Déc 042017
 

Programme TV – Film dramatique : Imitation Game

France 3 – Lundi 4 décembre 2017 – 21h

Sortie 25 janvier 2015

Film dramatique de Morten Tyldum. Avec Benedict Cumberbatch, Keira Knightley, Matthew Goode, Mark Strong, Rory Kinnear, Charles Dance, Matthew Beard, Allen Leech. – 1h55 – Sortie le 25 janvier 2015.

Durant la Seconde Guerre mondiale, le régime nazi était déjà en avance sur l’armement face aux alliés. Mais il avait un atout supplémentaire sur le plan des transmissions codées avec le système Enigma. Les sous-marins allemands ont ainsi pu détruire la flotte anglaise, couper des ravitaillements sur terre etc. Le commandant Denniston à Londres est chargé de recruter les meilleurs mathématiciens pour décrypter Enigma. Alan Turing est sans doute le plus imaginatif, mais le plus insociable de l’équipe. Sa force de caractère puisée dans les fêlures de son enfance va-t-elle contribuer à enrayer l’hécatombe des alliés sur le terrain ? Mieux ! Percer le mystère Enigma peut-il faire gagner la guerre ?

Ce qu’on en pense :  « Imitation Game » est un fait historique méconnu longtemps après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Alan Turing a été sans aucun doute le précurseur de l’ordinateur, mais les évènements tragiques et la moralité de la couronne d’Angleterre n’ont pas épargné ce personnage héroïque de l’ombre. Benedict Cumberbatch qui incarne ce mathématicien arrogant et génial à la fois, transpire la dramaturgie sur l’écran. La charmante Keira Knightley lui donne la réplique féministe assez touchante. Ici, pas d’action spectaculaire mais le film tient toutes ses promesses de suspens en matière grise.

Phil Marso – 10 février 2015 – www.walkmovie.info

 

Jan 112016
 

Programme TV – Hommage David Bowie : Furyo

Mercredi 13 janvier 2015 – Arte – 20h55

Suite à la disparition de David Bowie, Arte à la bonne idée de programmer ce soir le film « Furyo » avec l’excellente bande originale de Ryūichi Sakamoto

Film de Nagisa Ōshima. Avec David Bowie, Tom Conti, Jack Thompson, Ryūichi Sakamoto.

Le film raconte les relations interpersonnelles et les différences culturelles entre quatre hommes dans un camp de prisonniers japonais à Java durant la Seconde Guerre mondiale en 1942. Les personnages sont le major Jack Celliers (David Bowie), un prisonnier rebelle tourmenté par un secret coupable de jeunesse, le capitaine Yonoi (Ryūichi Sakamoto), le jeune commandant du camp entièrement dévoué à son pays, le lieutenant colonel John Lawrence (Tom Conti), un officier britannique qui a vécu au Japon et parle couramment le japonais, et le sergent Hara (Takeshi Kitano), qui semble être une brute mais qui possède encore un peu d’humanité et entretient une relation privilégiée et amicale avec Lawrence, rendue délicate du fait des conditions de guerre.

Dans ce camp s’entassent plusieurs centaines de soldats anglais, australiens, néo-zélandais et néerlandais. Ils sont des furyo (terme japonais pour « prisonnier de guerre »).

Intransigeant, le capitaine Yonoi impose à tous une discipline de fer. Respectant les codes du samouraï, il méprise les prisonniers qui préfèrent la captivité au suicide à l’inverse de la culture japonaise. La tension entre les deux communautés s’accentue avec l’arrivée d’un nouveau prisonnier britannique, le major Jack Celliers. Ce dernier est transféré depuis Jakarta, où il a été condamné pour avoir atterri en parachute puis attaqué un convoi japonais avec l’aide de guerilleros locaux. Il refuse de se soumettre et se moque continuellement de Yonoi ; s’engage alors une guerre psychologique entre eux pour avoir l’ascendant. Le comportement rebelle de Celliers entraîne un sentiment d’admiration de la part de Yonoi.

Source : Wikipedia

Nov 202015
 

Déshabillons-les  : Attentats : les mots de la guerre

 

Présentée par Hélène Risser – Samedi 21 novembre à 15h et 00h15 #DSHLtv

« Déshabillons-les » revient sur les postures et les mots prononcés après les attentats du 13 novembre.
Le terme de «guerre » a dès lors été projeté sur la scène politique dans les nombreux discours officiels, notamment ceux du Président de la République François Hollande et du Premier ministre Manuel Valls.

Mais cette « guerre » est-elle réellement le reflet d’un conflit militaire face au terrorisme ?

Peut-on aussi rapprocher la position de l’exécutif français avec celle prise par George Bush en 2001 au lendemain des attentats du 11 septembre ?

