Mar 162016
 

Gainsbourg / Bashung – Fantaisie Nelson

Ils nous quittaient le 2 mars 1991 et le 14 mars 2009. Découvrez ou redécouvrez, tout au long de la semaine, Serge Gainsbourg et Alain Bashung, les deux monstres sacrés de la chanson française, à travers leurs destins croisés et les reprises de la nouvelle génération d’artistes. Du 14 au 17 mars à 20.45, des reprises dans « Monte le son, Les Sessions » et mercredi 16 mars à partir de 22.45 dans « Monte le son, Le Doc » : « Gainsbourg / Bashung — Fantaisie Nelson », suivi, dans « Monte le son, Le Live » de la création-hommage de Gaëtan Roussel pour « Bashung Replay – Blessures ».

Monte le son, Le Doc Gainsbourg / Bashung – Fantaisie Nelson

Découvrez les parcours croisés des deux artistes les plus cultes de la nouvelle génération racontés par Alain Chamfort et ponctués par les témoignages de Jean Fauque, Jacky Jakubowicz… et de « live » de la nouvelle scène française.

En 1982, Serge Gainsbourg fête son premier disque d’or, Aux armes et caetera, mais Jane l’a quitté…

En simultané, après quinze ans d’insuccès, « la petite entreprise » d’Alain Bashung tourne enfin à plein régime, mais il a du mal à gérer son nouveau statut de star.
C’est à ce moment que les deux artistes se rencontrent et créent ensemble un album « impossible » devenu culte pour la nouvelle génération : Play Blessures.

Ils s’appellent Gaëtan Roussel, Vianney, Élodie Frégé, Perez, Grand Blanc, Laura Cahen, Arman Meliès, Bertrand Belin… Ce sont tous des fans de Play Blessures, tous des inconditionnels de Bashung et de Gainsbourg : ils vont reprendre leurs titres préférés et nous expliquer pourquoi ils les considèrent comme des artistes incontournables.

La soirée continue à 23.40 avec Gaëtan Roussel et le programme musical Replay Blessures, enregistré à la Philarmonie de Paris en juillet 2015, avec la participation de Louane, Françoise Fabian et Rachida Brakni, diffusé dans Monte le son, Le Live.
Le chanteur rend hommage à son idole Alain Bashung, avec qui il a collaboré sur l’album Bleu Pétrole, et revisite Play Blessures.

Monte le son, Les Sessions se met au diapason et vous propose une semaine de reprises Gainsbourg / Bashung par la nouvelle génération.

Lundi 14 mars
Vianney reprend Je suis venu te dire que je m’en vais et Laura Cahen Fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve de Serge Gainsbourg

Mardi 15 mars
Fishbach reprend Serge Gainsbourg avec Les petits papiers et Laura Cahen Angora d’Alain Bashung

Mercredi 16 mars 
Élodie Frégé reprend Ces petits riens de Serge Gainsbourg et Bertrand Belin Bijou Bijou d’Alain Bashung

Jeudi 17 mars

Fishbach reprend Alain Bashung et son titre Trapèze et Grand Blanc reprend Qui est in et qui est out de Serge Gainsbourg

Samedi 19 mars

La compil’ de la semaine avec trois inédits : Bertrand Belin, La chanson de Prévert de Serge Gainsbourg, Perez et Grand Blanc réinterprètent respectivement Alcaline et Noir de monde d’Alain Bashung.

Communiqué France 4 – Mercredi 16 mars 2016

Mar 152016
 

Programme TV – Documentaire – Malbouffe sans frontières

Mardi 15 mars 2016 – France 5 – 20h45

Documentaire de Camille Pommelec

En France comme en Europe, les principaux groupes alimentaires ont signé des engagements, qui valent parfois pour le monde entier. Sur le papier, fini les sucres ajoutés, les colorants industriels, les graisses saturées ou encore le ciblage marketing des plus jeunes. Mais dans les pays émergents, leur principal relais de croissance, certaines marques remettent au goût du jour des techniques désormais interdites en Occident. Dans l’Hexagone, les principaux groupes alimentaires contournent la législation grâce à un nouveau procédé particulièrement retors : les «advergames», jeux gratuits sur Internet comportant de la publicité déguisée. Enquête.

