Oct 202014
 

LABYRINTHE

 

Film de Wess Ball. Avec Dylan O’Brien, Aml Ameen, Will Poulter, Kaya Scodelario, Thomas Brodie-Sangster, Ki Hong Lee, Jacoob Latimore, Blake Cooper.

Un monte charge avec des provisions alimentaires ramène à la surface un jeune qui vient à peine de se réveiller. Que lui-arrive-t-il ? Arrivé en haut, un comité d’accueil fait de jeunes garçons de son âge le reçoit. Comment s’appelle-t-il ? D’où qu’il vient ? La mémoire ne lui revient pas, ni même son prénom. Face à lui, on va découvrir une immense clairière sauvage entouré d’un mur d’une hauteur infranchissable. Parfois, le mur s’ouvre. Les habitants surnommés « Les Blocards » sont en vérité entourés d’un immense labyrinthe qui se transforme chaque jour. Y-a-y-il une sortie ? Y-a-t-il un plan meuf ?

« Labyrinthe » est vraiment pour ados boutonneux, même si l’intrigue de départ est assez convaincante notamment par le jeu des acteurs. Là où ça se gâte, c’est l’apparition d’une fille Teresa. Logiquement dans un groupe de mecs, ça fout le bordel ! Ici, aucun instinct sexuel n’est évoqué chez ces jeunes garçons dont certains d’entres-eux sont là depuis trois ans. A moins que le logiciel des sentiments amoureux et du mode d’emploi du kamasutra a été effacé de la mémoire émotionnelle. A partir de là, le film tombe dans un classique ennuyant avec grosses bestioles poisseuses et baveuses et une fin apocalyptique pour le genre humain. Tiré d’une trilogie « L’épreuve » du romancier américain James Dashner, ce premier volet s’intitule « Labyrinthe ». Selon de nombreux lecteurs, l’adaptation cinématographique de ce succès de librairie aux Etats-Unis est à côté de la plaque !

Phil Marso –Walkmovie.com – 20 octobre 2014

Source : Walkmovie.info