Déc 242014
 

Tout le monde vante le N°1 des annonces sur internet : Le Bon Coin. Mais en ce 24 décembre 2014, à 12h02, Le Bon Coin a perdu 363 165 annonces de professionnels. Un aveux cinglant de la politique commerciale abusive qui s’applique depuis le 27 novembre 2014.

Depuis le 27 novembre 2014, Le Bon Coin fait payer brutalement des milliers de professionnels détenant une « Boutique Pro » ou un simple compte « Pro ».

Le Bon Coin impose un forfait de 3,60 € / annonce d’une façon arbitraire sans évaluer les secteurs d’activités professionnels.

Depuis plusieurs années, commerces de proximités, petites entreprises utilisent LBC pour développer, maintenir une activité malgré la crise.

Nombreux auto-entrepreneurs ce sont lancés à moindre coût grâce au site Le Bon Coin.

En cette fin d’année 2014, LBC sonne le glas à nombreux d’entre-nous par des suppressions d’emplois, des cessations d’activités dans les prochains jours, semaines.

Quand une usine ferme avec des centaines de salariés, les médias, les politiques s’agitent.

Aujourd’hui, Le Bon Coin N°1 des annonces de particuliers et professionnels en France se comporte comme une multinationale sans scrupule.

Mais apparemment, ça n’intéresse pas les médias en France, alors que des milliers d’emplois sont en jeu, des cessassions d’activités se font dans le silence.

Résultat : Le Bon Coin par cette politique commerciale va favoriser le travail, la vente au black ! Qui dit cessation d’activités de milliers de petites structures indépendantes, dit manque à gagner pour l’état !

Pour bien comprendre ce qui se passe depuis le 27 novembre 2014, lisez le 1er communiqué de presse du 8 décembre 2014 :

http://megacomik.fr/leboncoin-abuscommercial.htm

Phil Marso – 24 décembre 2014

Sep 162013
 

 

« La courbe du chômage est sur le point de s’inverser en France grâce aux emplois aidés et à la reprise de la croissance.  On est tout près du but »

François Hollande – J.T 20h –  TF1 – Dimanche 15 septembre 2013

Sep 082013
 

« L’UMP, en toute circonstance, ne sait parler que d’elle-même: entre l’inventaire, le sarkothon…  Le chômage, la sécurité, tout ça est sorti de leurs préoccupations. »

Marine Le Pen – JT France 3 Nord Pas de Calais – Dimanche 8 septembre 2013