Déc 112017
 

Stars 80 la suite – Chronique cinéma

Sortie 6 décembre 2017

Comédie de Thomas Langmann avec Richard Anconina, Patrick Timsit, Bruno Lochet, Jean-Marc Généreux, Lio, Jean-Luc Lahaye, Gilbert Montagné, Sabrina, Jeanne Mas, Phil Barney, Début de soirée, Cookie Dingler, Emile & Images, François Feldman, Patrick Hernandez, Jean-Pierre Mader.1h52 – Sortie le 6 décembre 2017.

Vincent et Antoine terminent la tournée « Stars 80 » avec succès. Tous les artistes chanteurs méritent un repos avec six mois avant la prochaine tournée. Ils vont tout de même se retrouver une semaine à Courchevel pour fêter ça. Maurice, le gérant de la société « Stars 80 » assure qu’ils peuvent partir tranquilles. Il a les clés de la boîte, il s’occupe de tout. 24h plus tard, un huissier s’invite dans les bureaux de « Stars 80 ». Le fisc réclame 1 million d’euros pour impayé à l’URSSAF avec les pénalités de retard. Maurice est parti avec la caisse sans laisser de trace. Le duo va devoir trouver une solution pour éviter le redressement judiciaire et le dépôt de bilan sans pour autant alerter la troupe de chanteurs. Comment vont-ils rayer l’ardoise du fisc ?

En allant au cinéma MK2 Bibliothèque, un dimanche, à la séance de 12 h, je m’étonne de voir, personne devant l’entrée de la salle 1. Á l’intérieur, nous étions que deux au démarrage du film. 24h avant, la cérémonie en l’honneur de Johnny Hallyday sur l’avenue des Champs-Élysées et Place de la Madeleine avait concentré toutes les attentions médiatiques et populaire. Cela expliquerait-il cette désertification ? En réalité, j’étais le témoin du plus grand navet cinématographique 2017.

« Stars 80 la suite » propose une série de situations, non abouti avec un scénario au vide sidéral. Thomas Langmann a pensé qu’il suffisait de balancer une B.O des « Stars 80 » pour tenir en haleine le téléspectateur et faire fonctionner la planche à billets du box-office. Raté ! Tout le film est concentré sur le duo Richard Anconina et Patrick Timsit. Autant dire que Pôle emploi, les attend pour pointer à un poste de manutention du lourdingue. Peu de répliques avec la crème artistique des années 80’. Lio nous montre juste qu’elle a encore le corps pour le tempo Dance flor.  Marc Généreux est une catastrophe ambulante. La scène de la chambre froide nous décoince un rire fuyant. Même la scène d’autodérision de Jean-Luc Lahaye préférant les jeunes femmes mineures a été coupée au montage. Le plus pénible dans « Stars 80 la suite » est ce leitmotiv avec le fric ! Espérons que nous échapperons à un troisième volet de « Stars 80 » dans les années à venir.

Phil Marso – 11 décembre 2017 – www.walkmovie.info

Nov 282017
 

Sortie cinéma – Le Brio – Critique

Sortie 22 novembre 2017

Comédie d’Yvan Attal avec Daniel Auteuil, Camélia Jordana, Yasin Houicha, Nozhra Khouadra, Nicolas Vaude, Jean-Baptiste Lafarge, Claude Perron, Julia Malinbaum. 1h35 – Sortie le 22 novembre 2017

Banlieusarde d’un quartier défavorisé, Leila commence mal sa première année de fac de droit à ASSAS. Elle arrive en retard pour son premier cours orchestré par le professeur Pierre Mazard. Un réac perfide qui maîtrise les mots à la perfection, ponctuée de provocation pour souffre-douleur. Le dérapage est devenu son exercice de style. Leila en fait les frais à la limite de l’humiliation. Sauf qu’il a été trop loin. Le président de la fac, lui fait savoir qu’il risque le conseil de discipline. Néanmoins, il lui propose une alternative pour sauver sa carrière : préparer Leila au concours de l’éloquence. Une compétition honorifique qui se déroule chaque année entre les facs de droit dans l’hexagone. Leila va-t-elle relever le défi ?

« Le Brio » est assez plaisant dans le déroulement du récit. Daniel Auteuil campe bien le costume d’un professeur jouissant du pouvoir des mots avec une petite humanité pour la transmission chère à l’Éducation nationale. Camélia Jordana est assez convaincante ! Yvan Attal tombe néanmoins dans la facilité en faisant croire qu’une jeune femme de banlieue est forcément mal éduquée, grossière avec les codes vestimentaires de la cité. Cela devient pénible de stigmatiser les personnes qui logent dans des barres d’immeubles. Tout est une question d’éducation !!! Le réalisateur tombe à nouveau dans ce piège à la fin du film. On  regrette aussi le peu de scène avec d’autres étudiants de milieu favorisé au contact de Leila à la fac. « Le Brio » se cantonne à divertir, sans une véritable résonance sociale.