Communiqué France 5 – 15 mars 2016

Mar 082016
 

Programme TV – Documentaire : Comment je suis devenu invisible

Lundi 28 mars 2016 – France 4 – 23h30

Durée : 52 min. Réalisé par Alexandra Ranz. Une coproduction EDENDOC, Kuiv Productions 

Conserver son identité, son mode de vie sans être surveillé, est-ce utopiste ? Pouvons-nous nettoyer notre e-réputation ? Véritable réflexion sur notre traçabilité, Alexandra Ranz dresse un état des lieux préoccupant et propose des moyens pour tenter de devenir invisible, en partant à la rencontre de celles et ceux qui s’y emploient au quotidien.

« Je suis une citoyenne française. Je n’ai commis ni n’encourage aucun crime, délit ou acte de terrorisme. Et pourtant, ma vie entière peut être surveillée et analysée… comme la vôtre ! » Alexandra Ranz est journaliste. C’est une jeune trentenaire urbaine et connectée. Pendant six mois, elle va se lancer dans une expérience sociétale et citoyenne inédite : essayer de déjouer la surveillance étatique et commerciale et disparaître de tout système de traçabilité.

Notre géolocalisation, notre temps de course à pied, nos photos de vacances, celles de nos plus belles recettes, nos achats, nos rêves de destinations de vacances… Nous produisons des données en permanence. Innocents, nous pensons que tout cela nous appartient. Mais en partageant, cliquant ou téléphonant, nous donnons sans états d’âme ces données à Google, Facebook, Amazon, Orange, Monoprix, Visa, ou même à la police.

De Boston à Beauvais, notre journaliste part à la rencontre de spécialistes et nous donne des clés pour la maîtrise de notre vie privée devenue publique.

Communiqué de presse France 4 – 8 mars 2016

Fév 232016
 

Programme TV – Documentaire – Planète Fifa

Mardi 23 février 2016 – Arte – 20h55

Arte

Procurez-vous les drapeaux pour l’Euro 2016

Comment une petite association créée en 1904 a-t-elle pu devenir une multinationale tentaculaire ? Une synthèse remarquable de l’histoire de la Fifa, à quelques jours de l’élection de son nouveau président.

Rediffusion :
Jeudi 3 mars 2016 à 8h55
Lundi 14 mars 2016 à 8h55
Mercredi 30 mars 2016 à 8h55

Source : Arte – 23 février 2016

Jan 032016
 

Programme TV – Documentaire : Discographie, hommage à Michel Delpech

Dimanche 3 janvier 2016 – France 3 – 20h55

Hommage à Michel Delpech, décédé le samedi 2 janvier 2016. Cinquante ans de carrière et des millions de 45 tours écoulés ont inscrit Michel Delpech au Panthéon de la chanson française. Pour la première fois, l’artiste racontait l’histoire des plus grands succès de son répertoire : «Chez Laurette», «Wight is Wight», «Pour un flirt» ou encore «Quand j’étais chanteur». Plus de vingt chansons dévoilées sous la forme d’anecdotes et illustrées d’archives inédites. Comment ses chansons sont nées, quelles sont ses sources d’inspirations, pourquoi plaisent-elles tant à toutes les générations ? Une balade musicale qui permet de croiser Michel Sardou, Alain Chamfort ou encore Julien Lepers.

Communiqué de presse France 3 – 3 janvier 2016

Déc 292015
 

Programme TV : Le dernier gaulois – France 2

Mardi 29 décembre 2015 – France 2 – 20h55

Documentaire. Réalisé par Samuel Tilman. Avec la voix de Clovis Cornillac. Produit par Program 33. Avec la participation de France Télévisions. En coproduction avec Eklektik Productions, Fortiche Productions et la RTBF. Avec le soutien du Centre National du Cinéma et de l’image animée.

