi 27 janvier 2015 – France 2 – 14h05

Événement spécial de la rédaction. Présenté par Marie Drucker.

Édition spéciale présentée par Marie Drucker : 90 minutes consacrées à des témoignages sur la libération des camps il y a 70 ans. Autour d’elle :   

– Fabrice d’Almeida, historien, spécialiste du nazisme, des médias et de la propagande.

– Ida Grinspan, déportée à 14 ans à Auschwitz-Birkenau. Elle a suvécu à la détention et aux marches de la mort. Infatigable, elle consacre sa vie à témoigner, particulièrement auprès des collégiens et lycéens.  Elle est co-auteur de « J’ai pas pleuré » avec Bertrand Poirot-Delpech.


– Anne Beaumanoir, Juste parmi les Nations. A 18 ans, résistante communiste à Paris, elle sauve deux enfants juifs d’une rafle au prix de risques énormes pour elle comme pour son réseau clandestin. 

– Boris Cyrulnik, psychiatre et psychanalyste. En juin 1944, il échappe de très peu à une rafle, sauvé par une infirmière et caché par un réseau clandestin. Ses parents, eux, mourront en déportation. Il dit que cette expérience l’a poussé à devenir psychiatre.
– Pascale Deschamps, journaliste spécialiste du cinéma. 

A 15h30, cérémonie officielle à Auschwitz-Birkenau.

A 17h30, hommage aux déportés. 

Toute l’après-midi sera ponctuée de reportages sur les camps français, les Justes, les Impunis… et duplex. Amaury Guibert, correspondant France 2 à Berlin, sera en duplex d’Auschwitz, ainsi que des journalistes de la rédaction de France 2 en direct du mémorial de la Shoah…

Communiqué de presse France 2 – 6 janvier 2015

Jan 262015
 

Programme TV – Série TV : Secrets and Lies, épisode N°3

Lundi 26 janvier 2015 – France 2 – 22h20

Série australienne. D’après Stephen M. Irwin. Avec : Martin Henderson (Ben Gundelach), Anthony Hayes (détective Ian Cornielle), Diana Glenn (Christy Gundelach), Adrienne Pickering (Jess Murnane), Philippa Coulthard (Tasha Gundelach), Piper Morrissey (Eva Gundelach), Damon Gameau (Dave Carroll) et Hunter Stratton Boland (Thom Murnane).

Réalisé par Kate Dennis. Scénario de Kylie Needham et Stephen M. Irwin. Avec la participation de Luke Wright (Taylor), Bradley Murnane (Ryan), Sean Dennehy (Robert Liew) et Jerome Meyer (Cooper).

Maintenant qu’il sait ne pas être le père de Thom, Paul veut en découdre avec Ben. S’ensuit entre les deux hommes une violente altercation. Ben se remémore ses parties de pêche avec Thom, dont il était proche. Il confie enfin à sa femme, puis à ses filles, être le père biologique de Thom Murnane. Suite à une conversation avec Paul, Ben comprend que ce dernier n’est pas l’assassin de Thom.

Communiqué de presse France 2 – 6 janvier 2015

Jan 262015
 

Programme TV – Série TV : Secrets and Lies, épisode N°2

Lundi 26 janvier 2015 – France 2 – 21h30

Série australienne. D’après Stephen M. Irwin. Avec : Martin Henderson (Ben Gundelach), Anthony Hayes (détective Ian Cornielle), Diana Glenn (Christy Gundelach), Adrienne Pickering (Jess Murnane), Philippa Coulthard (Tasha Gundelach), Piper Morrissey (Eva Gundelach), Damon Gameau (Dave Carroll) et Hunter Stratton Boland (Thom Murnane).

Réalisé par Kate Dennis. Scénario de Stephen M. Irwin. Avec la participation de Hugh Parker (Dr. Tim Turner), Luke Wright (Taylor), Bradley Murnane (Ryan) et Andrew Thompson (Rory).

Jessica confie à Ben être persuadée que le meurtre de Thom a été commis par le père de celui-ci, un ex-militaire du nom de Paul Murnane. Elle en veut pour preuve un jouet récemment offert à l’enfant par celui-ci, alors même qu’il lui était interdit d’approcher son fils. Cette interdiction judiciaire était survenue suite à des violences exercées à l’encontre de la mère. Selon, Jess, à son retour de la guerre son comportement avait changé. Ben rend visite à ce dernier qui partage un appartement avec d’autres vétérans. Ben insiste pour le voir et s’ensuit une brève altercation entre les deux hommes au cours de laquelle Ben prend la fuite.

Communiqué de presse France 2 – 6 janvier 2015