 

Phil Marso – 28 novembre 2017 – www.walkmovie.info

Déc 292015
 

Programme TV – Incognito

Mardi 29 décembre 2015 – M6 – 20h55

Comédie d’Eric Lavaine. Avec Bénabar, Franck Dubosc, Jocelyn Quivrin, Anne Marivin, Isabelle Nanty, Gérard Loussine. 1h34 – Sortie le 29 avril 2009

Lucas avait un rêve. Monter un groupe de rock avec deux autres potes et devenir star. Sauf, qu’il casse l’ambiance dès qu’il se met au piano pour chanter ses propres chansons. Le trio se disloque un soir. Thomas le bassiste complètement défoncé disparaît. Le batteur La Glue meurt d’un accident de moto quelques mois plus tard. Lucas tente se soir-là de draguer Marion, la serveuse. Il récolte Francis, un mime raté ! Dix ans s’écoulent… Lucas contrôleur de la RATP, recroise Marion. A la veille d’un diner, il fouille dans ses souvenirs de groupe. Il tombe sur un carnet bleu contenant des chansons composées par Thomas. Du jour au lendemain, il devient célèbre…. Jusqu’au jour, où le défunt Thomas réapparait. Il vit heureux en Inde où il a pu décrocher de la dope. Il doit passer trois jours en France pour régler un acte de succession. Lucas doit redevenir « incognito » pour que Thomas ne devine pas le pot aux roses de l’usurpateur.

« Incognito » est une belle idée de départ. Le chanteur Bénabar pour son premier rôle au cinéma est surprenant. Certes, il joue le rôle d’un chanteur à succès. Mais, il ne tombe pas dans le piège de jouer son propre rôle. D’autres célébrités en dehors du cinéma ont souvent raté cet exercice de style : être quelqu’un d’autre. Bénabar est très convaincant. La catastrophe vient de Franck Dubosc. Certes, à la bande annonce l’acte était prémédité. Dubosc n’est pas capable de sortir de son one man show. Une fois de plus, il joue un rôle de composition tourné sur lui-même. Il flingue le film rien que par sa présence. Dommage ! Rabattez-vous sur « Le Missionnaire » ou la mélodie comique sonne plus juste !

Phil Marso – 1er mai 2009 – Walkmovie.info

Nov 202015
 

Chronique Cinéma : Ange & Gabrielle

Ange & Gabrielle - Cinéma - Sortie le 11 novembre 2015

Film comédie d’Anne Giafferi. Avec Patrick Bruel, Isabelle Carré, Alice de Lencquesaing, Thomas Soliveres, Carole Franck, Laurent Stocker – 1h31 – Sortie le 11 novembre 2015.

Ange est un homme d’affaires comblé. C’est un grand séducteur, il passe de conquête en histoires éphémères tel un célibataire en liberté de mouvement. Jusqu’au jour où il voit débouler Gabrielle. Une mère seule dans la vie exceptée sa fille de 17 ans, Claire. La jeune femme est enceinte de Simon. Celui-ci serait le fils caché d’Ange. Gabrielle demande à Ange de convaincre Simon de reconnaître le futur enfant. Ange va-t-il se défiler face à ce harcèlement peu commun ?

« Ange & Gabrielle » est une comédie légère sur le thème de la paternité. Isabelle Carré est énergique et pétillante face à Patrick Bruel tout en justesse. On regrette néanmoins que les personnages secondaires n’aient pas été assez étoffé pour susciter plus d’intrigues, de situations drôles. Ce film reste néanmoins un bon moment de détente salutaire dans le contexte actuel.

Phil Marso – 20 novembre 2015

Source : Walkmovie.info

Fév 212015
 

Critique cinéma : Kingsman Services Secrets

Kingsman Services Secrets - Sortie le 18 février 2015

Kingsman Services Secrets – Sortie le 18 février 2015

Film comédie de Matthew Vaughn. Avec Colin Firth, Samuel L.Jackson, Taron Egerton, Mark Strong, Michael Caine, Sofia Boutella, Sophie Cookson, Mark Hamill. – 2h09 – Sortie le 18 février 2015.

Richmond Valentine est un milliardaire excentrique qui a fait fortune dans la technologie de pointe. Il se pose une question sur l’avenir de notre planète : comment se préserver du réchauffement climatique face à l’augmentation de la population terrestre ? Sa théorie radicale fait écho auprès du service secret britannique hors contrôle : Kingsman. L’ennui c’est que son dernier élément, équivalant à un James Bond est passé à la découpe. Harry Hart se doit de recruter du sang neuf. C’est ainsi qu’une dette du passé, l’amène à recroiser Eggy’s. Lui, c’est un jeune de la banlieue londonienne qui est loin des critères du bon goût british. Va-t-il avoir l’étoffe d’un agent secret de la couronne d’Angleterre en costume trois-pièces ?

