Fév 252015
 

Programme TV – Série Fiction : Chefs – Épisode 6

Mercredi 25 février 2015 – France 2 – 21h50

Série. Réalisée par Arnaud Malherbe. Sur une idée originale de Arnaud Malherbe et Marion Festraëts. Scénario de Arnaud Malherbe, Marion Festraëts, Yann Le Nivet, Claire Lemaréchal et Stéphanie Tchou-Cotta. Produit par Calt Production. Avec la participation de France Télévisions. Avec : Clovis Cornillac (le Chef), Romain Becker (Romain), Yann Gob (Yann), Anne Charrier (Delphine), Robin Renucci (M. Edouard), Annie Cordy (Léonie), Etienne Chicot (Walter), Joyce Bibring (Charlène), Zinedine Soualem (Karim), Woo Pho (Woo), Jean Bediebe (Souleimane), Laurent Menoret (JC) et Juliette (Angélique).

Aidé de Romain, qu’il utilise à son insu comme palais pour élaborer sa nouvelle carte, le Chef est revenu sur le devant de la scène culinaire. Mais ce n’est pas assez pour Delphine. Elle parvient à convaincre une éminente et mystérieuse critique anglo-saxonne de venir goûter la cuisine du restaurant. C’est ce moment que choisit M. Edouard, pour dévoiler à Romain la vérité sur ses parents : son père a volé les recettes de sa mère, provoquant leur rupture et la dépression de Jeanne…

Communiqué de Presse France 2 – 3 février 2015

Fév 252015
 

Programme TV – Série Fiction : Chefs – Épisode 5

Mercredi 25 février 2015 – France 2 – 20h50

Série. Réalisée par Arnaud Malherbe. Sur une idée originale de Arnaud Malherbe et Marion Festraëts. Scénario de Arnaud Malherbe, Marion Festraëts, Yann Le Nivet, Claire Lemaréchal et Stéphanie Tchou-Cotta. Produit par Calt Production. Avec la participation de France Télévisions. Avec : Clovis Cornillac (le Chef), Romain Becker (Romain), Yann Gob (Yann), Anne Charrier (Delphine), Robin Renucci (M. Edouard), Annie Cordy (Léonie), Etienne Chicot (Walter), Joyce Bibring (Charlène), Zinedine Soualem (Karim), Woo Pho (Woo), Jean Bediebe (Souleimane), Laurent Menoret (JC) et Juliette (Angélique).

La rivalité entre Romain et Yann est arrivée à son point de non-retour. Yann provoque Romain en duel culinaire, une pratique ancestrale pour régler les conflits dans une brigade : deux cuisiniers s’affrontent autour de la confection d’un menu, arbitré par un juge. Le gagnant obtient le respect de sa brigade, le perdant doit la quitter sur le champ pour ne plus jamais revenir. Romain accepte. Personne ne peut annuler ce duel, pas même le Chef. Au centre de cet affrontement, Charlène, prise entre son amour pour Romain et son addiction aux médicaments qui la lie à Yann. Le Chef se retire pour ne pas avoir à arbitrer ce duel entre son héritier spirituel et son fils biologique. Miné par son anosmie, il se met au vert où il tente de retrouver le goût et l’inspiration. Delphine le débusque et tente de le ramener en cuisine…

Communiqué de presse France 2 – 3 février 2015

Fév 252015
 

 Anne Charrier une Dame de Fer dans Chefs 

Mercredi 25 février 2015 – France 2 – 20h50

Anne Charrier incarne Delphine, une femme de tête aux décisions aussi tranchées que la coupe de ses tailleurs sophistiqués. Nommée par Monsieur Édouard directrice du restaurant Le Paris pour le sauver de la faillite, elle se trouve confrontée au Chef, hostile à sa présence comme à ses décisions.

Entre eux, ce sera quitte ou double.Qu’est-ce qui vous a séduite dans le personnage de Delphine ?

C’est une carriériste qui s’est faite toute seule. Elle a gravi un à un les échelons d’un monde presque exclusivement masculin pour enfin parvenir au poste de directrice. C’est l’aboutissement de sa carrière. Je n’avais encore jamais joué un rôle pareil. Cela m’amusait beaucoup d’interpréter cette femme sans foi ni loi, qui ne se laisse dominer par personne – au risque de s’en prendre finalement plein la tête.

Comment avez-vous travaillé son allure, sa posture, son phrasé ?

Il y a quelque chose de très droit et de très rigide chez elle. Ses tenues sont épurées, sa coiffure est soignée. Avec Arnaud Malherbe, nous avons aussi insisté sur le panache du personnage. Comme le dit le Chef, lorsqu’elle entre dans une pièce, on sait immédiatement qu’elle est là. Il était donc primordial que sa présence ne puisse être confondue avec aucune autre.

