Juil 052015
 

Programme TV – Le film du dimanche soir : Low Cost

Dimanche 5 juillet 2015 – France 2 – 20h55

Film. Réalisé par Maurice Barthélémy. Scénario de Maurice Barthélémy et Hector Cabello Reyes. Produit par Wild Bunch, Les films du kiosque, Alvy productions et France 2 Cinéma. Avec : Jean-Paul Rouve (Dagobert), Judith Godrèche (Nuance), Gérard Darmon (Jean-Claude), Etienne Chicot (Monsieur Paul), Maxime Lefrançois (Guy), Vincent Lacoste (Dimitri).

Excédés par une attente de 8 heures dans un avion dont la clim est en panne, les passagers du vol Low Cost Djerba-Beauvais sont prêts à tout pour rentrer chez eux. Même à décoller sans le pilote…

Communiqué de presse France 2 – 16 juin 2015

Fév 172015
 

Programme TV – Théâtre : Vous êtes mon sujet

Mardi 17 janvier 2015 – France 2 – 20h55

Théâtre. De Didier van Cauwelaert. En direct du théâtre de la Garenne. Captation réalisée par Dominique Thiel. Mise en scène par Alain Sachs. Assistante à la mise en scène Corinne Jahier. Créateur et interprète de la musique Didier Lockwood. Produit par Neutra Production. Avec la participation de France Télévisions. Avec Gérard Darmon (Alexandre Kern), Julie-Marie Parmentier (Mathilde), Geneviève Casile (Myriam, mère d’Alexandre), Philippe Lellouche (Jean-Pascal, lieutenant de police) et Justine Thibaudat (Nadège, fille d’Alexandre).

Alexandre Kern est un romancier comblé qui, à cinquante ans, a son œuvre derrière lui. Succès, honneurs, amours faciles ont remplacé le labeur acharné de ses années de création. Sauvé d’un divorce ruineux par la mort accidentelle de son ex-femme – drame qui lui a inspiré, trois ans plus tôt, son dernier best-seller… –, il coule des jours heureux avec sa fille de dix-sept ans.

Dans un salon du Livre, il est abordé par Mathilde, une très jolie jeune femme qui semble une proie facile, une fan rêvant de se glisser dans son lit. Mais, derrière son humour déstabilisant et son charme vénéneux se cache un tout autre objectif  : Alexandre est son sujet. Étudiante en lettres, obsédée depuis toujours par ce qu’il écrit, elle prépare une thèse sur lui. Mais elle a besoin de « matière », d’une nouvelle œuvre, et elle a décidé de le « réactiver ». Une liaison torride, passionnée, déstabilisante devrait être pour lui une excellente source d’inspiration… Seulement voilà : Alexandre n’a jamais écrit que sur les morts qui ont jalonné son existence.

Qui pourrait être la prochaine victime ? Sa mère, sa fille ?

Entre Alexandre et Mathilde, la comédie amoureuse bascule très vite dans un suspense tissé de pièges et de rebondissements. On se demande qui des deux est le vrai psychopathe, lequel manipule l’autre.

Alexandre est-il la proie ou le prédateur ?

Communiqué de presse France 2 – 27 janvier 2015

Nov 162014
 

Programme TV – Série TV – Duel au soleil : Aller simple

Vendredi 28 novembre 2014 – France 2 – 20h50

Série. Réalisé par Olivier Guignard. Scénario de Marc-Antoine Laurent et Mathieu Fabiani. Produit par Elephant Story. Avec la participation de France Télévisions. Avec Gérard Darmon (Ange Renucci), Yann-Gaël Elleouet (Sébastien), Didier Ferrari (Toussaint Marchioni), Jeanne Brunaud, Jeanne Bournaud (Lise Darcourt), Chloé Stefani (Joséphine Vissac) et Nathanaël Maïni (Paul Versini).

Ange Renucci, un flic corse aux méthodes « personnelles », voit débarquer sur son île un nouvel adjoint qu’on lui impose. Sébastien Le Tallec est jeune, breton, noir, plutôt psychorigide et globalement très attaché au règlement. Chaque nouvelle enquête sera l’occasion de mettre à l’épreuve ce duo dans les décors spectaculaires de l’île de Beauté.
Dure matinée pour le commissaire principal Ange Renucci quand le ferry amène en Corse le cadavre d’une jeune touriste, ainsi que son nouvel adjoint, breton et noir, qui d’entrée ne goûte guère ses méthodes. Que venait faire en Corse cette mystérieuse touriste qui, avec un simple billet aller, ne semblait pas avoir prévu de repartir sur le continent? Et que cache la nomination surprise du capitaine Sébastien Le Tallec ? Est-ce un « sous-marin » de son ennemie jurée, la Procureure Darcourt, qui le soupçonne du meurtre du chauffard ayant tué son filleul ? Tout en bizutant joyeusement le nouveau venu, dont il se méfie comme de la peste, le patron de la « Crime » et son équipe devront résoudre un sombre drame familial dans le cadre paradisiaque d’un gîte-hôtel de luxe pour touristes fortunés…
Communiqué de presse France 2 – 3 novembre 2014
Nov 162014
 

Interview : Gérard Darmon se fait une série polar

Vendredi 28 novembre 2014 – France 2

Il est Ange, LE commissaire principal Renucci. Celui dont toute la Corse connaît les méthodes d’investigation pour le moins personnelles ou les liens tout à fait privilégiés avec le milieu. Il va alors sans dire que l’arrivée du jeune Le Tallec, du genre psychorigide, a bien du mal à lui plaire… Retour sur ce tournage signé Olivier Guignard avec Gérard Darmon.

