Juil 122015
 

Une soirée tranquille avec Michel Drucker ? Quelle pensée imprudente ! Ceux qui l’imaginaient doivent vite vérifier leur programme : il va y avoir comme du remous dans la tisane…

Pour cette soirée exceptionnelle, le grand ordonnateur Michel Drucker a convié huit personnalités à découvrir la vie de ceux qui assurent au quotidien la sécurité des Français. Ces invités privilégiés ont accepté de « mouiller leur chemise », au sens propre comme au figuré. Tous ont fait d’inoubliables rencontres avec ces hommes et ces femmes de la Police et de la Gendarmerie nationales.

Antoine Duléry se souviendra sans doute longtemps de cette journée et de cette nuit, passées au commissariat de Villeurbanne qui n’a rien à voir avec ceux des séries télé dont il a l’habitude. Ici pas de meurtre toutes les 10 minutes. Ça ne flingue pas à tout va ! Le comédien révèle, avec l’humour qu’on lui connaît, le quotidien de ces policiers confrontés aux maux de notre société : solitude, problèmes familiaux, alcool…

Shy’m fait de son côté ses premières gammes à l’école de police, avec divers outils : les menottes, le Tonfa (bâton règlementaire), le pistolet… et termine le parcours du combattant sans perdre son souffle ou presque.

Chaque invité est pris en charge par un binôme qui les guide et répond à toutes leurs questions et leurs inquiétudes… et il y en a !

Dany Boon a eu de quoi s’inquiéter, d’ailleurs ! Durant son immersion au Raid, les policiers ne l’ont pas ménagé. On le voit participer à un exercice de prise d’otages dans une station de métro reconstituée, selon un scénario inconnu des hommes du Raid. Il est même intégré à la colonne d’assaut devant libérer les « victimes » – liées à la société de production de l’émission, Froggies Media –, très impressionnées. Pas de bobo mais beaucoup de tension.

Philippe Lellouche semble réaliser un rêve d’enfant en enfourchant une moto de l’Escorte d’honneur : « Il faut que je me prenne en photo et que je l’envoie à ma femme ! », s’extasie-t-il.

Richard Berry, lui, « joue » à l’ambassadeur de Bagdad menacé d’enlèvement et exfiltré par hélicoptère, avec beaucoup de maîtrise et de professionnalisme, par les hommes du GIGN.

Laury Thilleman (Miss France 2011) est héliportée par la Brigade fluviale sur une péniche en marche, puis suit les enquêteurs-plongeurs à la recherche d’une voiture immergée et des indices qu’elle recèle.

Patrick Pelloux (le célèbre médecin urgentiste) accompagne une équipe d’experts : analyse balistique et empreintes digitales sont au programme.

Quant à Laëtitia Milot (Plus Belle La Vie), elle réalise ce que très peu de personnes sont autorisées à faire : se promener à cheval dans Paris.

Depuis la place Beauvau, au cœur du ministère de l’Intérieur, Michel Drucker n’est pas en reste. Il reçoit ces personnalités et de nombreux artistes, avec le faste qui sied à ses émissions. Il nous relate ses propres expériences, avec les « Anges de la route » (les motards de la gendarmerie qui veillent à la fluidité des autoroutes et à la sécurité des automobilistes), son hélitreuillage par le PGHM (Peloton de gendarmerie de haute-montagne) ainsi que son incursion au 36, quai des Orfèvres en compagnie de Daniel Auteuil. Cette grande soirée, qui jette une lumière nouvelle sur ces acteurs de notre quotidien, nous permet de mieux comprendre leur travail, leurs missions et leurs motivations.

Communiqué de presse France 2  – Diane Ermel – 23 juin 2015