Oct 132014
 
Pride - Sortie le 17 septembre 2014

Pride – Sortie le 17 septembre 2014

Film social de Matthew Warchus. Avec Bill Nighy, Imelda Staunton, Paddy Considine, Dominic West, Ben Schnetzer, Georges Mackay, Andrew Scott, Joseph Gilgun, Jessica Gunning, Faye Marsay, Freddie Fox, Jessie Cave, Karina Fernandez, Chris Overton, Joshua Hill, Kyle Rees, Liz White, Sophie Evans, Monica Dolan, Lisa Palfrey, Menna Trussler, Johnny Gibbon, Jack Baggs, Nia Gwynne, Dyfan Dwyfor, Rhodri Meilir, Matthew Flynn, Mary-Anne Dymond, Ed Coleman, Alexander Perkins.

En 1984, deux maladies surgissent en Grande-Bretagne : le sida et la peste anti sociale de Margaret Thatcher. La dame de fer affronte le syndicat des mineurs. A Londres, une librairie Gay & Lesbien décide de se mobiliser contre la casse sociale. Mark en est l’initiateur. Le jeune Jo n’ayant pas 21 ans se retrouve par hasard dans cette aventure hors du commun. Dès qu’ils prononcent le groupe Gay & Lesbien, ils se font raccrocher au nez part les représentants des mineurs. En pleine lutte, pensez-vous cela ferait mauvais genre puisque ces deux mondes ne se croisent pas dans la vraie vie. Mark militant persuasif, emmène sa troupe jusque dans le fin fond du Pays de Galles pour soutenir la cause des ouvriers en grève. Vont-ils être reçus comme des pestiférés ?

« Pride » est dans le registre de la comédie sociale, même si le fond est dramatique. Ici, on prend plaisir à découvrir cette histoire vraie, fait d’une solidarité sans faille. Le représentant du syndicat des mineurs gallois symbolise dans sa phrase l’esprit du film : « En tant que mineur, j’ai fait plusieurs expériences de premières fois : prendre la parole en public, tenir un piquet de grève, affronter la police et aller dans un bar gay plaider notre cause ». Le réalisateur Matthew Warchus nous offre une excellente comédie où les personnages sont attachants avec une énergie communicative dans le militantisme. Plusieurs moments du film peuvent même vous verser une petite larme d’espoir dans la lutte du genre humain. La différence peut s’unir pour faire face à l’injustice sociale et garder sa dignité même si le combat contre le rouleau compresseur Thatchérien est vint.

« Pride » est dans la veine du coup de poing social britannique dont ferait bien de s’inspirer le cinéma français. Ne rêvons pas !

Phil Marso – Lundi 13 octobre 2014

Source : walkmovie.info