Nov 222015
 

Chronique critique Cinéma : Les Suffragettes

Film dramatique de Sarah Gavron. Avec Carey Mulligan, Helena Bonham Carter, Meryl Streep, Brendan Gleeson, Anne-Marie Duff, Ben Whishaw, Romola Garai, Finbar Lynch  – 1h46 – Sortie le 18 novembre 2015.

Au début du siècle dernier, l’Angleterre est un pays coupé en plusieurs classes sociales dont le monde ouvrier représente le fer de lance de la nation. Pourtant, une revendication gronde, mais irréaliste pour les hommes de la noblesse au prolétariat : le droit de vote des femmes. Elles se surnomment les « Suffragettes ». Elles manifestent pacifiquement et tente d’obtenir un amendement afin que la question soit posée au parlement britanique. Maud Watts ouvrière dans une blanchisserie depuis l’âge de 7 ans, mariée avec un enfant de bas âge prend conscience de cette injustice. Violet, embauchée depuis peu et activiste des Suffragettes tente de recruter Maud. Après des mots, faut-il passer à des actes enfreignant la loi ?

« Les Suffragettes » est un drame social historique, traité d’une manière classique. Mais qu’en serait-il autrement ? Carey Mulligan, incarne bien la mère de famille qui prend conscience petit à petit de l’implacable réalité du sacrifice pour faire avancer la cause des femmes. Sa fragilité maternelle aux yeux des hommes en fera une force avec justesse dans son interprétation. Ce film relate ce combat d’avant-garde à l’époque, sans sortir son kleness de circonstance. « Les Suffragettes » ont voté l’efficacité !

L’Angleterre adopte le droit de vote des femmes en 1928, la Turquie en 1934. Quant à la France se proclamant « liberté, égalité, fraternité », il faudra attendre 1944. Les femmes d’Arabie Saoudite voteront pour la première fois le 12 décembre 2015.

Phil Marso – 22 novembre 2015 – Walkmovie.info

 

Nov 202015
 

Chronique Cinéma : Ange & Gabrielle

Ange & Gabrielle - Cinéma - Sortie le 11 novembre 2015

Film comédie d’Anne Giafferi. Avec Patrick Bruel, Isabelle Carré, Alice de Lencquesaing, Thomas Soliveres, Carole Franck, Laurent Stocker – 1h31 – Sortie le 11 novembre 2015.

Ange est un homme d’affaires comblé. C’est un grand séducteur, il passe de conquête en histoires éphémères tel un célibataire en liberté de mouvement. Jusqu’au jour où il voit débouler Gabrielle. Une mère seule dans la vie exceptée sa fille de 17 ans, Claire. La jeune femme est enceinte de Simon. Celui-ci serait le fils caché d’Ange. Gabrielle demande à Ange de convaincre Simon de reconnaître le futur enfant. Ange va-t-il se défiler face à ce harcèlement peu commun ?

« Ange & Gabrielle » est une comédie légère sur le thème de la paternité. Isabelle Carré est énergique et pétillante face à Patrick Bruel tout en justesse. On regrette néanmoins que les personnages secondaires n’aient pas été assez étoffé pour susciter plus d’intrigues, de situations drôles. Ce film reste néanmoins un bon moment de détente salutaire dans le contexte actuel.

Phil Marso – 20 novembre 2015

Source : Walkmovie.info

Fév 202015
 

Un Village presque parfait

Film comédie de Stéphane Meunier. Avec Didier Bourdon, Lorànt Deutsch, Lionel Astier, Denis Podalydès, Elie Semoun, Annie Grégorio, Armelle, Carmen Maura, Pierre Menès, – 1h38 – Sortie le 11 février 2015.