Qu’est-ce qui vous a décidé à interpréter Ange Renucci dans cette série ?

Gérard Darmon : D’abord, je n’avais jamais participé à une série télévisée. C’était donc l’occasion ou jamais. Ensuite, je trouvais mon personnage complètement atypique, le genre d’homme épicurien, aux méthodes bien personnelles et qui évolue à son propre rythme. J’ajouterais que j’aimais le travail d’Olivier Guignard. Enfin, plus globalement, Duel au soleil est une série à dimension humaine. On n’est pas dans la flaque de sang perpétuelle !

Le travail sur une série vous a-t-il semblé différent de celui à réaliser sur un unitaire ?

G.D : Tout à fait. Dans une même journée, vous pouvez tourner des séquences du deuxième épisode, puis du cinquième, revenir au premier et enchaîner sur le quatrième car les décors s’y prêtent. J’avoue avoir été surpris au départ puis je me suis laissé porter et l’adaptation a bien fonctionné.

S’il fallait reconnaître une qualité à Ange, quelle serait-elle ?

G.D : Ange, c’est un fidèle : à sa famille, à ses amis et à ses valeurs. Mais j’ajouterais une autre qualité principale : c’est un bon vivant De ce fait, il se devait d’avoir un certain embonpoint. J’ai donc pris 12 kg… en arrêtant de fumer. Et croyez-moi, cela n’était pas gagné d’avance. Pour mes proches, c’était même totalement improbable !

Parlez-nous de cette opposition entre Ange Renucci et Sébastien Le Tallec ?

G.D : Le Tallec a pour lui la jeunesse, l’énergie, l’enthousiasme. Mais frais émoulu de l’école, il applique à la lettre l’enseignement qu’il a reçu. Renucci utilise des méthodes plus instinctives parce qu’il connaît le terrain, le milieu. Ange sait d’où il vient, qui sont les gens qu’il recherche, leurs liens familiaux, les coutumes, etc. Le Tallec doit apprendre à mettre les formes et accepter de parfois lâcher le règlement…

Néanmoins, chacun a ses failles et chez les flics comme chez les voyous, les individus n’ont pas forcément un seul visage ?

G.D : Il faut toujours contourner les a priori et éviter les clichés. Je m’efforce d’appliquer ces principes dans ma vie et je suis heureux que mon personnage ne soit pas une espèce de « Terminator Corse », dur au mal, dur au chagrin, dur à tout… Renucci présente plusieurs zones d’ombre (on ignore tout de sa vie sentimentale par exemple), de grande ou de petite faiblesse comme lorsqu’il a mal au cœur en bateau ou qu’il se rend compte que sa fille le mène par le bout du nez. J’ai moi-même une fille de 20 ans, donc, je sais ce que c’est !

Enfin, la Corse vous a-t-elle séduite ?

G.D : J’ai été très impressionné, dans le bon sens. C’était très fort. Vous ne verrez pas forcément une Corse de carte postale : nous avons tourné dans le maquis, dans des villages accrochés à la montagne, dans des bergeries mais aussi sur des plages où la mer et le vent étaient forts. Quant aux Corses, ce sont des gens de cœur qui lorsqu’ils vous donnent leur parole, ils la tiennent. Ces valeurs, cet affect me touchent, peut-être parce que j’ai été élevé par quelqu’un qui venait un peu de ce milieu-là.

Propos recueillis par Béatrice Dupas-Cantet

Communiqué de presse France 2 – 3 novembre 2014

Oct 202013
 

Programme TV – Le cœur des hommes – Le film du soir

France 2 – 20h45 – Dimanche 20 octobre 2013

france2

Film. Réalisé par Marc Esposito. Musique de Béatrice Thiriet. Avec : Gérard Darmon (Jeff), Jean-Pierre Darroussin (Manu), Bernard Campan (Antoine), Marc Lavoine (Alex), Ludmila Mikaël (Françoise), Fabienne Babe (Lili), Zoé Félix (Elsa), Florence Thomassin (Juliette) et Catherine Wilkening (Nanou).

Alex, Antoine, Jeff et Manu, la cinquantaine proche ou sonnée, ont quelques années de vie commune. Amis depuis l’époque où ils jouaient dans la même équipe de foot, ils se voient régulièrement pour se raconter leur vie, refaire le monde, rire, s’engueuler… Professionnellement, tout va bien : Alex et Jeff ont créé un groupe de presse sportive, Antoine est professeur de gym dans un lycée et Manu charcutier-traiteur. Personnellement, rien ne va plus : la mort d’un père, l’infidélité d’une femme ou le mariage d’une fille les touchent de plein fouet. Leurs rapports aux femmes sont au cœur de tous leurs conflits. Qu’ils aient envie d’amourette, de relation stable ou de passion, les quatre potes découvrent que le sentiment amoureux est indispensable à l’accomplissement de leur vie d’homme.

Communiqué de presse France 2 – Dimanche 20 octobre 2013

Source : Sondageonstv.com