Hélène Risser et ses invités décryptent cette communication de crise sur fond de polémique politicienne qui a animé la France au cours de ces derniers jours. 

Avec

– François DURPAIRE, Historien spécialiste des Etats-Unis.
– Patricia BALME, Spécialiste en communication et président de PB Com International.
– Christian DELPORTE, Historien des médias – Universités de Versailles Saint-Quentin.
– Dominique MAINGUENEAU, Linguiste – Paris IV.

***

#DSHLtv à revoir le samedi 21.11 à 00h15, le dimanche 22.11 à 11h15, le samedi 12.12 à 15h et à 00h15, le dimanche 13.12 à 11h15, et mercredi 16.12 à 18h30.

Communiqué de presse Public Sénat – 20 novembre 2015

Mai 072015
 

Programme TV – Toute une histoire : Ils ont vécu les heures sombres de l’Histoire

Vendredi 8 mai 2015 – France 2 – 14h

Magazine. Présenté par Sophie Davant. Proposé par Réservoir Prod. Produit par Réservoir Prod. Réalisé par Massimo Manganaro.

A partir de 14h, le magazine quotidien Toute une histoire, présenté par Sophie Davant consacrera un numéro spécial à cette commémoration.

Dans cette émission intitulée « Ils ont vécu les heures sombres de l’Histoire », Sophie Davant recevra deux hommes et une femme qui ont pris part à ce conflit qu’ils aient été résistants ou déportés. Anne, 92 ans et André, 88 ans ont rejoint très tôt la Résistance. Quant à lui, Benjamin, 88 ans, lui vivait en Pologne, il a été déporté dans 8 camps successifs et a survécu.

Aujourd’hui, ils nous transmettent leurs souvenirs du passé, pour nous rappeler qu’il faut rester vigilant dans le présent. Un devoir de mémoire qui compte énormément à leurs yeux.

Odon Vallet, historien des religions, nous accompagnera tout long de cette émission pour nous apporter son éclairage historique. Il posera avec nous le décor de ce monde en souffrance au sein duquel nos invités ont grandi et nous éclairera sur les leçons à tirer de cette période trouble.

Au sommaire également, un reportage sur l’importance de la transmission.

Extraits de l’émission disponibles en visionnage sur www.francetvpreview.fr

Sur Twitter, retrouvez Toute une histoire sur le hashtag officiel #Touteunehistoire

Communiqué de presse France 2 – 14 avril 2015

Nov 172014
 

Programme TV – Un œil sur la planète : Tout ça pour ça ?

Lundi 24 novembre 2014 – France 2 – 23h05

Drapeau de table spécial Coupe du Monde 2014 - 2,50 € / unité

Drapeau de table spécial Coupe du Monde 2014 – 2,50 € / unité

Magazine de la rédaction. Dirigé par Patrick Boitet. Présenté par Étienne Leenhardt. Réalisé par Nicolas Maupied.

À l’heure où la France s’engage dans un nouveau conflit contre l’organisation État islamique, il convient de s’interroger sur le résultat des opérations militaires lancées ces dernières années. Et sur les objectifs poursuivis…? En Irak et en Syrie, une coalition internationale menée par les États-Unis va officiellement combattre le terrorisme islamiste. Mais il est utopique de vouloir vaincre un concept sans s’attaquer aux idéologies qui lui ont donné naissance… En nous associant avec l’Arabie Saoudite et le Qatar, deux pays propagateurs et financiers de l’islamisme politique, on soigne le symptôme plutôt que le mal. Et les foyers de tensions ne cessent de se multiplier ? Déjà engagée au Mali et en Centrafrique, la France se retrouve encore en première ligne.Comment a-t-on pu en arriver là ? L’action militaire est-elle toujours la meilleure des solutions ? Quoi qu’on en dise, le bilan affiché de toutes ces interventions n’est pas terrible et c’est un euphémisme. Au point de se demander si nous n’avons pas jeté parfois de l’huile sur le feu en tentant d’éteindre certains brasiers. Alors, avons-nous raison d’intervenir ? En avons-nous encore les moyens ?

En plateau, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense ; Pierre Conesa, historien agrégé ; Michel Collon, écrivain et journaliste, répondront aux questions d’Étienne Leenhardt et 4 reportages seront au programme de ce 48e numéro d’Un œil sur la planète.Afghanistan : une guerre pour rien ?

Afghanistan : une guerre pour rien ?

Un sujet de Sylvain Lepetit et Miyuki Droz Aramaki.

En Afghanistan, les troupes combattantes de la coalition occidentale doivent se retirer avant la fin de l’année. Mission accomplie ? Pas vraiment. Un nouveau président a été élu, mais les problèmes demeurent colossaux. La corruption est partout, le trafic de drogue n’a jamais été aussi florissant et les talibans sont aux portes de Kaboul…

Irak : la décennie perdue ?

