Mai 042015
 

Programme TV – Débat politique – Mots Croisés : Le Pen contre Le Pen

Lundi 4 mai 2015 – France 2 – 23h

Magazine d’information. En direct. Présenté par Anne-Sophie Lapix. Préparé par Brigitte Benkemoun. Réalisé par Tristan Carné.

Le thème de ce soir est le conflit entre le père Jean-Marie Le Pen et sa fille Marine Le Pen qui secoue actuellement le Front National.

Liste des invités :

Robert MENARD. Maire de Béziers.

Rama YADE. Conseillère régionale (UDI) d’Ile-de-France. Ancien secrétaire d’Etat chargée des Droits de l’homme.

Clémentine AUTAIN. Conseillère municipale (FDG) à Sevran (Seine-Saint-Denis). Co-directrice du magazine Regards

Jean-Claude MARTINEZ. Ancien Vice-président du Front National. Professeur agrégé de Droit public à Paris II Panthéon-Assas.

Jean-Yves CAMUS Politologue, Spécialiste de l’extrême-droite, Chercheur associé à l’IRIS. Directeur de l’observatoire des Radicalités Politiques à la Fondation Jean Jaurès.

Arnaud FOLCH. Directeur délégué de la rédaction de Valeurs Actuelles.

​Renaud DELY. Rédacteur en chef à l’Obs.

Oct 282014
 

Programme TV – Documentaire : Viol, elles se manifestent

Mardi 28 octobre 2014 – France 2 – 22h50

Documentaire. Ecrit et réalisé par Andréa Rawlins. Coréalisateur Stéphane Carrel. Sur une idée originale de Pascal Manoukian. Produit par Capa. Avec la participation de France 2 et Planète Justice.

En France, 75 000 femmes sont violées chaque année. En moyenne, une toutes les huit minutes. Un chiffre exorbitant, pourtant loin de refléter la réalité, car il ne comptabilise ni les mineures, ni celles, majeures, qui n’ont jamais déclaré le viol qu’elles ont subi.

On estime en effet que seulement 10 % des victimes portent plainte. Le viol n’est pas un fait divers, c’est un crime effroyablement banal et massif. Un véritable fléau de société. Et pourtant, le viol est tabou.

Comme le dit Clémentine Autain, femme politique, violée à 22 ans : « On peut raconter dans un dîner entre amis ou à ses collègues de bureau que l’on a été victime d’un attentat, que l’on a perdu un proche ou subi un cambriolage. Avec le viol, silence radio. Cet acte touche à la sexualité et la suspicion n’est jamais loin. Le viol est un crime dans lequel la victime se sent coupable, honteuse. Ne pas pouvoir dire ce que l’on a vécu rajoute à la violence subie et contribue à l’impunité des violeurs. »

Il est temps que la honte change de camp. Il est temps que les victimes de viol puissent parler sans risquer les représailles ou la stigmatisation.

Ce film est un manifeste contre le viol. A l’instar de leurs aînées qui avaient signé le manifeste pour le droit à l’avortement en 1971 – Manifeste des 343 –, aujourd’hui, des centaines de femmes anonymes et connues ont décidé collectivement de briser le silence sur le viol dont elles ont été victimes. Elles sont peut-être votre soeur, votre mère, votre fille, votre compagne, votre collègue de travail…
Pour toutes, le dire publiquement, massivement, est un acte politique. Ensemble, elles ont décidé d’avancer à visage découvert pour interpeller les pouvoirs publics et la société tout entière.
Objectif : favoriser l’émergence de la parole pour que la loi soit enfin appliquée. C’est à cette condition sine qua non que notre société fera reculer le viol.

Parmi elles, Clémentine Autain (39 ans, femme politique), Isabelle Demongeot (46 ans, ancienne championne de tennis), Frédérique Hébrard (85 ans, écrivain et scénariste), Anne Monteil-Bauer (50 ans, écrivain et plasticienne), Claudine Rohr (52 ans, employée à Pôle Emploi), Laura (15 ans, collégienne).
Violées par un inconnu ou par une personne de leur entourage, elles ont accepté d’être les porte-parole de ces centaines de femmes et de revenir, dans ce documentaire, sur le viol qu’elles ont subi.

Communiqué de presse France 2 – Mardi 28 octobre 2014