Longtemps, la Gaule est demeurée mystérieuse. Considérée à tort comme une société sauvage, elle a généré toutes sortes de mythes et de fantasmes. Par la suite, au XIXe siècle, nouveau mythe, celui des origines de la France « Nos ancêtres les Gaulois », valeureux guerriers unis contre l’envahisseur. Grâce aux récentes découvertes de l’archéologie, ce docufiction associant animation et séquences documentaires, propose de découvrir un visage de cette civilisation méconnue. En suivant le parcours d’Apator, chef Éduen et bras droit de Vercingétorix, nous revivons le destin de tout un peuple. En un an à peine, Apator a vu la Gaule s’embraser, et les tensions s’exacerber entre Romains et Gaulois, jusqu’à l’affrontement final, à Alésia. Alésia sera l’une des plus grandes batailles de l’Antiquité. Un duel au sommet entre Jules César et Vercingétorix. Un moment unique de l’histoire qui voit les peuples gaulois s’unir pour la première et dernière fois. Un affrontement épique, qui oppose 70 000 légionnaires romains à plus de 300 000 guerriers gaulois. Un siège interminable, où les deux camps vont se livrer une véritable guerre des nerfs. Le dénouement de la bataille d’Alésia signe la fin de la civilisation gauloise, inaugure une paix de 400 ans et pose les bases de l’Empire romain. Entre rivalités, trahisons, conflits familiaux et stratégies militaires, l’histoire d’Apator et de sa famille se mêle à la grande Histoire et à ses héros : César et Vercingétorix. À travers les séquences d’animation, qui allient puissance dramaturgique et précision documentaire, les Gaulois disparus reprennent vie. Dans les parties documentaires, le narrateur, s’appuyant sur les découvertes archéologiques les plus récentes, vient contextualiser et nourrir le récit. En 90 minutes, ce film riche et innovant révèle l’histoire d’un peuple oublié.

Communiqué de presse France 2 – 9 décembre 2015

Déc 252015
 

Programme TV – Le Jour du Seigneur : 7 ans de convictions (première partie)

Vendredi 25 décembre 2015 – France 2 – 12h30

Émission religieuse. Produite par Le Jour du Seigneur. Documentaire. Réalisé par Ariel Camacho.

Tourné sur une durée de 8 années, ce film raconte le destin de Stefano Cascio, un jeune homme de 23 ans qui s’est engagé sur la voie de la prêtrise. Tout commence en septembre 2001. Il file à vive allure au volant d’une voiture de sport le long des rivages de la Méditerranée. De la petite église de La-Colle-sur-Loup sur la Côte d’Azur, où tout a commencé, à la basilique Saint-Pierre au Vatican, où il a été ordonné par le pape Benoît XVI, Stefano a entrepris un long chemin où les certitudes des débuts vacillent au gré des événements vers le sacerdoce. Mois après mois, le film suit son cheminement, recueille ses confidences et témoigne de sa confrontation à une institution très hiérarchisée.

Dans le même temps, au sein de sa famille, les réactions à sa vocation suscitent de la déception, de la colère puis de la résignation. Mère et fils se trouvent confrontés à un engagement peu commun dans notre société. La relation de Stefano à sa mère est compliquée, partagée entre amour profond, désespoir et incompréhension totale.

Mais Stefano est sûr de sa vocation : « C’est de ta faute, Jean-Paul II, si je me suis engagé au séminaire ». Ces mots qu’il prononce lors de la veillée funèbre du pape polonais à la basilique du Latran en avril 2005, révèlent comment Stefano et sa génération ont été profondément marqués par le message et l’exemple de Jean-Paul II.

Communiqué de presse France 2 – 1er décembre 2015

Déc 252015
 

Programme TV – Documentaire : Le Plus Beau Pays du monde, opus 2  

Vendredi 25 décembre 2015 – France 2 – 13h45

Documentaire. Créé par Frédéric Fougea. Réalisé par Frédéric Fougea. Dirigé par Gilles Boeuf (Directeur scientifique). Commentaires de Bruno Salomone. Coproduit par Boréales et AB Productions. Avec B Média 2013. Avec la participation de France Télévisions, Animaux, RTS (Radio Télévision Suisse) et le Centre National du Cinéma et de l’image animée.