Un sujet d’Arnaud Boutet.

En Irak, malgré des centaines de milliers de victimes et des centaines de milliards de dollars dépensés, ce pays n’a été ni pacifié, ni reconstruit. Pour la majorité des habitants, la vie quotidienne est pire que sous Saddam Hussein. Les Irakiens ne disent pas merci aux Américains. Récit d’un fiasco politique et d’une décennie perdue.

Libye : au milieu du chaos ?

Un sujet d’Emmanuel Ostian et Arnaud Mouillevois.

En Libye, trois ans après la révolution et la mort du colonel Kadhafi, l’État n’existe plus. Il y a deux parlements, deux gouvernements. Les milices armées se partagent le pays. À Tripoli, elles affichent des sympathies islamistes. Les Occidentaux qui avaient armé les rebelles ont fui le pays. Une anarchie sans précédent…

Centrafrique : la pacification ?

Un sujet d’Ilhame Taoufiqi et Bruno Girodon.

La Centrafrique a connu ces derniers mois de violents affrontements entre Chrétiens et Musulmans. Grâce à l’engagement de la France et d’une force internationale, le pire a été évité, mais le calme est bien précaire. Et les militaires français, qui ne devaient rester qu’un temps limité, risquent de se trouver engagés dans un véritable bourbier…

Communiqué de presse France 2 – 3 novembre 2014

 

Nov 112014
 

Programme TV – Infrarouge : Papa s’en va-t-en guerre

Mercredi 12 novembre 2014 – France 2 – 0h05

 

Documentaire. Réalisé par Géraud Burin des Roziers. Créé par Géraud Burin des Roziers. Produit par Ligne de Front. Avec la participation de France Télévisions et Centre National de la Cinématographie et de l’Image Animée.

Pendant un an, le réalisateur Géraud Burin des Roziers a accompagné avec sa caméra des enfants qui voient leur père partir en Afghanistan. Ancien soldat, puis reporter de guerre, il fait entendre la voix de ceux qui ne s’expriment jamais. Il y a Bastien, 12 ans, qui considère son père comme un héros mais qui ne supporte plus ces missions à risques. Lucas, Enzo et la petite Lili qui vivent cette séparation comme un arrachement. Il y a Morgane, 13 ans et Lune Eva, 9 ans obligées de se résigner, parce que leur père a signé pour la mission.


Le reverront-ils vivant ? Qu’est-ce que ces enfants ont vraiment sur le coeur ? Quelle image ont-ils de leur père ? Quelles sont leurs inquiétudes, leurs angoisses ? Des enfants qui pendant six mois, essayent d’être à la hauteur des recommandations de leur père, c’est à dire des modèles pour leur maman et qui n’osent raconter à personne la souffrance qu’ils endurent sauf dans la cour d’école avec les copains.

Ces deux dernières années en Afghanistan ont été particulièrement meurtrières : vingt-et-une jeunes veuves, quarante-trois orphelins dont trois bébés nés après la mort de leur père.

Le réalisateur est allé à la rencontre de jeunes pupilles de la Nation. Il y a Aymeric, 9 ans et Camille, 12 ans à qui un jour on est venu dire des mots terribles. Leur papa, infirmier militaire, est mort au combat dans une attaque contre les talibans. Il est mort en héros.  « Lui qui aurait tant mérité de connaître ses enfants », nous dit Delphine, leur maman. Et puis il y a Alice, jeune veuve, qui élève seule ses cinq enfants et qui fait tout pour entretenir le souvenir de Matthieu son mari, tué à bord de son d’hélicoptère il y a un an, lui aussi mort pour la France.  « J’aurai préféré le garder avec moi, plutôt qu’il soit mort pour la France », raconte Jeanne, 12 ans, qui dit aussi la fierté qu’elle éprouve pour son père.

Aucun soldat ne revient indemne d’Afghanistan. les IED, les engins explosifs, les attentas suicides, les embuscades, laissent des traumatismes. Après six mois, certains enfants retrouvent leur père. Mais qui est-il à présent ? Réussira-t-il à réintégrer sa famille et abandonner ses réflexes de soldat, pour redevenir papa ? Le réalisateur est retourné dans les familles quatre mois après leur retour de la guerre. Certains papas ont des choses à se faire pardonner.

Communiqué de presse France 2 – 21 octobre 2014

Nov 112014
 

Programme TV – Secrets d’histoire : Georges Clemenceau un tigre au grand cœur

Mardi 11 novembre 2014 – France 2  – 14h

Documentaire. Présenté par Stéphane Bern. Sur une idée originale de Jean-Louis Remilleux. Produit par SEP (Société Européenne de Production). Avec la participation de France Télévisions.

