Fév 162014
 
Programme TV – Non élucidé
Dimanche 16 février 2014 – France 2 – 22h25
Affaire Dupont de Ligonnès
Réalisé par Xavier Lefebvre.

Magazine. Proposé par Arnaud Poivre d’Arvor et Sébastien Brunaud. Présenté par Arnaud Poivre et Jean-Marc Bloch. Préparé par Marion Garnier. Produit par Phare Ouest Productions. Avec la participation de CNC et de l’Image inamée et France Télévisions.

france2

Chaque année, 1 000 homicides sont commis en France. Dans 80 % des cas, l’auteur est appréhendé. Mais 200 meurtres restent non élucidés. Avec le temps, ces dossiers tombent peu à peu dans l’oubli, laissant les familles des victimes sans réponse à leur douleur.

Non élucidé se propose de revenir sur ces enquêtes criminelles restées dans l’impasse. Chaque épisode raconte ainsi une affaire non résolue en revenant en détail sur toutes les zones d’ombre, en pointant toutes les questions restées sans réponse dans l’espoir de rouvrir des pistes abandonnées, voire de soulever de nouvelles hypothèses. En réveillant ainsi les mémoires, l’émission invite d’éventuels témoins à prendre contact avec les services de police concernés.

En étroite collaboration avec l’ensemble des protagonistes des affaires sélectionnées (services de police ou de gendarmerie, magistrats, avocats, parties civiles…), Non élucidé décrypte les différentes étapes de l’enquête criminelle permettant ainsi aux téléspectateurs de mettre leurs pas dans ceux des enquêteurs.

Les plateaux de l’émission, tournés sur les lieux mêmes des crimes, reposent sur un binôme : le présentateur, Arnaud Poivre d’Arvor, et un professionnel de l’enquête criminelle, Jean-Marc Bloch, ancien patron du SRPJ de Versailles, qui apporte toute son expérience d’homme de terrain.

Selon les besoins de l’affaire traitée, des spécialistes sont interrogés (médecins légistes, balisticiens, experts en ADN, psycho-criminologues, psychiatres…) pour éclairer tous les aspects de l’enquête.

Non élucidé traite ainsi de crimes non résolus avec la volonté de lutter contre l’oubli et l’espoir de permettre aux services d’enquête d’obtenir de nouveaux éléments grâce à un appel à témoin.

21 Avril 2011. Cinq cadavres sont découverts dans le jardin d’une maison nantaise. L’autopsie des corps permet d’identifier les victimes. C’est toute une famille qui a été tuée par arme à feu. La mère, Agnès de Ligonnès, 49 ans, et ses quatre enfants, Arthur, 20 ans, Thomas, 18 ans, Anne, 16 ans, et Benoît, 13 ans. Le père, Xavier, a disparu. Des proches confient aux enquêteurs un courrier reçu quelques jours avant la macabre découverte. Xavier les prévient du départ de toute la famille. Il annonce qu’il ne pourra pas donner de nouvelles en raison d’un programme de protection des témoins dont il fait l’objet aux États-Unis. Vérifications faites auprès de l’État américain, ce programme n’a jamais existé. Xavier de Ligonnès devient le suspect numéro 1. Les policiers de la PJ de Nantes cherchent alors à retrouver sa trace. Et plusieurs témoignages attestent de l’avoir vu vivant, dans le sud de la France, en Italie et plus récemment en Corse. Rumeurs ou faits réels ? L’homme est-il toujours vivant ? Qui pourrait l’aider dans sa cavale ? Toutes ces questions animent l’enquête. D’autant plus qu’au fil des investigations, il apparaît que cette famille bourgeoise du centre de Nantes ne menait sans doute pas une existence si paisible et si classique. L’affaire Dupont de Ligonnès, c’est l’histoire d’un quintuple meurtre qui fait voler la lisse façade d’un couple aux allures parfaites. Entre adultère, mensonges et problèmes financiers à répétition, leur vie était en réalité toute autre que celle qu’ils présentaient à leur proche. Flirtaient-ils avec une secte ? Depuis combien de temps Xavier cachait-il sa véritable existence ? Comment expliquer le passage à l’acte et quel pourrait être son déclencheur ? Agnès serait-elle impliquée passivement ou activement dans le meurtre des enfants ? Retour sur un dossier brûlant, une affaire qui demeure à ce jour non élucidée…