Nov 192015
 

On doit lutter contre le terrorisme sans porter atteinte aux libertés

Communiqué Ligue des Droits de l’Homme – 19 novembre 2015

Masque Anonymous

Comme on pouvait le craindre, le projet du gouvernement de proroger de trois mois l’état d’urgence pose de graves problèmes de libertés publiques et individuelles.

Pendant trois mois, pour les motifs les plus divers et sans contrôle préalable de la justice, soixante-six millions de personnes pourront :

  • voir la police entrer chez elles de jour et de nuit afin de perquisitionner leur lieu de travail ou leur domicile et prendre une copie du contenu de leur ordinateur ou de leur téléphone mobile. Pour cela, il suffit qu’il existe des raisons sérieuses de penser que ce lieu est fréquenté par une personne dont le comportement constitue « une menace pour la sécurité et l’ordre public » ;
  • être assignées à résidence si leur comportement constitue « une menace pour la sécurité et l’ordre public » et se voir interdire d’être en contact avec d’autres personnes présentant la même menace.

Le vague des motifs qui pourront être invoqués, qui dépassent de beaucoup la prévention et la répression d’actes de terrorisme, permet à tout gouvernement de s’en prendre au mouvement social dans son ensemble.

Les associations seront aussi responsables des actes de leurs membres puisqu’elles pourront être dissoutes en raison de leur comportement.

Ce que le gouvernement veut imposer au Parlement d’adopter à marche forcée illustre bien les craintes déjà exprimées par la LDH : ce qui est ici en cause, ce n’est pas l’indispensable lutte contre le terrorisme, c’est l’extension dangereuse des pouvoirs de l’Etat sans aucune garantie judiciaire.

Nov 192015
 

L’indécente visite du Premier ministre du Qatar – Le Parti de Gauche

Communiqué de presse

***

L’émirat du Qatar, dont le Premier ministre a été reçu ce mardi par François Hollande, a largement armé et financé les réseaux djihadistes au Sahel, en Libye, en Syrie dont sont issus nombre de combattants de Daech.

Aussi, en déclarant ce matin que désormais « le pouvoir en Arabie saoudite, comme au Qatar, lutte contre Daech », Manuel Valls a choisi la méthode Coué.

Il aurait dû regarder la chaîne Al Jazeera qui relayait vendredi sur son site internet des articles stipulant que « la France crée l’affrontement avec l’islam par le biais de la laïcité »… Qu’en pense l’Emir du Qatar, propriétaire de la chaîne, qui a pourtant montré à quel point sur d’autres sujets il savait contrôler ses journalistes et son contenu ?

Ces relations soutenues avec les monarchies du Golfe, contraires aux principes de la République et à ses intérêts fondamentaux, qui ne se résument pas à quelques contrats d’armement, étaient jusqu’à présent dérangeantes. Elles sont devenues indécentes.

Le Parti de Gauche appelle solennellement le Président de la République à revoir en profondeur les alliances de la France.

Communiqué de presse Le parti de Gauche – 18 novembre 2015

Août 102015
 

Quand la Mairie de Paris est cachotière sur l’opération Tel Aviv Paris Plage

Depuis la diffusion du communiqué de presse « Paris Plages accueille la ville de Tel Aviv pour une journée culturelle et festive » le 6 août 2015, la polémique enfle sur l’opportunité de ce choix, un an après le conflit Israël / Palestine qui c’est déclenché le 8 juillet 2014. 2000 victimes dont de nombreux civils gazaoui ont péri sous un déferlement de bombes meurtrières.

Megacomik.fr a récupéré le dossier de presse de « Paris Plage 2015 » diffusé à l’époque aux médias avant l’ouverture de la 14ème édition de « Paris Plage » se déroulant du 20 juillet au 16 août 2015. En consultant les 47 pages du dossier de presse, il n’est mentionné nulle part la journée culturelle et festive en l’honneur de la ville de Tel Aviv. On pouvait espérer que ce rendez-vous allait être annoncé dans « Les temps forts » en page 31.

Plusieurs questions se posent à cette cachoterie ?

Est-ce un oubli volontaire de la Mairie de Paris pour ne pas mettre de l’huile sur le feu avant l’ouverture de Paris Plage ?

Est-ce que ce rendez-vous a été simplement décidé après l’ouverture de Paris Plage ?

Nous demandons à la maire de Paris, Anne Hidalgo des éclaircissements à cet oubli pas très professionnel en matière de communication ?

Découvrir le dossier de presse Mairie de Paris sur son site : ICI

Découvrir la copie capturée du Dossier de Presse sur notre site : ICI

 

Phil Marso – 10 août 2015