Août 142017
 

Cinéma à l’affiche – Critique – Dunkerque

Walkmovie.info vous propose la chronique du film « Dunkerque » de Christopher Nolan

Film de guerre de Christopher Nolan. Avec Fionn Whitehead, Mark Rylance, Harry Styles, Barry Keoghan, Aneurin Barnard, Kenneth Branagh, Jack Lowden. 1h47 – Sortie le 19 juillet 2017.

21 mai 1940, soldats français et anglais sont encerclés par l’armée allemande. Churchill ordonne l’ordre d’évacuer les troupes anglaises. Il espère en sauver 30 000 alors que 450 000 sont les proies de l’aviation ennemie. L’Angleterre juste en face de la ville assiégée, on réquisitionne des bateaux des pêcheurs, des plaisanciers pour venir en aide. Quelques destroyers tentent aussi le sauvetage en vain. Sur la plage de Dunkerque des hommes tentent de survivre sous la mitraille.

« Dunkerque » s’arrange un peu trop facilement avec l’histoire. Il transforme une déroute anglaise par une évacuation héroïque. Le réalisateur Christopher Nolan exclut les 35 000 soldats français qui arrivèrent à contenir la Wehrmacht avec de l’armement lourd quasi inexistant et en infériorité numérique : un contre 10/30. Une B.O pesante notamment dans les moments critiques prend aux tripes. Ce film retraçant un fait historique pas très glorieux de la Grande-Bretagne aurait eu plus d’épaisseur s’il avait décrit le sacrifice des soldats français notamment dans les combats de rue et des dunes. « Dunkerque » reste un divertissement de bonne facture.

Le film de Henry Verneuil « Week-end à Zuydcoote » (1964) moins spectaculaire retrace mieux le désarroi des soldats sur cette plage damnée.

Phil Marso – 12 août 2017

Mai 252015
 

Programme TV – Téléfilm : Pierre Brossolette ou les passagers de la lune

Mardi 26 mai 2015 – France 3 – 20h50

Un téléfilm de Coline Serreau. Avec Julien Baumgartner (Pierre Brossolette) , Léa Drucker (Gilberte), Charles Petit (Passy), François Feroleto  (Forest Yeo-Thomas), Coraly Zahonero (Yvonne de Gaulle), Joe Sheridan (Winston Churchill), Quentin Baillot (Jean Moulin), Eric Naggar (le préfet Bollaert).

Élève talentueux, le jeune Pierre Brossolette rejoint les rangs de l’École normale supérieure en 1922. Il épouse Gilberte Bruel, qui lui donne deux enfants, et devient un père de famille comblé. Brossolette se lance ensuite dans le journalisme, une voie dans laquelle il excelle. Animé par une inépuisable rage de convaincre, fervent défenseur des idéaux pacifistes et des droits de l’homme, il s’engage en politique. La guerre, l’intellectuel se révèle homme d’action et s’impose rapidement comme un maître du combat clandestin. Hyperactif, déconcertant et pragmatique, Pierre Brossolette contribue à unifier les réseaux de la Résistance…

Communiqué France 3 – Lundi 25 mai 2015

Mai 212015
 

Anniversaire de la fin de la 2ème Guerre mondiale

En 1945 s’achevait une guerre qui avait, depuis six ans, ensanglanté le monde. Pas un continent n’a été épargné. L’Europe et singulièrement la France et sa capitale, ont été malheureusement au coeur des affrontements. 70 ans plus tard, la mémoire du conflit doit être d’autant plus intacte que le Monde s’est reconstruit en restant profondément affecté par l’horreur des combats et la barbarie des crimes.

La Mairie du 13e vous propose un programme complet d’expositions, d’initiatives à destination de la jeunesse, mais aussi une projection, une soirée de témoignage et des cérémonies, entre le 24 avril et le 18 juin 2015.

 Cérémonies officielles

Rendez-vous dans le hall de la Mairie du 13e.

26 avril – 10h45 : Journée nationale de la déportation
8 Mai – 10h45 : 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale
27 Mai* : Journée nationale de la résistance
18 Juin* : 75e anniversaire de l’appel de Charles de Gaulle

*L’horaire sera précisé ultérieurement.

 

Initiatives vers les jeunes et scolaires

La Mairie du 13e s’inscrit, avec le corps éducatif, dans la Grande Mobilisation de l’Ecole pour les Valeurs de la République, engagée par le gouvernement. Localement, il s’agit de valoriser le travail réalisé dans les écoles et de promouvoir de nouvelles initiatives.