Le charmant petit village « Saint-Loin la Mauderne » avec ses 120 habitants est niché dans une enclave montagneuse. Une qualité de vie très enviée si toutefois l’usine n’avait pas fermé entrainant une désertification. Seul le bureau de poste résiste pour donner le RSA chaque mois. Germain le maire, décide de réagir en envoyant un dossier à Bruxelles pour subventionner une Scop. L’administration technocratique européenne est pointilleuse et exige qu’un médecin s’installe durant 5 ans. C’est ainsi que débarque Maxime, docteur en chirurgie plastique, amateur de cricket et ayant plus la culture bobo-urbaine dans son attitude. Germain demande à ses administrés de faire un effort au point de bannir le rugby et tous les défauts que peut comporter un trou perdu. Maxime va-t-il apprécier ce changement d’air ?

« Un village presque parfait » est loin d’être une comédie simplette sur la désespérance d’un petit village et la délocalisation d’un citadin arrogant. Ici, tous les personnages sont attachants et les situations comiques bien distillées pour nous raconter l’esprit rural sans lourdeur. C’est un véritable bol d’air à ne pas se priver.

Phil Marso – 20 février 2015

Source : Walkmovie.info

Jan 192015
 

Critique Cinéma : Les Nouveaux Sauvages

Les Nouveaux Sauvages - Sortie le 14 janvier 2015

Les Nouveaux Sauvages – Sortie le 14 janvier 2015

 

Comédie dramatique de Damian Szifron. Avec Ricardo Darin, Oscar Martinez, Leonardo Sbaraglia, Erica Rivas, Dario Grandinetti, Juliette Zylberberg, Rita Cortese, Maria Marull, Monica Villa, Cesar Bordon.

Qu’est-ce qui fait que l’on passe d’un comportement équilibré, mais souvent résigné face à l’absurdité de la vie ? Un petit grain de sable qui vient gripper la conscience humaine au point d’adhérer tout de Go à l’étincelle de sursaut : péter les plombs !

Dans la grande tradition italienne des films à sketch des années 70’, 80’, « Les Nouveaux Sauvages » nous proposent des situations anodines : Que feriez-vous en tant que serveuse, si un jour le responsable qui a foutu votre famille en l’air, débarque pour commander des frites et un coca light ? Par une belle journée andalouse au volant d’une superbe voiture, un bouseux devant vous se traîne sur une ligne droite en faisant des zigzagues. Cela va-t-il provoquer une série de catastrophes en chaîne ? Vous êtes chargé de récupérer le gâteau d’anniversaire de votre fille, seulement la fourrière gâche la fête. Il y a de quoi exploser, si en plus vous êtes artificier de métier. 200 convives pour votre mariage, la soirée festive, exceptionnelle est unique. Sauf que votre mari de quelques heures a invité sa maîtresse. Allez-vous, vous contenter de siffler des flutes de champagne pour noyer votre chagrin ?

« Les Nouveaux Sauvages » version espagnole tient toutes ses promesses, même si le risque de cette entreprise cinématographique est d’avoir à boire et à manger. Le réalisateur Damian Szifron a réuni un casting de comédiens de premier choix qui tranche à nos pâles comédies françaises ravitaillées par l’écurie de comiques TV. Si après le sinistre « Je suis Charlie » vous vous déconditionnez dans l’urgence avec « Les Nouveaux Sauvages ». Une bonne paire de claque zygomatique grinçant, ça soulage !

Phil Marso – 19 janvier 2015

Source : Walkmovie.info

Jan 182015
 

Critique Cinéma : A Most Violent Year

 

Film de J.C Chandor. Avec Oscar Isaac, Jessica Chastain, Albert Brook, David Oyelowo, Alessandro Nivola, Elyes Gabel. Sortie le 31 décembre 2014. Durée : 2h05.

