Mar 072015
 

Agenda Manifestation : Marche Mondiale des femmes 2015

Dimanche 8 mars 2015 – 14h30 Place de la la République – Paris

La Marche Mondiale des Femmes lance sa 4ème Action Internationale

Le 8 mars la Marche Mondiale des Femmes démarre sa 4e Action Internationale. Avec le slogan « Nous resterons en Marche jusqu’à ce que toutes les femmes soient libres », des femmes des 96 pays dans lesquels le mouvement est présent s’organiseront pour continuer à dénoncer les causes qui oppriment et discriminent les femmes dans le monde entier. En même temps, dans les cinq régions, à travers un processus de formation politique féministe, un travail sera mené afin d’identifier les menaces dont souffrent les femmes de chaque région, ainsi que pour construire collectivement les alternatives nécessaires pour construire un monde plus juste.

Pendant les sept mois de l’Action Internationale, les différentes Coordinations nationales organiseront des mobilisations, des marches, des débats et tous types d’actions autour des quatre champs d’action qui articulent les demandes du mouvement : Bien commun et services publics, Violences contre les femmes, Paix et démilitarisation et Autonomie économique des femmes. Autour du 8 mars, comme célébration du début de l’Action, des militantes de tous les coins de la planète prendront les rues, élèveront leurs voix, leurs banderoles et joueront de la batucada pour une idée commune : Nous restons en marche.

L’Europe donne le départ de l’Action Internationale en appuyant les femmes Kurdes qui souffrent de la violence et de la militarisation qui se vit dans la zone d’une double façon : d’un côté, par le gouvernement turc, qui ne reconnaît pas leur droit d’autodétermination, ni leur autonomie sur le territoire ; de l’autre côté, par l’intégrisme religieux de ce qui est appelé l’ « Etat Islamique », qui terrorise les populations de la zone, et attente systématiquement les femmes, les dépouillant de tous leurs droits. Des centaines de femmes, de différentes parties du continent européen et d’autres continents, se sont réunies dans la ville turque de Nusaybin, au bord de la frontière Syrienne, pour montrer son appui aux femmes en lutte qui résistent chaque jour à la violence à laquelle elles sont exposées. Ce début est également celui de la caravane féministe européenne qui parcourra le continent européen, depuis la Turquie jusqu’au Portugal, durant sept mois. Pendant tout ce temps, seront organisées de nombreuses activités, marches, rencontres avec des groupes de femmes, etc.

D’autres activités régionales sont en processus. Le monde Arabe prépare une rencontre régionale qui renforcera sa Coordination et son travail en réseau. Les Amériques préparent des marches inter-régionales dans différentes zones, tout comme une rencontre de la région. L’Afrique va célébrer plusieurs campements de jeunes féministes et préparer sa cérémonie de clôture de l’Action au Kenya (autre lieu frappé par l’avancée des intégrismes religieux, la militarisation et les violations des droits humains des femmes…)

Comment s’organise la 4e Action Internationale de la MMF ?

L’action de réalisera tout au long d’une période qui commencera le Jour International des luttes des femmes (8 mars) et se terminera le Jour International pour l’élimination de la Pauvreté (17 octobre). De cette façon, nous symbolisons notre lutte contre la féminisation de la pauvreté.

L’action compte de nombreuses activités et actions qui se dérouleront dans les pays et territoires dans lesquels la Marche est présente et qui peuvent être suivis sur le site web de l’action internationale : www.mmm-2015.info, et sur Facebook : wmw-mmm-mmf 2015

Le 24 avril, nous commémorerons le massacre du Rana Plaza, dans lequel moururent des centaines de femmes, victimes de la cupidité du système capitaliste qui les exposait à des conditions infrahumaines de travail pour les grandes entreprises multinationales du secteur textile. Des militantes de la Marche, de l’Asie jusqu’aux Amériques, réaliseront des actions pour rappeler au monde que le Rana Plaza est partout, et que, femmes de tous les continents, nous souffrons des conséquences terribles du capitalisme.

L’histoire perdue de la journée du 8 mars

En cette première étape de la 4e Action Internationale, les activistes de la MMF veulent aussi rappeler l’histoire du jour International des Femmes, qui aujourd’hui se commémore le 8 Mars et dont le sens de lutte pour l’émancipation a disparu face à la commercialisation autour de la date. En de nombreuses occasions, si l’histoire de la date est évoquée, elle est mise en relation avec une grève et/ou un incendie ayant supposément eu lieu dans une fabrique textile dans laquelle travaillaient des femmes à New York en 1857 ou en 1908.

Mais quand on fait des recherches plus poussées sur les origines de la célébration, on découvre l’histoire de toute une période de lutte féministe pour les droits économiques et du travail, tout comme le droit au vote aux Etats Unis et dans d’autres lieux. Ce fut en 1910 à Copenhague, au Danemark, durant la IIe conférence Internationale Socialiste des Femmes, que Clara Zetkin – socialiste et féministe allemande- proposa la création d’un Jour International des Femmes annuel, en suivant l’exemple des femmes socialistes étasuniennes qui, dès 1908, organisaient un jour annuel National des Femmes (pour demander l’égalité économique et politique pour les femmes, pour dénoncer l’exploitation des travailleuses, demander le droit au vote, etc.)

Source : Sosmanif.info