Nov 232014
 

Programme TV – Sept à Huit : dernier refuge, restos du cœur

Dimanche 23 novembre 2014 – TF1 – 18h05

tf1

Produit par Elephant et Cie
Réalisé par Bruno Piney et Rémi Fournis
Rédacteur en chef : Philippe Pécoul et Harry Roselmack
Présenté par Harry Roselmack

Au sommaire de Sept à Huit :

Dernier refuge :

Un million de bénéficiaires, cent trente millions de repas distribués l’an dernier… Les Restos du Cœur sont devenus une gigantesque machine. Pour la faire tourner, plus de soixante mille bénévoles donnent de leur temps et de leur énergie chaque année. Clément Fouquet et Arnaud Maurial ont suivi une poignée d’entre eux au centre d’Arras, dans le Nord, à quelques jours du lancement de la trentième campagne des Restos.

Le prédateur (reportage déconseillé aux moins de 10 ans) :


Il est accusé de cinq viols et trois tentatives de viol sur des fillettes âgées de six à onze ans, des faits commis dans le même quartier de Madrid. Enquête sur Antonio Ortiz Martinez, le pédophile présumé qui a créé la psychose et horrifié toute l’Espagne. Pourquoi cet homme âgé de quarante-deux ans, déjà condamné pour agressions sexuelles sur mineur, n’a-t-il pas été arrêté plus tôt ? Un reportage de Romain Bolzinger et Jean-Pierre Guillerez.

Objets à louer :


C’est le tout dernier « bon plan » trouvé par Méghane, vingt-trois ans, pour arrondir ses fins de mois : louer ses robes de soirée à d’autres jeunes femmes le temps d’un week-end. Vêtements mais aussi perceuse ou scie circulaire et même voiture personnelle, ces derniers mois, des dizaines de sites spécialisés dans la location entre particuliers ont vu le jour sur internet. Le succès de ce type de transaction est tel qu’il bouscule même aujourd’hui les affaires de certaines multinationales. Un reportage de Jérémie Drieu, Yvon Legall, Jean-Pierre Wurtz et Karine Guillaumain.

 

Après les coups :


Nathalie a connu la honte, le désarroi, la douleur… mais elle a fini par y échapper et se reconstruire. Nathalie, quarante-six ans, mère de six enfants, a subi des violences pendant dix-huit ans. Son mari a finalement été condamné à douze mois de prison. Il n’en n’a fait que six, pour bonne conduite. Aujourd’hui, elle veut aider d’autres femmes à sortir du silence. Un témoignage digne et bouleversant dans le portrait de la semaine, par Thierry Demaizière et  Léo Monnet.

Communiqué de presse TF1 – Samedi 22 novembre 2014