« Il existe sur notre planète un pays béni par la nature. Un pays où les terres riches, fertiles et bien arrosées ont donné naissance à une vie sauvage exceptionnelle. Ce pays, c’est la France, et vous allez la découvrir comme vous ne l’avez jamais vue. »

Construit sur le même modèle narratif que le premier opus, ce second voyage en terre de proximité nous emmène vers de nouveaux horizons, dans les profondeurs de nos régions si variées, à la rencontre de récits mêlant les destins humains et animaux pour mieux nous envoûter.


Du Nord au Sud de la France, en passant cette fois-ci par le Jura, la Bretagne, la vallée de la Loire, l’Auvergne, l’Aquitaine, la Provence ou les Pyrénées, ce film raconte les belles histoires du monde vivant qui nous entoure, des histoires fondées sur des observations de scientifiques et de naturalistes, des histoires d’amour ou de survie : les premiers jours d’un faon aux côtés de sa mère, la rivalité entre deux chevaux sauvages dans les montagnes du Pays basque, les curieuses tribulations d’une genette, les incroyables capacités d’un phoque pour survivre dans la tempête, la première migration d’une jeune grue cendrée qui doit lors de ce voyage trouver un compagnon pour le reste de sa vie.


Mais ce voyage est aussi la rencontre avec des hommes et des femmes qui vivent au contact de la nature : un berger pyrénéen, fin connaisseur du patou, un pisteur de lynx, le jardinier du château de Chenonceau… Raconter notre environnement naturel, le montrer dans toute sa beauté et sa diversité : l’aventure continue, à la découverte de ce fantastique patrimoine, ce monde sauvage juste à côté de chez nous.

Communiqué de presse France 2 – 1er décembre 2015

Déc 012015
 

Programme TV – Documentaire : Terra

Mardi 1er décembre 2015 – France 2 – 20h50

Documentaire. Réalisé par Yann Arthus-Bertrand et Michaël Pitiot . En partenariat avec Oméga S.A. Produit par Hope Production et CALT Production. En partenariat avec Oméga S.A. Avec la participation de France Télévisions.

Terra raconte l’histoire de la vie. Yann Arthus-Bertrand et Michaël Pitiot nous déroulent la formidable épopée du vivant. Des premiers lichens aux gigantesques forêts, des singes de la jungle aux grands animaux mythiques de la savane. Mais que voit-on encore, nous les humains, du monde sauvage qui nous entoure, alors que sa place se réduit comme peau de chagrin ?

Depuis l’aube des temps, les hommes sont fascinés par le monde sauvage, dont ils se nourissent, qu’ils observent et qu’ils représentent sur les murs des grottes. Aux premières heures de l’espèce humaine, le monde vivant, la nature toute entière est un mystère dangereux, un monde immense et hostile où il faut survivre. À mesure de l’évolution de l’espèce, de l’émergence de sa conscience et la sophistication de ses outils, ses caractéristiques se dessinent : naissance des arts, de la mythologie puis de croyances à visages humains, développement de l’élevage et de l’agriculture, naissance de la civilisation. Bientôt, l’ère industrielle consacrera un homme maître absolu de la planète, capable de vie et de mort sur tout ce qui existe. Toujours fasciné par les merveilles du monde sauvage, l’homme est désormais capable de protéger comme de massacrer la faune et la flore de sa planète.  Entre domestication de certains animaux, élevages intensifs d’autres espèces dont il se nourrit, transformations génétiques et mutations incontrôlées des espèces vivantes, l’homme tourne peu à peu le dos à la vie qui lui a permis de s’épanouir, au point de se fragiliser.  Pertes des habitats, braconnage, appropriation de terres sauvages par l’homme…le monde sauvage se retrouve au bord de l’extinction, cantonné aux « réserves naturelles » aménagées. On parle d’une possible sixième extinction des espèces sur la planète. Peuplée de plus de 7 milliards d’êtres humains, la Terre est aujourd’hui dominée par l’espèce humaine.  Aucune technique ni politique ne peut changer les choses ; pour cela, la civilisation humaine a besoin d’une révolution éthique, qui prône un respect et un amour du vivant. Il faut que chacun se souvienne que le sauvage était présent dès la genèse de notre civilisation, et en a été le principal moteur de développement.  En renouant avec le respect de la vie sauvage, Terra se veut une ode à l’espèce humaine, un film humaniste et volontairement positif, pour montrer que l’humanité est encore capable de « revenir à l’essentiel ».
Communiqué de presse France 2 – 9 novembre 2015
Nov 292015
 