 New York 1981, Abel Morales, patron ambitieux vient d’acquérir provisoirement une raffinerie de pétrole proche d’un fleuve qui domine la ville américaine. Il verse la moitié de la somme à son propriétaire. Il a 30 jours pour trouver le reste, sinon il perd tout. Abel a de l’expérience, il c’est construit une réputation, mais tout en restant dans le droit chemin. Chaque jour, des camions citernes partent livrer ses clients. Il dispose de chauffeurs immigrés, travailleurs consciencieux, c’est le cas de Jullian. Jusqu’au jour où son camion est volé par deux hommes après un passage à tabac en règle. Le patron est confronté à un dilemme : subir où agir dans l’illégalité. Le fisc américain l’a aussi dans le collimateur. Son épouse Anna a grandit au sein de la pègre new-yorkaise dont son père est assez influent. Le problème peut être régler rapidement à coup de flingue. Seulement, son mari Abel ne veut pas franchir la frontière de la violence et régler les obstacles qui s’accumulent en dehors de l’éthique qu’il c’est fixé depuis toujours en tant que patron. Quelle arme va-t-il utiliser pour rester debout ?

 « A Most Violent Year » est la bonne surprise de cette fin d’année 2014. Magistralement interprété par le duo Oscar Isaac et Jessica Chastain, ce film sort des codes du polar traditionnel. La tension est palpable, malgré son rythme judicieusement lent.

Phil Marso – 15 janvier 2015

Source : Walkmovie.info

Jan 182015
 

Critique Cinéma : Loin des Hommes

Film de David Oelhoffen. Avec Viggo Mortensen, Reda Kated, Djemel Barek, Vincent Martin, Nicolas Giraud, Jean-Jerome Esposito, Yan Goven, Antoine Régent, Sonia Amori, Angela Molina. – 1h41 – Sortie le 14 janvier 2015.

Hiver 1954, dans l’Atlas d’Alger perdu dans les montagnes, une maison isolée sert de classe à de nombreux enfants arabes. L’instituteur se donne pour mission d’apprendre à lire à cette population de berger. Le jour de la Toussaint, plusieurs attentats sont commis par des indépendantistes dont les victimes sont des colons français. Quelques jours plus tard, le gendarme Balducci amène jusqu’à l’école un prisonnier : Mohamed. Daru à ordre de l’amener dans une ville à deux jours de marches pour qu’il soit jugé. On reproche à Mohamed d’avoir tué son cousin pour une question de vol de mouton. Les troubles s’amplifient, l’armée française quadrille la région. Daru devra-t-il se comporter en simple instituteur, étranger aux évènements tragiques ?

« Loin des Hommes » est tiré d’une nouvelle de l’écrivain Albert Camus. Ici le dénouement d’un drame reste incertain avec deux visions de la vie. L’un transmettre pour le meilleur, l’autre se sacrifier pour épargner les siens. Le décor naturel de cette terre d’Algérie est empreint de sérénité, de violence où chaque pierre fait l’écho d’une révolte, d’une rédemption. Viggo Mortensen m’avait déjà assez marqué avec la noirceur du film « La Route » (2009). Sa justesse et son humanisme dont n’aurait pas renié Albert Camus fait de sa rencontre avec l’acteur prometteur Reda Kated, une solide complicité dramaturgique.

Phil Marso – 18 janvier 2014

Source : Waklmovie.info

Jan 152015
 

Film de Frédéric Tellier. Avec Raphaël Personnaz, Nathalie Baye, Olivier Gourmet, Michel Vuillermoz, Adama Niane, Christia Theret, Thierry Neuvic, William Nadylam. Sortie le 7 janvier 2015 – Durée : 2h.

Paris 1991, une jeune étudiante est retrouvée sauvagement assassinée dans son appartement. Le jeune inspecteur Franck Magne est affecté à la Police Judiciaire dans les fameux locaux 36 Quai des Orfèvres. Son chef Carbonnel lui demande d’étudier le dossier de la victime avec ses yeux neufs. Une affaire non élucidée qui a secoué tout le reste de l’équipe en place. Un autre meurtre similaire au premier, éveille chez Magne une hypothèse : A-t-on affaire à un tueur en série, le premier du genre en France ?

« L’affaire SK1 » relate la traque de Guy Georges surnommé le tueur de l’Est parisien. Ici, pas de scène démonstrative d’un tueur en série à l’américaine pour étoffer un thriller. On voit parallèlement le travail de fourmi des flics sur huit années de traque et les avocats de la défense au palais de justice à Paris en mars 2001, défendre un présumé coupable. Le film est haletant dans son déroulement de l’enquête avec les fausses pistes, le tâtonnement de la recherche ADN. Les questions existentielles des avocats qui doivent défendre un monstre. Deux heures passionnantes, mais glaçantes à la fois !

