Août 122015
 

15 ANS, 3 DISPARITIONS, UNE ÉNIGME

A PARTIR DU JEUDI 3 SEPTEMBRE A 20H55

Une série de 6×52

Créée par Jeanne LE GUILLOU et Bruno DEGA.Réalisée par Jérôme Cornuau

Avec: Barbara Schulz (Lise Stocker), Lannick Gautry (Clovis Bouvier), Armelle Deutsch (Karine Delval), Cyril Lecomte (hervé Delval),  Claire Borotra (Patricia Mazaud), Laurent Bateau (Nicolas Mazaud), Emilie Caen (Valérie Fournont), Arié Elmaleh (Thomas Mézières), Philippe Duquesne (Serge Joufroy), Vincent Deniard (Rémi Bouchard), Jackie Berroyer (Pierre Letizi) …

Avec la participation de Marie-Anne Chazel (Marianne Stocker)

Produit par Éléphant Story avec la participation de TF1

Lise Stocker, Flic de la crim’, revient dans sa ville natale pour s’occuper de sa mère atteinte par la maladie d’Alzheimer…Une jeune fille de 16 ans disparait après la fête du village. Cette disparition bouleverse Lise : il y a quinze ans presque jour pour jour ses deux meilleures amies ont disparu sans laisser de traces…Les deux affaires sont-elles liées ? Lise va-t-elle pouvoir faire la paix avec son passé ?

Le Mystère du Lac sera disponible à l’achat dès le lendemain de ses diffusions sur iTunes
et en VOD 7 jours plus tard.

Communiqué de presse TF1 – 10 août 2015

Mai 032015
 

Programme TV – Non élucidé : Suzanne Viguier : l’inexplicable absence

Dimanche 3 mai 2015 – France 2 – 22h50

Magazine de société. Présenté par Arnaud Poivre d’Arvor avec Jean-Marc Bloch. Proposé par Arnaud Poivre d’Arvor et Sébastien Brunaud. Réalisé par Xavier Lefebvre. Préparé par Marion Garnier. Produit par Phare Ouest Productions.

Chaque année, 1 000 homicides sont commis en France. Dans 80 % des cas, l’auteur est appréhendé. Mais 200 meurtres restent non élucidés.Avec le temps, ces dossiers tombent peu à peu dans l’oubli, laissant les familles des victimes sans réponse à leur douleur.

Non élucidé se propose de revenir sur ces enquêtes criminelles restées dans l’impasse. Chaque épisode raconte ainsi une affaire non résolue en revenant en détail sur toutes les zones d’ombre, en pointant toutes les questions restées sans réponse dans l’espoir de rouvrir des pistes abandonnées voire de soulever de nouvelles hypothèses. En réveillant ainsi les mémoires, l’émission invite d’éventuels témoins à prendre contact avec les services de police concernés.

En étroite collaboration avec l’ensemble des protagonistes des affaires sélectionnées (services de police ou de gendarmerie, magistrats, avocats, parties civiles,…), Non élucidé décrypte les différentes étapes de l’enquête criminelle permettant ainsi aux téléspectateurs de mettre leurs pas dans ceux des enquêteurs. Les plateaux de l’émission, tournés sur les lieux mêmes des crimes, reposent sur un binôme : le présentateur, Arnaud Poivre d’Arvor et un professionnel de l’enquête criminelle, Jean-Marc Bloch, ancien patron du SRPJ de Versailles, qui apporte toute son expérience d’homme de terrain.

Selon les besoins de l’affaire traitée, des spécialistes sont interrogés (médecins légistes, balisticiens, experts en ADN, psycho-criminologues, psychiatres…) pour éclairer tous les aspects de l’enquête.
Non élucidé traite ainsi de crimes non résolus avec la volonté de lutter contre l’oubli et l’espoir de permettre aux services d’enquête d’obtenir de nouveaux éléments grâce à un appel à témoin.

La nouvelle collection de Non élucidé revient tous les dimanches en 2e partie de soirée sur France 2 pour 8 numéros inédits.

Le 27 février 2000, Suzanne Viguier, épouse d’un professeur agrégé de la faculté de droit de Toulouse, disparaît de son domicile. La mère de famille de 38 ans ne donne aucune nouvelle à ses trois enfants. Fugue ? Accident ? Meurtre ?