De Ben Laden à Daech : Aux origines du Djihad – France 2

Dimanche 29 novembre 2015 – France 2 – 20h50

Après la mort du fondateur du groupe terroriste Al Qaïda, Oussama Ben Laden, en 2011, ses héritiers ont créé le groupe Etat islamique, aussi appelé Daech. Ce documentaire retrace quarante ans de terrorisme international afin mieux comprendre la genèse des événements qui secouent l’actualité.

Communiqué de presse France 2 – 29 novembre 2015

Nov 032015
 

Programme TV – Documentaire – Apocalypse Staline  : Le maître du monde

Mardi 3 novembre 2015 – France 2 – 22h40

Documentaire. Réalisé par Isabelle Clarke et Daniel Costelle. Scénario de Daniel Costelle et Isabelle Clarke. Commentaires de Mathieu Kassovitz. Conseillère historique : Olivia Gomolinski. Musique de Kenji Kawai. Produit par Clarke Costelle et Cie. Avec la participation de France Télévisions, RTBF, Planète + et CNC.

Épisode : Le maître du monde

Qui fut Staline ? Le vainqueur du nazisme ? Le « Petit Père des Peuples » ? Ou le plus grand criminel de son siècle ? En trois épisodes de 52 minutes, Isabelle Clarke et Daniel Costelle dressent dans Apocalypse Staline, tout en documents cinématographiques d’époque restaurés et mis en couleur par leurs équipes, le portrait de celui qui fut l’un des plus féroces tyrans du XXe siècle. En partant de la lutte à mort contre Hitler, la série raconte l’incroyable ascension du Géorgien Joseph Djougachvili, fils de cordonnier, séminariste parti de rien et qui, à force d’intrigues et de crimes, se hausse jusqu’au pouvoir absolu en se faisant appeler Staline, ce qui signifie en russe « l’homme d’acier ». A hauteur d’homme, la série montre, de 1878 à 1945, l’immense tragédie du peuple soviétique pris au piège de l’enfer.
1942. Après avoir arrêté les Allemands devant Moscou, Staline fait face au deuxième assaut d’Hitler. C’est à Stalingrad que le sort du monde va se jouer. Plongés dans l’enfer, comme à Leningrad, hommes, femmes et enfants sont sacrifiés. Des années plus tôt, à la mort de Lénine, Staline, par ses froides manoeuvres, a pris le pouvoir en éliminant tous ses adversaires, à commencer par Trotski. Vainqueur à Stalingrad et Leningrad, traité d’égal à égal par ses alliés américains et britanniques, le tyran est devenu l’un des hommes les plus puissants de la planète. Va-t-il devenir le maître du monde ?

 

Communiqué de presse France 2 – 14 octobre 2015
Nov 032015
 

Programme TV – Documentaire – Apocalypse Staline  : L’Homme rouge

Mardi 3 novembre 2015 – France 2 – 21h45

Documentaire. Réalisé par Isabelle Clarke et Daniel Costelle. Scénario de Daniel Costelle et Isabelle Clarke. Commentaires de Mathieu Kassovitz. Conseillère historique : Olivia Gomolinski. Musique de Kenji Kawai. Produit par Clarke Costelle et Cie. Avec la participation de France Télévisions, RTBF, Planète + et CNC.

