Avr 092015
 

Sosmanif.info vous informe d’une manifestation ce samedi 21 mars 2015 : Rassemblement contre la loi Macron, Place de la République à Paris à 15h

Stop à la flexi-précarité !

Appel commun des Unions Régionales Ile-de-France

CGT, FO, FSU, Solidaires

Depuis des années, les organisations syndicales d’Ile-de-France CGT-FO, CGT, FSU et SOLIDAIRES se mobilisent pour lutter contre les reculs sociaux imposés par les gouvernements successifs. C’est dans cette logique et dans l’unité que nous avons dénoncé la loi dite de « Sécurisation de l’emploi », la contre-réforme des retraites, le pacte de responsabilité mais aussi la loi MACRON contre laquelle, les salariés ont manifesté dès le 26 janvier, premier jour du débat à l’Assemblée Nationale.

Aujourd’hui, alors que le gouvernement utilise le 49-3 pour faire passer en force son projet au mépris de la représentation parlementaire, il est nécessaire de poursuivre et d’amplifier cette lutte contre les politiques d’austérité, pour sortir de la crise et relancer l’économie.

Imposées par le FMI, la Banque Centrale Européenne et l’Union Européenne, ces politiques d’austérité ont des conséquences désastreuses pour les salariés, les retraités et les chômeurs. Les populations les subissent avec de plus en plus de violence comme en Grèce, en Espagne, mais aussi au Portugal, en Irlande et plus largement dans l’ensemble de l’Europe.

Plus de précarité, plus d’exclusions, plus de misère, c’est la dure réalité de cette politique voulue par la Commission Européenne mise en œuvre par les gouvernements qui au nom d’une hypothétique relance économique attaque les acquis sociaux et les droits des salariés. Le projet de loi Macron s’inscrit dans cette logique et constitue un danger pour tous les salariés : il facilite et accélère les procédures de licenciements, il banalise le travail de nuit et du dimanche, il remet en cause la justice prud’homale…

Dans le même temps de nombreuses luttes voient le jour dans les entreprises du Privé et du Public sur Salaire, Emploi, conditions de travail…

Les Unions Régionales CGT, CGT-FO, FSU et SOLIDAIRES, réunies le 26 février 2015, s’engagent une nouvelle fois de façon déterminée, dans une action de grève interprofessionnelle et de manifestation afin de faire aboutir les revendications :

– Augmentation des salaires (Public et Privé), des retraites, des pensions et des minimas sociaux

– Réduction du chômage, instauration de droits nouveaux pour les salariés et leurs représentants dans les entreprises.

– Création d’emplois en changeant de politique économique.

– Préservation les droits de tous les régimes sociaux.

– Garantie et développement du service public.

Ce sont des priorités sociales qui relanceront la consommation, et l’emploi pour aboutir à une meilleure répartition des richesses.

C’est pourquoi les organisations syndicales décident en commun de porter ces revendications et d’exiger du gouvernement et du patronat qu’ils y répondent.

Conscientes de leurs responsabilités, la CGT, CGT-FO, FSU et SOLIDAIRES appellent les retraités, les chômeurs, les salariés du Public et du Privé à agir et à participer massivement le Jeudi 9 avril 2015 à la journée nationale d’action de grève et de manifestation.

RENDEZ-VOUS SPÉCIFIQUES

9h30 : Assemblée générale des grévistes de Gennevilliers

10h : Assemblée générale parisienne intersyndicale – éducation

10h : Rassemblement des salariés de la Ville de Paris

11h : Rassemblement lycéens, étudiants – place de la Nation

12h00 : Rv du syndicat CNT – devant la manufacture, 42 av. des Gobelins

12h30 : Front Syndical de Classe – FSC – près du Métro Gobelins

12h30 : Cortège unitaire de l’éducation – angle bd Gobelins / Pl. d’Italie

13h : Rv intermittents CIP-IdF – angle Place d’Italie / rue Bobillot

13h : Stand du Collectif « Avec les Grecs » – Métro Gobelins

13h : Rv Lutte Ouvrière – Métro Gobelins

Point fixe du NPA – Av Gobelins.