Le 9 mars 2000, une information judiciaire est ouverte. Une perquisition est effectuée au domicile des Viguier et les policiers découvrent que le matelas du clic-clac sur lequel dormait Suzanne Viguier – le couple faisait chambre à part depuis un an – a disparu. Jacques Viguier dit l’avoir jeté dans une décharge publique quelques jours après la disparition de son épouse.

Quelques traces de sang sont découvertes dans le domicile familial. Le mari est très vite soupçonné d’avoir tué sa femme puis d’avoir fait disparaître son corps. Pourquoi a-t-il jeté le matelas ? Pourquoi n’a-t-il pas immédiatement déclaré la disparition de sa femme ? Savait-il que Suzanne avait un amant ?

Le 11 mai 2000, Jacques Viguier est mis en examen pour l’assassinat de son épouse. Soutenu par ses enfants, le professeur de droit ne cessera jamais de clamer son innocence. Jacques Viguier sera finalement acquitté à deux reprises en avril 2009 puis en mars 2010.

Pendant le second procès, la baby-sitter des Viguier a révélé que l’amant de la victime lui avait demandé de faire un faux témoignage pour cacher qu’il s’était introduit dans la maison familiale quelques jours après la disparition. Pourquoi ? Que cherchait cet homme ?

Aujourd’hui encore, personne ne sait ce qui est arrivé à Suzanne Viguier.

Lieu : Toulouse (Haute-Garonne)

Fév 242015
 

SECTION DE RECHERCHES
SAISON 9

LE 100EME ÉPISODE DE LA SERIE CLÔTURERA CETTE  SAISON

JEUDI 19 MARS A 20H55

 

Une série policière de 12*52′
Directrice de collection : Dominique Lancelot

Avec :
Xavier Deluc (Martin Bernier), Franck Sémonin (Lucas Auriol), 
Chrystelle Labaude (Nadia Angeli), Manon Azem (Sara Casanova),
Valérie Kaprisky (Laura Belmont), Stéphane Soo Mongo (Alex),
Julie Bernard (Juliette Delage), Félicité Chaton (Vicky)

Une production AUTEURS ASSOCIÉS avec la participation de TF1
 

100EME EPISODE – INEDIT

« Secrets et mensonges »

Nadia est réveillée par des bruits au rez-de-chaussée… Personne en vue. Léo tente de la rassurer mais Nadia reste fébrile. Le lendemain, coup de fil à la SR : le corps de Nadia a été retrouvé chez elle, tuée par balle à bout portant. L’équipe est sous le choc. Que s’est-il passé ?

Communiqué de presse TF1 – Mardi 24 février 2015

Fév 112014
 

Programme TV – Infrarouge – Les Disparues de l’A26

Mardi 11 février 2014 – France 2 – 22h45

france2

Documentaire. Un film inédit réalisé par Martin Blanchard. Ecrit par Martin Blanchard et Agnès Pizzini. Une production Maha Productions. Avec la participation de France Télévisions, du Centre national du cinéma et de l’image animée, de la Procirep – Société des producteurs et de l’ANGOA.

Les disparues de l’A26 est l’histoire du combat d’une avocate contre l’oubli. Ou comment deux affaires de meurtres non résolues de jeunes filles, deux homicides vieux de 26 ans, oubliés de tous sauf par les familles des victimes, peuvent revenir sur le bureau d’un juge.

Un cas d’école que ces cold cases à la française, bien éloignés de l’univers de la série américaine du même nom. Car si vous pensez qu’on résout des affaires anciennes avec des flics de choc, dotés des derniers moyens technologiques de profilage et lancés très vite sur la piste d’un suspect mis sous les verrous à la fin de l’épisode, vous êtes très éloignés de la réalité. La vérité, c’est que la justice baisse souvent les bras après un non-lieu. Certains meurtres restent impunis à jamais. Les familles sont alors abandonnées à leur douleur. Une situation intolérable pour Corinne Herrmann. Cette avocate française a fait des cold cases, ces affaires non résolues, son cheval de bataille. Ce film raconte son combat pour remobiliser les familles, convaincre la justice que tout n’a pas été fait, que vingt-six ans plus tard, il est encore possible de trouver les coupables.

Communiqué de presse France 2 – Mardi 11 février 2014

Source : sondageonstv.com