Épisode : L’Homme rouge

Qui fut Staline ? Le vainqueur du nazisme ? Le « Petit Père des Peuples » ? Ou le plus grand criminel de son siècle ? En trois épisodes de 52 minutes, Isabelle Clarke et Daniel Costelle dressent dans Apocalypse Staline, tout en documents cinématographiques d’époque restaurés et mis en couleur par leurs équipes, le portrait de celui qui fut l’un des plus féroces tyrans du XXe siècle. En partant de la lutte à mort contre Hitler, la série raconte l’incroyable ascension du Géorgien Joseph Djougachvili, fils de cordonnier, séminariste parti de rien et qui, à force d’intrigues et de crimes, se hausse jusqu’au pouvoir absolu en se faisant appeler Staline, ce qui signifie en russe « l’homme d’acier ». A hauteur d’homme, la série montre, de 1878 à 1945, l’immense tragédie du peuple soviétique pris au piège de l’enfer.
1942. Après avoir arrêté les Allemands devant Moscou, Staline fait face au deuxième assaut d’Hitler. C’est à Stalingrad que le sort du monde va se jouer. Plongés dans l’enfer, comme à Leningrad, hommes, femmes et enfants sont sacrifiés. Des années plus tôt, à la mort de Lénine, Staline, par ses froides manoeuvres, a pris le pouvoir en éliminant tous ses adversaires, à commencer par Trotski. Vainqueur à Stalingrad et Leningrad, traité d’égal à égal par ses alliés américains et britanniques, le tyran est devenu l’un des hommes les plus puissants de la planète. Va-t-il devenir le maître du monde ?

 

Communiqué de presse France 2 – 14 octobre 2015
Nov 032015
 

Programme TV – Documentaire – Apocalypse Staline  : Le possédé

Mardi 3 novembre 2015 – France 2 – 20h55

Documentaire. Réalisé par Isabelle Clarke et Daniel Costelle. Scénario de Daniel Costelle et Isabelle Clarke. Commentaires de Mathieu Kassovitz. Conseillère historique : Olivia Gomolinski. Musique de Kenji Kawai. Produit par Clarke Costelle et Cie. Avec la participation de France Télévisions, RTBF, Planète + et CNC.

Épisode : Le possédé

Qui fut Staline ? Le vainqueur du nazisme ? Le « Petit Père des Peuples » ? Ou le plus grand criminel de son siècle ? En trois épisodes de 52 minutes, Isabelle Clarke et Daniel Costelle dressent dans Apocalypse Staline, tout en documents cinématographiques d’époque restaurés et mis en couleur par leurs équipes, le portrait de celui qui fut l’un des plus féroces tyrans du XXe siècle. En partant de la lutte à mort contre Hitler, la série raconte l’incroyable ascension du Géorgien Joseph Djougachvili, fils de cordonnier, séminariste parti de rien et qui, à force d’intrigues et de crimes, se hausse jusqu’au pouvoir absolu en se faisant appeler Staline, ce qui signifie en russe « l’homme d’acier ». A hauteur d’homme, la série montre, de 1878 à 1945, l’immense tragédie du peuple soviétique pris au piège de l’enfer.
Juin 1941. Hitler se rue dans une guerre à mort contre Staline. Deux décennies plus tôt, en 1917, le Géorgien Joseph Djougachvili fait partie, avec Lénine, des bolcheviks qui s’emparent du pouvoir en Russie. La guerre civile déchire le pays. Les bolcheviks mettent en place un régime de terreur. Djougachvili, remarqué et soutenu par Lénine, se rend indispensable, et devient Staline, « l’homme d’acier ». Il est possédé par sa « mission » marxiste, et pour lui « la foi est au dessus de la loi ». Mais comment, vingt ans plus tard, pendant l’hiver 1941, quand les Allemands sont aux portes de Moscou, son destin pourrait-il basculer ? Le monde retient son souffle.
Communiqué de presse France 2 – 14 octobre 2015
Nov 022015
 

Programme TV – Documentaire : Alain Delon, cet inconnu

Lundi 2 novembre 2015 – France 3 – 20h55

Réalisateur : Philippe Kohly

De la prison de l’enfance à la prison de la vieillesse, ce portrait d’Alain Delon épouse au plus près un destin circulaire. Dans sa jeunesse, la star s’est offerte au regard de grands réalisateurs, avant de se refermer progressivement sur elle-même, la célébrité prenant toute la place. Mais Alain Delon, enchaîné à sa destinée de comédien hors norme, reste fidèle au petit garçon qu’il a toujours été. Pour prendre part au banquet de la vie nul n’était mieux pourvu que lui : il avait la beauté souveraine, la force intérieure, la multiplicité des dons. Il confie pourtant que son existence est faite de solitude.

