Mai 302015
 

Programme TV – Finale de la Coupe de France : AJ Auxerre / PSG

Samedi 30 mai 2015 – France 2 – 21h 

Événement sportif. En direct du Stade de France. Commentaires de Kader Boudaoud, Emmanuel Petit accompagnés de Rodolphe Gaudin pour les interviews en bord de terrain.

Place au dénouement de cette saison 2014 / 2015. Un mois et demi après leur victoire en Coupe de la Ligue face au SC Bastia, les Parisiens, vainqueurs de la Coupe de France en 2010 et finalistes en 2011, retrouveront à nouveau le Stade de France pour leur deuxième finale nationale de la saison.

Ils affronteront les Auxerrois qui font leur grand retour au Stade de France, où ils ont remporté leur quatrième et dernière Coupe de France en 2005 et où ils avaient notamment battu le PSG en finale de cette même compétition en 2003.

Communiqué de presse France 2 – 11 mai 2015

Mai 282015
 

Interview Kader Boudaoud : Le PSG face à l’Histoire

Samedi 30 mai 2015 – France 2 – 21h – Finale Coupe de France

D’un côté, le leader du championnat de France de Ligue 1. De l’autre, le 9e de Ligue 2. Dans un camp, des joueurs en passe de remporter trois titres en une saison. Dans l’autre, une équipe dont le dernier sacre national remonte à 2005. Pour l’AJ Auxerre, qui défie le PSG, la meilleure formation française du moment, en finale de la Coupe de France, la tâche s’annonce des plus périlleuse. Pour autant, en Coupe de France plus que dans n’importe quelle compétition, les footballeurs adorent déjouer les pronostics. Kader Boudaoud, commentateur du rendez-vous avec Emmanuel Petit, en sait quelque chose. 

Cette finale, est-ce David contre Goliath ?

Oui, l’affiche est effectivement assez déséquilibrée. Surtout lorsqu’on voit ce que réalise le PSG, qui à l’heure actuelle est tout simplement la meilleure équipe de France et l’une des meilleures d’Europe. La formation parisienne file tout de même vers un troisième titre de champion consécutif, après avoir déjà remporté la Coupe de la Ligue en avril. Après, cela reste une finale de Coupe de France, avec un duel de 90 minutes et tout ce que cette compétition comporte en part de magie et d’émotions. Cela étant, le match n’est pas plié d’avance. En football, il est impossible d’être à l’abri d’une surprise. Mais je dirais que ce genre d’affiche opposant un petit à un grand s’inscrit dans la plus pure tradition de la Coupe.

Auxerre a t-il des raisons d’y croire ?

Pour Auxerre, il faut essayer de tenir le maximum de temps sans encaisser de but. Plus ils gagneront de temps, plus ils vont inspirer le doute dans les rangs parisiens. C’est un peu la clef de ce type de matchs : le moins fort doit résister le plus longtemps possible pour faire déjouer le favori. La confrontation actuelle est encore plus déséquilibrée à mon sens que celle de 2012, opposant l’US Quévilly, qui évoluait en National, à Lyon, 4e de Ligue 1. Après qui sait ce qui peut survenir ? Auxerre parviendra peut-être à pousser Paris à la prolongation, voire aux tirs au but. En tout cas, ils vont devoir jouer avec leurs armes : à savoir l’engagement et la combativité. C’est à dire les qualités propres à la Ligue 2, qui est un championnat avec beaucoup de duels, et une importante intensité physique. Car sur le plan technique, ils ne pourront certainement pas rivaliser.

On connaît les stars parisiennes que sont Zlatan Ibrahimovic, Javier Pastore ou Marco Verratti. Quels sont les éléments sur lesquels Auxerre devra s’appuyer pour réussir sa finale ? 

Ils pourront s’appuyer sur des joueurs d’expérience comme Sébastien Puygrenier, un défenseur central de métier ayant joué à Monaco. Ou encore un milieu aussi talentueux que Jamel Ait Ben Idir. Au-delà de ces individualités, l’équipe se situe dans une dynamique plutôt favorable, comme le démontre leur performance face à Ajaccio (match nul 0-0 lors de la 35e journée, face au 2e de Ligue 2). Ils auront donc probablement des arguments à faire valoir.

Pour le PSG, s’agit il d’un titre plus important que la Coupe de la Ligue ou le championnat ?