  •  Visite guidée  de l’exposition en Mairie du 24 avril au 15 mai « Enfants juifs à Paris 1939-1945 » à laquelle sont invitées les écoles.
  • Exposition dans cinq écoles élémentaires : « Le 13e en résistance » : 47 avenue d’Ivry B ; Vulpian ; Baudricourt B ; 46 Jenner ; Küss.
  • Répertoire de chants mis à la disposition des professeurs de musique de la Ville de Paris afin qu’ils puissent y puiser des références au delà de l’Hymne National et de l’Hymne Européen. La pratique du chant joue un rôle dans le développement de la culture humaniste, notamment lorsque les textes sont explicités et mis en contexte par les professeurs des écoles. Le chant permettant aux élèves de prendre la parole et d’être ainsi les acteurs centraux des actions pédagogiques.
  • Intervention pédagogique de l’association L’Enfant et la Shoah Yad Ayeled en école et en centre de loisirs.

 Expositions

  • Exposition « Enfants juifs à Paris 1939-1945 »

Du 24 avril au 15 mai, Galerie Athéna, Mairie du 13e

Cette exposition invite à découvrir le quotidien des enfants juifs qui ont vécu pendant la Seconde Guerre mondiale en France. Les réseaux de sauvetage et de solidarité de Parisiens ont été déterminants dans la protection contre les rafles dont 11400 enfants ont été victimes, à Paris en majorité.

Chronologique et thématique, elle permet de prendre conscience des persécutions auxquelles les enfants juifs et leurs familles ont du faire face, et de rendre hommage aux Justes qui les ont aidés.

Exposition « Le 13e en Résistance »

Du 24 avril au 22 mai – Galerie Bièvre, Mairie du 13e et dans cinq établissements scolaires (47 avenue d’Ivry B – Vulpian – Baudricourt B – 46 rue Jenner – Küss)

A partir de documents du Musée de la Résistance Nationale et de l’exposition de l’ANACR, Association Nationale des Anciens Combattants, créée à la Mairie du 13e en 1994, nous vous proposons de découvrir les figures emblématiques de la résistance dans le 13e.

Exposition « A la Mémoire des enfants juifs déportés du 13e »

Du 24 avril au 15 mai – Antichambre, Mairie du 13e

Pendant dix ans l’AMEJD 13 Association pour la Mémoire des Enfants Juifs Déportés du 13e a consulté les registres des écoles : 233 enfants furent déportés. Des plaques commémoratives apposées sur la façade de 27 écoles rappellent l’identité de ces enfants. Une stèle édifiée dans le square de Choisy garde la mémoire de 37 enfants trop jeunes pour être scolarisés.

***

Événements

Projection de courts-métrages d’animation Disney ® datant de la Seconde Guerre mondiale

Mercredi 29 avril à 16h, salle des fêtes – Mairie du 13e 

Silly Symphonies de Walt Disney : « Donald à l’armée » (8min32), « A l’attaque » (7min27), « Blitz Wolf » (9min30), « Plutot Mascotte de l’armée » (6min56), « Plutot Soldat » (6min33).

Durée 45 mn. Entrée libre dans la limite des places disponibles

***

Soirée Histoire  – Conférence-témoignage de Henri Borlant

Jeudi 21 mai à partir de 18h45, salle des fêtes – Mairie du 13e

Seul survivant des 6000 enfants français déportés à Auschwitz en 1942, Henri Borlant offre, grâce à la Société d’Histoire et d’Archéologie du 13e un « jeudi de l’histoire » exceptionnel. Devenu un rendez-vous mensuel à la Mairie du 13e, il nous promet ici un témoignage d’une rare intensité.

18h45 : introduction en musique de la Chorale des enfants Baudrichoeur

19h : Conférence-témoignage de Henri Borlant

20h30 : échange avec le public

21h : signature de l’ouvrage « Merci d’avoir survécu » avec la participation de la librairie Les Oiseaux rares, située 1 rue Vulpian dans le 13e.

Source : Mairie du 13ème – Paris

Mai 172015
 

Programme TV – Le film du dimanche soir : L’Affaire Rachel Singer

Dimanche 17 mai 2015 – France 2 – 20h55

Film américain. Réalisé par John Madden (2011). Scénario de Matthew Vaughn, Jane Goldman et Peter Straughan. D’après l’oeuvre de Assaf Bernstein et Ido Rosenblum. Musique composée par Thomas Newman. Produit par Marv Films et Pioneer Pictures. Avec Helen Mirren (Rachel Singer), Sam Worthington (David, jeune), Tom Wilkinson (Stefan Gold), Jessica Chastain (Rachel Singer, jeune), Ciarán Hinds(David), Marton Csokas (Stefan, jeune), Jesper Christensen (le SS Dieter Vogel) et Romi Aboulafia (Sarah).