Communiqué de presse France 3 – 2 novembre 2015

Sep 292015
 

Programme TV – Documentaire : L’Aventure Human

Mardi 29 septembre 2015 – France 2 – 0h05

Documentaire. Réalisé par Yann Arthus-Bertrand. Présenté par la Fondation Bettencourt Schueller. Un projet de la Fondation Goodplanet. Musique de Armand Amar.Images aériennes Bruno Cusa. Produit par Humankind Production. Avec la participation de France Télévisions.

Ce film est le récit des tournages de Human aux côtés des personnes qui l’ont fabriqué jour après jour. Ce making-of nous emporte dans le sillage de l’équipe et permet de rencontrer autrement les témoins qui jalonnent l’œuvre, Yann Arthus-Bertrand et ses équipes de journalistes, et les procédés utilisés pour filmer le monde d’en haut, tel qu’on le voit si rarement.

Communiqué de presse France 2 – 1er septembre 2015

Sep 292015
 

Programme TV – Documentaire : Sur les traces de Human

Mardi 29 septembre 2015 – France 2 – 23h10

Documentaire. Réalisé par Yann Arthus-Bertrand. Présenté par la Fondation Bettencourt Schueller. Un projet de la Fondation Goodplanet. Musique de Armand Amar.Images aériennes Bruno Cusa. Produit par Humankind Production. Avec la participation de France Télévisions.

Les Deux Faces de l’homme

Des conflits les plus violents qui déchirent les humains, jusqu’aux sentiments les plus nobles dont nous sommes capables, de la différence de nos modes de vie, jusqu’à l’envie de se retrouver autour des sujets les plus universels, comme la famille ou l’amour, Sur les traces de Human est l’occasion pour Yann Arthus-Bertrand d’approfondir les grands thèmes de Human et d’expliquer ses choix de réalisation.. Les Deux Faces de l’homme se pose la question de la complexité de l’être humain, capable du meilleur comme du pire, au travers des thèmes de la guerre, du pardon mais aussi de l’amour et de la famille.

Communiqué de presse France 2 – 1er septembre 2015

 

Sep 292015
 

Programme TV – Documentaire : Human

Mardi 29 septembre 2015 – France 2 – 20h55

Documentaire. Réalisé par Yann Arthus-Bertrand. Présenté par la Fondation Bettencourt Schueller. Un projet de la Fondation Goodplanet. Musique de Armand Amar. Images aériennes Bruno Cusa. Produit par Humankind Production. Avec la participation de France Télévisions.

Human est une succession de récits et d’images de notre monde, nous offrant une immersion au plus profond de l’être humain. Au travers de témoignages remplis d’amour, de bonheur, mais aussi de haine et de violence, Human nous confronte à l’autre et nous renvoie à notre propre vie. De la plus petite histoire du quotidien jusqu’aux récits de vie les plus incroyables, ces rencontres poignantes et d’une sincérité rare mettent en lumière ce que nous sommes, notre part la plus sombre, mais aussi ce que nous avons de plus beau et de plus universel. La Terre est sublimée au travers d’images aériennes inédites, mises en relief en musique, pour témoigner de la beauté du monde et nous offrir des instants de respiration et d’introspection.

France 2 diffusera Human en français et en version multilingue.?

Le film sera aussi disponible en VOST sur france2.fr/human (en direct et en replay). 

Communiqué de presse France 2 – 1er septembre 2015

Juil 212015
 

Programme TV – Documentaire : Hinault, le temps de la légende

Mardi 21 juillet 2015 – France 2 – 16h55

Documentaire. Réalisé par Claude Droussent et François Biétry. Produit par 3W – What a Wonderful World. Avec la participation de France 2.

