Jan 252015
 

« Les propos des personnages nommés ci dessous sont le fruit imaginaire de l’auteur Phil Marso. Toutes ressemblancess avec des personnes existantes seraient pure coïncidence »

Le Forum Économique International dans la station de ski de Davos en Suisse a suscité de nombreuses convoitises. Mille cinq cents patrons, les plus importants du monde se sont pressés au cocktail de la mondialisation. Info Flash Live s’est incrusté pour goûter au fruit de la croissance américaine. Quelques invités ont bien voulu dire ce qu’ils pensaient de l’organisation du buffet.

Drapeau Suisse 150 x 90 cm - 8 € - Boutique Megacom-ik, Paris 13e

Drapeau Suisse 150 x 90 cm – 8 € – Boutique Megacom-ik, Paris 13e

Octavio

 Good ! Il y a moins de pique-assiettes que les années précédentes. Les fusions entre les grands groupes y sont sans doute pour quelque chose. J’ai rencontré Mister Coca Cola qui est franchement plus light. Il m’a avoué en coulisse qu’il opérait en ce moment un dégraissage de 6000 calories. Euh !… licenciés. C’est courageux de sa part. D’ordinaire, un patron ça se respecte au poids de sa forme financière. Maintenant, c’est au nombre de licenciements secs qu’il perdra dans l’année.

 John Click

Les petits fours avaient un côté plus soigné. D’ordinaire, c’est nappé de millions de dollars. Ils ont essayé de faire plus de fantaisie avec des toasts Euro. Le problème avec la chaleur monétaire : on risque de les voir retirer du marché très vite pour cause de listériose… Euh sinistrose !

 Sonia Lanson

Moi, j’aime bien le flyeur qu’ils nous ont envoyé. Vous avez carrément votre nom de domaine exclusif gravé dessus. En fond, vous avez une toile qui représente vos différents secteurs d’influence sur la planète. C’est du Picasso puissance Cac40. J’adore !

Okio Tazuma

C’est franchement négligé depuis la crise asiatique. Les Américains débordaient la coupe de champagne pour arroser tout le monde. Il faut dire que la marque « Croissance » avait du bon. Aujourd’hui, ils réagissent avec plus de subtilité. Les Ricains préfèrent se freiner en liquidité face aux soiffards des pays pauvres. Servir les gouttes du profit, c’est plus leur truc. Ils comptent sur le mousseux européen pour remplacer leur brut capital.

 

Phil Marso – 1er Février 2000

Extrait de l’ouvrage « Paroles d’Actu… ! » (Editions Megacom-ik)