Phil Marso – 15 janvier 2015

Source : Walkmovie.info

boutiquemegacomik06

La Boutique Megacom-ik propose des DVD d’occasion à 3 €

 

Nov 162014
 

Le film du dimanche soir sur France 2

Braquage à l’Anglaise

Dimanche 16 novembre 2014 – 20h45

Polar de Roger Donalson. Avec Jason Statham, Saffron Burrows, Stephen Campbell Moore, Daniel May, James Faulkner… 1h40 – Sortie le 6 août 2008

Londres 70’, Terry garagiste et petit magouilleur à la petite semaine avec quelques potes de quartier est à un tournant de sa vie. Il se dit : « Mozart a composé son premier opéra à 5 ans. Il est temps que je fasse quelque chose d’énorme ! ». Martine Love, ex-manequin lui propose le braquage d’une banque. Le système de sécurité est obsolète pendant une semaine, le temps d’en installer un plus performant. Le plan est enfantin ! Il suffit de louer la boutique à deux pas de la banque. Creuser un tunnel pendant le week-end pour atteindre la salle des coffres. 400 casiers regorgent d’objets inavouables : bijoux, lingot d’or, liasse de billet de banque. Terry méfiant se pose la bonne question : Pourquoi fait-on confiance à une petite équipe de bras cassé ? Trop tard ! La banque a pour secret quelques photos intimes, un relevé de comptabilité pour flics corrompus… L’embrouille file comme un chronomètre.

« Braquage à l’anglaise » tiré d’une histoire vraie relate un braquage rocambolesque où les voleurs ne sont pas au bout de leurs surprises. Jason Statham habitué à des personnages plus remuants trouve un parfait équilibre dans ce film très british. La comédie est rapidement plombée par la noirceur des faits.

Phil Marso – 6 août 2008

Source : Walkmovie.info

 

Oct 112014
 
My Soul To Take - Wes Craven - 2010

My Soul To Take – Wes Craven – 2010

My Soul To Take

Film de Wes Craven. Avec Max Theriot, John Magaro, Denzel Whitaker, Zena Grey, Nick Lashaway, Paulina Olzinski, Jeremy Chu, Emily Meade. Sortie le 1er août 2012 – Durée : 1h47 – Sortie DVD le 29 octobre 2014 – Ed TF1 Vidéo

Il y a 16 ans, un psychopathe a juré de se venger juste avant sa mort. Cette nuit là, sept enfants sont nés dans la petite ville de Riverton. Depuis ce jour tragique, chaque année à la date d’anniversaire une rumeur court que le tueur va revenir assouvir sa vengeance. A-t-il transmit son âme d’assassin à l’un de ces enfants ? Ce soir, ils fêtent leurs seize ans : Bug, Alex, Jerome, Penelope, Brandon, Brittany et Jay. La coutume veut de défier le tueur avec son couteau où le mot vengeance est gravé. Bug est désigné. Lui, a pas mal de migraines, des visions morbides. Mais n’est-ce pas le passage délicat de l’adolescence ?

Après le succès de « Scream » et du fameux « Freddy les griffes de la nuit », Wes Craven spécialiste en film d’horreur nous revient dans l’univers des ados. Si la patte du maître est au rendez-vous, à sa sortie « My Soul To Take » avait été mal vécu par la critique, voir le public. Eh bien, détrompez-vous ce film est de bonne facture avec des rebondissements entre les protagonistes. Ici, ça ne gicle pas à tour de bras, mais on s’intéresse plus à la psychologie des jeunes. « My soul To Take » est une bonne entrée en matière pour fêter halloween (31 octobre).

Sortie le 29 octobre 2014 – Blu-ray en 3D : 19,99 € – DVD : 14,99 € – TF1 video

Phil Marso – Samedi 11 octobre 2014

Source : Walkmovie.info