Figure emblématique du cyclisme français, Bernard Hinault fait partie des quatre coureurs à avoir remporté à cinq reprises le Tour de France. Surnommé le « Blaireau », il a dominé le monde du vélo entre 1978 et 1986, remportant 216 victoires dont 144 hors critériums. Ce documentaire retrace le parcours de ce personnage emblématique, devenu une véritable institution aux yeux des Français, et qui demeure à ce jour le dernier coureur français à avoir remporté le Tour de France, il y a 30 ans cette année.

Communiqué de presse France 2 – 30 juin 2015

Juin 302015
 

Programme TV – Documentaire : Kanak, l’histoire oubliée

Mercredi 1er juillet 2015 – France 2 – 22h35

Série. Réalisé par Stéphane Kappes. Scénario de Béatrice Espinasse, Didier Lacoste et Christian Karembeu. Sur une idée originale de Béatrice Espinasse. Musique de Xavier Berthelot. Produit par Endemol Fictions. Avec la participation de France Télévisions, TV5 Monde et Centre national de la cinématographie et de l’image animée. Avec le soutien de la Province Nord de Nouvelle-Calédonie. Avec Yaël Mayat (Christian), Benoît Nyikeine (Paul), Kétiwar Vendegou (Nicolas), Micke Williams (Marcellin), Marceline Malakai (Hudrenie), Frédéric Bodson (monsieur Kassard), Laurent Bateau (monsieur Peyrac), Marcel Wenehoua (Marc Kanyan), Norbert Oniary (Jean Baptiste), Pierre Poudewa (Oncle Edmond), Eve Ronsard (Manoa), Bertrand Ukajo (Samy) et Emmanuel Karembeu (Abel).

En 1988, Christian Karembeu (17 ans), remarqué pour ses talents de footballeur, est sur le point de partir en métropole pour intégrer le FC Nantes. Mais la Nouvelle-Calédonie est secouée par les évènements d’Ouvéa, remettant en cause le rêve de Christian. Doit-il rejoindre la France alors qu’il découvre la réalité des relations qu’elle entretient avec les Kanaks depuis l’origine ? Christian déterre même le secret de son arrière-grand-père, parti en métropole pour l’exposition coloniale de 1931. Ce qu’il découvre du passé, et ce qu’il vit au présent comme tous les Kanaks avec la prise d’otage d’Ouvéa, le font vaciller sur ses bases : secret de famille, transmission, ou comment peut-on se projeter dans l’avenir si le passé reste trouble ? Peut-il vraiment partir en métropole poursuivre sa carrière de footballeur sans trahir les siens ?

Communiqué de presse France 2 – 9 juin 2015

Mai 072015
 

Programme TV – Documentaire : La chute du Reich

Vendredi 8 mai 2015 – France 2 – 20h55

Documentaire. Réalisé par David Korn-Brzoza. Créé par David Korn-Brzoza et Olivier Wieviorka. Narrateur Vincent Lindon. Produit par Cinétévé. Avec la participation de France Télévisions, de Planète +, RTBF, Viewcom-VRT, Ministère de la défense, direction de la mémoire, du patrimoine et des archives, du CNC, Blue Ant Media et TV5 Québec Canada.

En juin 1944, l’optimisme règne dans le camp allié. À l’Ouest, le débarquement en Normandie est un succès. Dans leur avancée, les troupes menacent bientôt la frontière allemande. À l’Est, l’Armée rouge passe à l’attaque. Avec l’opération Bagration, elle déferle en Biélorussie et contraint la Wehrmacht à une terrible retraite. L’heure est à la confiance. Aucun doute n’est permis : « La guerre sera terminée avant Noël. » Et pourtant… La guerre s’éternise encore près d’une année. Onze longs mois de combats, ponctués de terribles batailles et d’atroces crimes de guerre. Onze mois de peur et d’espérance, qui ont bousculé les certitudes des chefs et le quotidien des hommes. Onze mois meurtriers, qui ont laissé une cicatrice éternelle dans les cœurs et dans l’histoire.

Communiqué de presse France 2 – 14 avril 2015