Arnaud Malherbe et Marion Festraëts dépeignent son côté pète-sec et un peu bulldozer…

La brigade de cuisine correspond à des codes militaires. Delphine est là pour donner des ordres, qui doivent être exécutés – point. Il n’y a pas de place pour l’empathie ou pour l’écoute, elle ne s’embarrasse guère de sentiments.

Pourtant, elle présente aussi des failles : à certains moments, elle semble baisser la garde pour laisser entrevoir autre chose d’elle…

Elle est décontenancée par le Chef, par la manière dont ça se passe entre eux. Ses coups de gueule n’ont aucune incidence sur lui ni même sur sa brigade, dont elle comprend qu’il est l’unique capitaine. Elle se retrouve pour la première fois confrontée à des personnes qui ne répondent pas à ses codes, que sont l’argent et le business. Elle est aussi à une période de sa vie où l’attirance qu’elle ressent pour le Chef la trouble. En sortant de sa zone de confort, elle dévoile des fêlures. Chacun des personnages de cette série en a. J’ai beaucoup aimé l’écriture de Marion et Arnaud, qui laissait à chacun d’entre nous et au téléspectateur la possibilité d’en imaginer les raisons et de construire sa propre histoire.

Pourriez-vous décrire la nature des rapports qu’elle entretient avec Monsieur Édouard et avec le Chef ?

Monsieur Édouard, qu’elle admire et connaît depuis longtemps, est probablement son pygmalion. Elle a beau être lucide sur sa manière de fonctionner, elle ne s’attendait pas à ce qu’il soit à ce point sournois et manipulateur. Manipulatrice, elle sait l’être aussi ; pour autant, elle n’aurait jamais imaginé que leur collaboration prenne cette tournure, qu’il aille jusqu’à lui mettre des bâtons dans les roues. Sans même s’en rendre compte, cette histoire de restaurant signe la fin de leur relation. Avec le Chef, c’est son cerveau reptilien qui parle. Elle tente de contenir ce qu’elle ressent, ce qu’il provoque en elle. En vain.

Et vis-à-vis de la brigade, quels sont ses sentiments ?

Elle connaît leurs compétences, leur grade mais, individuellement, ils ne l’intéressent pas. Je m’étais même raconté qu’elle ignorait jusqu’à leur nom, se contentant de les appeler « machin, machine ». Ils ne sont, à ses yeux, que des petites gens qui mettent les mains dans le cambouis. Elle se croit au-dessus de ça. Il faut que Monsieur Édouard lui pose des questions sur l’un d’eux pour qu’elle y trouve de l’intérêt. En cela, son comportement est à l’opposé de celui du Chef, plus attentif au sort de ses troupes.

Comment décrire son caractère ? Son mode de fonctionnement ?

Delphine, je l’imagine habiter un appartement où tout est propre, net. Sa vie est extrêmement balisée, cloisonnée, pensée. Tout tourne autour de son travail, pour lequel elle n’admet aucune forme de résistance – quitte à écraser quiconque se risquerait à lui faire obstacle. Le reste l’indiffère, même les hommes l’ennuient. C’est une misanthrope. Je pense qu’elle se croit plus forte qu’elle ne l’est en réalité. Elle s’imagine pouvoir passer en force en toute circonstance. Mais, quand la force ne suffit pas, elle se trouve désemparée. Là, au contact du Chef, c’est comme si son coeur s’ouvrait malgré elle… avec des ratés quand même ! Il y a quelque chose qui la dépasse, qui devient hors de contrôle dès qu’elle pénètre dans le monde du Chef. À travers eux, on retrouve l’archétype de ces personnes mal assorties qui ne parviennent pas à contenir leur attirance l’une pour l’autre. Un jeu du chat et de la souris sur lequel reposent beaucoup de comédies américaines, comme entre Kathleen Turner et Michael Douglas dans À la poursuite du diamant vert. Pour Arnaud et Marion, c’était le genre de référence à suivre.

Avez-vous, comme les autres comédiens, pris des cours de cuisine ?

Pas de cours de cuisine, mais une formation, oui. Nous avons tous été conviés au restaurant Manger par le chef David Toutain, conseiller sur la série. Outre la visite des lieux, la présentation de chaque poste, il a pris le temps de nous expliquer individuellement les spécificités de nos rôles. Dans l’histoire, puisqu’il n’y a plus d’argent, Delphine doit surveiller les pertes et, pour cela, connaître les stocks et aussi le contenu des poubelles. Elle est là pour remettre le restaurant à flot.

Quelles impressions gardez-vous du tournage ?