Peut-être pas aussi important que le championnat, qui récompense l’engagement d’une équipe sur toute une saison. En revanche, la Coupe de France est un véritable objectif pour le PSG. Sans doute plus que la Coupe de la Ligue, sachant que Paris n’a plus remporté cette compétition depuis 2012. Et surtout, il s’agit du seul trophée national que l’équipe n’a pas gagné sous l’ère qatarie. Le président Nasser Al Khelaïfi en fait d’ailleurs un objectif majeur de la saison, avec l’obligation qui était de faire mieux en Ligue des Champions. La Coupe de France, c’est la vieille dame. Elle incarne la plus prestigieuse des compétions nationales en terme de symbole. Raison pour laquelle lors des tours précédents, Paris a toujours aligné la meilleure équipe possible.

Pourra-t-on dire que le PSG aura passé un palier s’il s‘impose ?

Tout à fait, car ils réaliseraient un triplé historique en remportant championnat, Coupe de la Ligue et Coupe de France la même saison. Une performance inédite à ce jour. D’autant qu’ils ont déjà aussi passé un palier en Ligue des Champions en éliminant Chelsea en huitième de finale, avant de chuter face au FC Barcelone. La déroute d’un club aussi prestigieux que le Bayern Munich en demi-finale aller contre ce même Barça démontre que Paris n’a pas à rougir de son élimination. Si Paris s’impose en finale, ce sera une progression incontestable par rapport à la saison passée.

On a parfois accusé les Parisiens de lassitude en championnat. Notamment en raison de la faible opposition. Peuvent–ils tomber dans un tel écueil lors d’une finale ?

Je n’y crois pas. Paris a, il est vrai, plus un problème de mental que de qualités pures. Mais je pense qu’ils vont aborder cette finale comme ils le feraient pour un grand match de Ligue des champions : c’est à dire avec beaucoup de sérieux, d’application, et de détermination. En face, il faudra donc une équipe très solidaire pour leur contester la victoire.

Le risque d’assister à un match avec un score fleuve comme en finale de Coupe de la Ligue est-il réel (victoire 4-0 face au PSG) ?

En tant que commentateur je ne le souhaite pas. Cela serait d’ailleurs surtout dommage pour le spectacle. Après, si Paris s’est imposé sur un large score contre Bastia en finale de la Coupe de la Ligue, rappelons d’une part que la finale avait été marquée par une expulsion sévère prononcée contre Sébastien Squillaci, à 0-0. Et d’autre part qu’il y a également eu des matchs de championnat au cours desquels Paris s’est écroulé contre ce même Bastia (défaite 2-4, à la 20e journée), ou face à d’autres équipes modestes comme l’En-Avant Guingamp (défaite 0-1, en 18e journée). Si Paris n’a pas la concentration et l’application nécessaire, il peut donc s’exposer à un éventuel revers.

Propos recueillis par Yannick Sado

Communiqué de presse France 2 – 11 mai 2015

Mai 022014
 

Programme TV – coupe Gambardella – AJ Auxerre / Stade de Reims.

Samedi 3 mai 2014 – France 4 – 17h05

Diffuseur officiel de la Coupe de France pour la huitième saison consécutive, France Télévisions propose, pour clore cette saison 2014, de vivre ce samedi 3 mai, sur France 2, à partir de 20h50, en direct du Stade de France, la Finale 100 % bretonne de cette édition 2013/2014 entre le Stade Rennais et l’En Avant Guingamp.

Remake de la Finale de 2009, ce match aura des allures de revanche pour les rennais, dont le dernier titre en Coupe de France remonte à 1971 et qui avaient été battus 2-1 en Finale il y a cinq ans par les guingampais. Les deux équipes, actuellement au coude à coude en Championnat de Ligue 1 (15èmes pour les rennais et 16èmes pour les guingampais), tenteront de succéder aux Girondins de Bordeaux, tenants du titre. 

En lever de rideau de cette Finale, France 4 proposera de suivre en direct, à partir de 17h05, la Finale de la 60ème édition de la Coupe Gambardella entre l’AJ Auxerre et le Stade de Reims. Cette « petite » Coupe de France est l’occasion pour les jeunes espoirs U19 de toute la France de démontrer leurs qualités et de s’aguerrir dans une compétition nationale.

Communiqué de presse France Télévision – Vendredi 2 mai 2014