Trois agents du Mossad sont devenus célèbres, en 1966, pour avoir capturé et tué un criminel de guerre nazi à Berlin.

En 1997, la fille de Rachel Singer, un des trois agents de 1966, publie un livre sur leur aventure. Rachel va alors se remémorer les préparatifs et la capture de Dieter Vogel, et la véritable histoire de cette mission qui fut sa première sur le terrain.

Les trois agents avaient une mission d’autant plus difficile que l’ancien nazi recherché se trouvait à Berlin-Est, d’où ils devaient le ramener pour un procès en Israël.

En 1997, l’ancien mari de Rachel, Stefan — lui aussi membre du trio d’agents —, lui révèle qu’en Ukraine, un vieillard déclare être ce même criminel nazi. Il lui demande de s’y rendre.

Communiqué de presse France 2 – 28 avril 2015

Mai 082015
 

Programme TV – Cérémonie commémorative du 8 mai 1945

Vendredi 8 mai 2015 – France 2 – 9h30

Edition spéciale de la rédaction présentée par Julian Bugier. Direction de l’information : Thierry Thuillier, Pascal Golomer, Pascal Doucet-Bon.Direction de la rédaction : Eric Monier, Agnès Vahramian.

La rédaction de l’information prend l’antenne avec une édition spéciale, en direct, présentée par Julian Bugier, entouré de Pierre Servent, spécialiste des questions militaires, de Fabrice d’Almeida, historien et de Nathalie Saint-Cricq, chef du service politique.

Communiqué de presse France 2 – 14 avril 2015

Mai 072015
 

Programme TV – Toute une histoire : Ils ont vécu les heures sombres de l’Histoire

Vendredi 8 mai 2015 – France 2 – 14h

Magazine. Présenté par Sophie Davant. Proposé par Réservoir Prod. Produit par Réservoir Prod. Réalisé par Massimo Manganaro.

A partir de 14h, le magazine quotidien Toute une histoire, présenté par Sophie Davant consacrera un numéro spécial à cette commémoration.

Dans cette émission intitulée « Ils ont vécu les heures sombres de l’Histoire », Sophie Davant recevra deux hommes et une femme qui ont pris part à ce conflit qu’ils aient été résistants ou déportés. Anne, 92 ans et André, 88 ans ont rejoint très tôt la Résistance. Quant à lui, Benjamin, 88 ans, lui vivait en Pologne, il a été déporté dans 8 camps successifs et a survécu.

Aujourd’hui, ils nous transmettent leurs souvenirs du passé, pour nous rappeler qu’il faut rester vigilant dans le présent. Un devoir de mémoire qui compte énormément à leurs yeux.

Odon Vallet, historien des religions, nous accompagnera tout long de cette émission pour nous apporter son éclairage historique. Il posera avec nous le décor de ce monde en souffrance au sein duquel nos invités ont grandi et nous éclairera sur les leçons à tirer de cette période trouble.

Au sommaire également, un reportage sur l’importance de la transmission.

Extraits de l’émission disponibles en visionnage sur www.francetvpreview.fr

Sur Twitter, retrouvez Toute une histoire sur le hashtag officiel #Touteunehistoire

Communiqué de presse France 2 – 14 avril 2015

Mai 072015
 

Programme TV – Documentaire : La chute du Reich

Vendredi 8 mai 2015 – France 2 – 20h55

Documentaire. Réalisé par David Korn-Brzoza. Créé par David Korn-Brzoza et Olivier Wieviorka. Narrateur Vincent Lindon. Produit par Cinétévé. Avec la participation de France Télévisions, de Planète +, RTBF, Viewcom-VRT, Ministère de la défense, direction de la mémoire, du patrimoine et des archives, du CNC, Blue Ant Media et TV5 Québec Canada.

En juin 1944, l’optimisme règne dans le camp allié. À l’Ouest, le débarquement en Normandie est un succès. Dans leur avancée, les troupes menacent bientôt la frontière allemande. À l’Est, l’Armée rouge passe à l’attaque. Avec l’opération Bagration, elle déferle en Biélorussie et contraint la Wehrmacht à une terrible retraite. L’heure est à la confiance. Aucun doute n’est permis : « La guerre sera terminée avant Noël. » Et pourtant… La guerre s’éternise encore près d’une année. Onze longs mois de combats, ponctués de terribles batailles et d’atroces crimes de guerre. Onze mois de peur et d’espérance, qui ont bousculé les certitudes des chefs et le quotidien des hommes. Onze mois meurtriers, qui ont laissé une cicatrice éternelle dans les cœurs et dans l’histoire.

Communiqué de presse France 2 – 14 avril 2015