« Kingsman Services Secrets » revisite le mythe de l’agent secret pince sans rire de l’humour anglais avec un Colin Firth assez déjanté. Dans le rôle du méchant fineau, Samuel L.Jackson fait véritablement l’affaire. Taron Egerton dans le rôle du Kingman en herbe manque de charisme pour véritablement faire jeu égal avec son mentor. Qu’importe ! La phase des exercices pour devenir le N°1 est assez jubilatoire. Une fois sur le terrain, un léger temps mort se fait ressentir, mais c’est pour mieux nous surprendre dans un final époustouflant ou l’action à mains nues se transforme en un feu d’artifice épique. Vous serez tellement estomaqué qu’il sera préférable de rester assis jusqu’à la fin du générique pour mieux apprécier le rappel de Kingsman.    

Phil Marso – 21 février 2015 – Walkmovie.info

Fév 202015
 

Un Village presque parfait

Film comédie de Stéphane Meunier. Avec Didier Bourdon, Lorànt Deutsch, Lionel Astier, Denis Podalydès, Elie Semoun, Annie Grégorio, Armelle, Carmen Maura, Pierre Menès, – 1h38 – Sortie le 11 février 2015.

Le charmant petit village « Saint-Loin la Mauderne » avec ses 120 habitants est niché dans une enclave montagneuse. Une qualité de vie très enviée si toutefois l’usine n’avait pas fermé entrainant une désertification. Seul le bureau de poste résiste pour donner le RSA chaque mois. Germain le maire, décide de réagir en envoyant un dossier à Bruxelles pour subventionner une Scop. L’administration technocratique européenne est pointilleuse et exige qu’un médecin s’installe durant 5 ans. C’est ainsi que débarque Maxime, docteur en chirurgie plastique, amateur de cricket et ayant plus la culture bobo-urbaine dans son attitude. Germain demande à ses administrés de faire un effort au point de bannir le rugby et tous les défauts que peut comporter un trou perdu. Maxime va-t-il apprécier ce changement d’air ?

« Un village presque parfait » est loin d’être une comédie simplette sur la désespérance d’un petit village et la délocalisation d’un citadin arrogant. Ici, tous les personnages sont attachants et les situations comiques bien distillées pour nous raconter l’esprit rural sans lourdeur. C’est un véritable bol d’air à ne pas se priver.

Phil Marso – 20 février 2015

Source : Walkmovie.info

Fév 102015
 

Film de Martin Bourboulon. Avec Marina Foïs, Laurent Lafitte, Alexandre Desrousseaux, Anne Lemarchand, Achille Potier, Judith El Zein, Michaël Abiteboul, Vanessa Guide, Michel Vuillermoz – 1h25 – Sortie le 4 février 2015.

Un mariage heureux peut-être un divorce exemplaire, c’est du moins ce qu’espèrent Florence et Vincent Leroy. Sauf qu’ils ont trois mômes insupportables ! Qui va avoir la garde des enfants ? À moins que l’on préfère une garde alternée ? Le hic c’est que Florence ingénieur en chantier éolienne est promue pour un poste au Danemark. Vincent doit faire une mission humanitaire, le rêve de toute une vie en tant que médecin. Cela tombe aux mêmes dates, il va falloir donc s’entredéchirer pour éviter d’avoir à boulets les sales gosses. Une seule solution : être le parent le plus odieux. Est-ce un rôle difficile quand on a toujours été un papa, une maman irréprochable ?

« Papa ou Maman » est une excellente comédie sur le divorce, mais cette fois-ci traité sous un angle nouveau. Ce qui fait l’originalité du scénario avec cerise sur le gâteau : les mômes sont des têtes à claques ! Ici, on pousse à l’exagération sur le ton limite de l’humour noir. Les gags défilent sur un bon rythme, même si certaines situations paraissent invraisemblables. Ce film est par contre déconseillé aux personnes en plein divorce ou qui ont très mal vécu la séparation. Marina Foïs joue pour une fois avec justesse sans en faire des tonnes et Laurent Lafitte très classe ! Quant aux mômes, ils sont transparents et manquent de place dans le scénario pour montrer leurs vrais talents. 1h25, ce qui explique sans doute la faiblesse de leur rôle. « Papa ou Maman » a reçu le Prix Public studio Ciné Live au Festival International du film de comédie de l’Alpe d’Huez 2015, ce qui est amplement mérité pour son avalanche de bonne humeur.

Phil Marso – 10 février 2015 – Source : Walkmovie.info