Point fixe Attac – Bd Port Royal / rue Henri Barbusse, RER Port Royal

Mur – femmes contre la loi Macron – face au 172 Bd de Montparnasse.

Source : Sosmanif.info

Fév 132015
 

Contre les politiques d’austérité. Pour une Europe sociale, écologique et démocratique.

Manifestation 15 février 2015 : Journée Européenne de mobilisation pour les grecs

Manifestation 15 février 2015 : Journée Européenne de mobilisation pour les grecs

Le peuple grec vient de faire un choix démocratique clair : il s’est prononcé contre les politiques néoli- bérales, pour une politique de gauche, dans l’intérêt général. Il a dénoncé les mémorandums imposés par la troïka de la Commission Européenne, de la BCE et du FMI. Il a opté en faveur de mesures concrètes afin d’en finir avec le désastre des politiques d’austérité.

Nous sommes solidaires du choix du peuple grec, comme des manifestations massives ces derniers mois en Belgique, au Portugal, en Espagne, en Angleterre, en Irlande ou en Italie contre les politiques d’austérité. Un vent de changement se lève en Europe. Cette victoire, ces espoirs et ces combats sont les nôtres.

Nous nous opposons fermement aux manœuvres de chantage et d’isolement qui visent à empêcher la mise en œuvre en Grèce d’une véritable politique de gauche. Nous condamnons les coups de force de la BCE ainsi que toutes les pressions anti-démocratiques exercées par la troïka et l’UE sur le gouvernement d’Alexis Tsipras afin de maintenir à tout prix les « mesures structurelles » néolibérales (baisse des salaires, privatisation, disparition des conventions collectives, etc) qui n’ont pour résultat que de mettre le peuple grec à genoux. Nous soutenons l’exigence d’un règlement démocratique et juste de la dette publique. Le gouvernement Grec doit pouvoir appliquer le mandat que lui a donné le peuple : la réponse à l’urgence humanitaire, la sauvegarde et le rétablissement des services publics, la reconstruction du pays et la réalisation du programme de réformes soutenu par la population. Nous exigeons que le président François Hollande et le gouvernement français respectent le choix du peuple grec et soutiennent ses revendications.. C’est nécessaire pour la Grèce, c’est une chance pour l’Europe. Nous soutenons donc le moratoire de la dette grecque. Nous proposons un audit citoyen de l’ensemble de ces dettes qui constituent un fardeau inacceptable pour les peuples, et exigeons d’en annuler la part injuste et illégitime. Comme le peuple grec, nous défendons le droit à la satisfaction des besoins de la population en matière d’alimentation, d’habillement, de santé, de logement, d’éducation, d’emploi, de sécurité publique, de culture et d’environnement.

Nous appelons à une marche à Paris et dans d’autres villes le dimanche 15 février, journée de mobilisation euro- péenne (manifestations prévues à Athènes, Rome, Lisbonne, Bruxelles, Amsterdam, Edimbourg, Berlin, etc) en soutien au peuple grec. C’est ainsi que nous pourrons mon- trer avec force que la lutte du peuple grec est notre lutte, et qu’ensemble – citoyen-ne-s, syndicats, partis, associations – nous allons modifier le cours de choses en rompant avec le cours libéral et austéritaire de l’Europe, construire une alternative aux politiques néolibérales, stopper l’austérité et agir pour une Europe sociale, écologique et démocratique.

Signataires :

Organisations politiques et syndicales, associations citoyennes Antarsya – France, ATTAC, CADTM, Collectif Roosevelt, Cie Bouche à Bouche, Compagnie Erinna, Copernic, Club socialistes affligés,Economistesatterrés,Ensemble, FemmesEgalité, Front populaire Tunisie Ile-de-France, Grèce-France Résistance, GU, Les effronté-e-s, Les Hommes sans épaules, Les jeunes écologistes, Les Oranges, Marches européennes, Mémoires des luttes, MJCF, MJS, Nouvelle Donne, NPA, PCF, PCOF, PG, République et Socialisme, Solidarité France Grèce pour la Santé, Transform !

 Source : Parti de Gauche & Sosmanif.info