Arnaud est quelqu’un d’exigeant, ce qui ne l’empêche nullement d’être ouvert à la discussion. C’est très agréable de travailler avec des gens qui signent aussi les scénarios : ça évite les réinterprétations hasardeuses. J’ai été bluffée par l’univers qu’Arnaud et Marion ont su créer, l’aspect parfois très décalé, presque fantaisiste, qu’ils ont amené dans cette série. C’est assez novateur en télévision.

Propos recueillis par Clotilde Ruel
A retenir :


En fin d’année 2014, Anne Charrier a participé au tournage de L’Entreprise de Sébastien Deux, adaptée de la pièce éponyme de Pierre Palmade. A ses côtés, on retrouve Pierre Palmade et sa troupe (Alexis Cadrot, Guillaume Clerice, Julien Ratel, Joffrey Platel, Anne-Elisabeth Blateau et Sarah Suco). Un téléfilm à découvrir prochainement sur France 3.


Jusqu’au 4 février, elle tourne Jamais sans ma mère, le deuxième épisode de la série Marjorie (pour France 2), dans laquelle elle interprète le personnage principale. Elle y retrouve Valérie Karsenti, qui fut l’une de ses partenaires dans La Chambre froide ; une pièce mise en scène par Sally Micaleff.

Communiqué de presse France 2 – 3 février 2015


Fév 112015
 

Programme TV – Série TV : Chefs

Mercredi 11 février 2015 – France 2 – 21h45

Série. Réalisée par Arnaud Malherbe. Sur une idée originale de Arnaud Malherbe et Marion Festraëts. Scénario de Arnaud Malherbe, Marion Festraëts, Yann Le Nivet, Claire Lemaréchal et Stéphanie Tchou-Cotta. Produite par Calt Production. Avec la participation de France Télévisions. Avec : Clovis Cornillac (le Chef), Romain Becker (Romain), Yann Gob (Yann), Anne Charrier (Delphine), Robin Renucci (M. Edouard), Annie Cordy (Léonie), Etienne Chicot (Walter), Joyce Bibring (Charlène), Zinedine Soualem (Karim), Woo Pho (Woo), Jean Bediebe (Souleimane), Laurent Menoret (JC) et Juliette (Angélique).

Épisode 2 :

À la suite de l’incendie qu’il a provoqué pour saborder son restaurant, le Chef doit composer avec Delphine, la nouvelle directrice de l’établissement envoyée par M. Edouard pour moderniser le Paris et redresser ses finances. La confrontation entre le Chef et la business-woman est explosive. Leur relation se transforme en guerre de tranchée. Dans un restaurant à moitié détruit par le feu, ils se trouvent contraints de pactiser quand M. Edouard, ignorant tout de la situation, leur demande de se dépasser pour organiser un repas d’affaires capital pour lui. Le Chef va devoir concocter un dîner gastronomique dans une cuisine désormais hors d’usage… Romain s’intègre sans conviction au sein de la brigade. Seule lumière, la présence de Charlène, l’une des jeunes chefs de partie. Poussé à bout par les humiliations constantes de Yann, le second du Chef, il parvient mal à contenir ses pulsions violentes.

Communiqué de presse France 2 – 20 janvier 2015

Fév 112015
 

Programme TV – Série TV : Chefs

Mercredi 11 février 2015 – France 2 – 20h50

Série. Réalisée par Arnaud Malherbe. Sur une idée originale de Arnaud Malherbe et Marion Festraëts. Scénario de Arnaud Malherbe, Marion Festraëts, Yann Le Nivet, Claire Lemaréchal et Stéphanie Tchou-Cotta. Produite par Calt Production. Avec la participation de France Télévisions. Avec : Clovis Cornillac (le Chef), Romain Becker (Romain), Yann Gob (Yann), Anne Charrier (Delphine), Robin Renucci (M. Edouard), Annie Cordy (Léonie), Etienne Chicot (Walter), Joyce Bibring (Charlène), Zinedine Soualem (Karim), Woo Pho (Woo), Jean Bediebe (Souleimane), Laurent Menoret (JC) et Juliette (Angélique).

Épisode 1 :

Dans le cadre de l’aménagement de sa peine de prison, Romain, un jeune serrurier tombé pour escroquerie, intègre la brigade d’un restaurant gastronomique emmenée par son chef talentueux et charismatique. Affecté à la plonge, les premiers jours sont difficiles. Le jeune homme subit les humiliations de Yann, le second du Chef, en même temps qu’il fait l’expérience d’un autre monde et de ses codes quasi militaires. Cependant le restaurant, malgré sa réputation, est menacé de fermeture, à cause des dettes accumulées par le Chef. Au terme d’un repas dont l’enjeu est de séduire un riche investisseur, M. Edouard, le Chef l’emporte. Mauvaise surprise : il découvre qu’il doit désormais composer avec Delphine, la nouvelle directrice du restaurant.

Communiqué de presse France 2 – 20 janvier 2015