Réalisé par Dominique Leeb.

Dans ce numéro exceptionnel de Secrets d’histoire à l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale, Stéphane Bern nous emmène dans les hauts lieux de la IIIe République, de l’Assemblée nationale, à l’Hôtel de Lassay, de Beauvau (ministère de l’Intérieur) à l’hôtel de Brienne (ministère de la Défense) jusqu’aux tranchées de Verdun, à la découverte de son représentant le plus flamboyant et le plus imprévisible : Georges Clemenceau, « le Père la Victoire ». Politicien hors du commun, Georges Clemenceau collectionne les surnoms : le Tigre, le tombeur de ministères, le premier flic de France, le Père la Victoire…

Autant de facettes liées à un homme au caractère bien trempé et au courage exemplaire. Mais ce petit Gaulois à moustaches réputé invincible dont le verbe fleuri animera la IIIe République, ce justicier engagé aux côtés du capitaine Dreyfus, ce ministre de l’Intérieur redoutable, ce député intraitable, cet académicien qui ne siègera jamais sous la Coupole, est aussi, avec la même passion, un amoureux des femmes… et des roses ! Anticlérical assumé, adversaire de la colonisation, il est aussi un défenseur acharné de la culture, des impressionnistes et de son ami le peintre Claude Monet chez qui il va fêter la victoire de 1918 dans ses jardins de Giverny… À la fin de la Grande Guerre, il est celui dont Churchill dit : « Si un homme seul peut incarner son pays alors, Clemenceau, c’est la France ! » « Pour mes obsèques, je veux le strict nécessaire, c’est-à-dire… moi ! » Ainsi s’exprime Clemenceau au soir de sa vie en 1929 alors que les hommages vont déferler du monde entier. L’empereur d’Allemagne, Guillaume II, écrit dans ses mémoires : « Si nous avions eu Clemenceau, jamais nous n’aurions perdu la guerre… »

Avec la participation de : Éric Clémenceau (arrière-petit-fils de Georges Clemenceau), Jean-Noël Jeanneney (historien et biographe), Michel Winock (biographe et historien), Manuel Valls (ministre de l’Intérieur), Michel de Decker (historien), Jean-Yves Le Drian (ministre de la Défense), Sylvie Brodziak (historienne), Christophe Soulard (biographe), Daniel Vaillant (ancien ministre de l’Intérieur, député maire du 18e arrondissement de Paris), Alexandre Duval-Stalla (biographe), Bruno Fuligni (historien), Jean-François Copé (député-maire de Meaux), Jean Artarit (biographe), Jean Garrigues (historien), Charles Diaz (historien), Jean-Yves Le Naour (historien), Vincent Duclert (historien), François Guillet (historien), Patrick de Gmeline (historien), Pierre Stutin (historien), général Bertrand Ract-Madoux (chef d’état-major de l’Armée de Terre) et Gérard Minart (biographe).

Communiqué de presse France 2 – 21 octobre 2014

Nov 112014
 

Programme TV – Cérémonie du 11 novembre

Mardi 11 novembre 2014 – France 2 – 10h à 11h25

Émission spéciale de la rédaction. En direct. Réalisé par Philippe Miramont. Présentée par Marie Drucker.

La rédaction de France 2 se mobilise mardi 11 novembre 2014 avec une journée inédite en direct, de Paris à la nécropole de Notre-Dame de Lorette, de Saumur à Meaux, de la Meuse au Nord pour rendre hommage aux soldats morts pour la France.

Cette émission spéciale sera présentée par Marie Drucker.
A ses côtés : Pierre Servent, spécialiste des questions militaires ; Stéphane Audoin-Rouzeau, directeur d’études à l’École des hautes étude en sciences sociales (EHESS) et président du Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre de Péronne ; Élise Julien, maître de conférences en histoire à Sciences-Po Lille et chercheuse à l’IRHIS ; Jean-Sébastien Baschet, directeur du magazine L’Illustration mais aussi les journalistes et envoyés spéciaux de la rédaction de France 2.
– de 10h00 à 11h25 : France 2 retransmettra la remise du Prix des petits artistes de la mémoire et l’inauguraton du site internet Le Grand mémorial (site dédié aux poilus).

Les équipes de France 2 suivront le président de la République qui se récueillera devant la statue de Georges Clemenceau, puis ravivera la flamme du Soldat inconnu sous l’Arc-de-Triomphe.
Communiqué de presse France 2 – 21 octobre 2014
 

 

Nov 092014
 

Programme TV – Reportage : Comme en 14

Dimanche 9 novembre 2014 – TF1 – 13h30

 

« Comme en 14 »

Un reportage de Michel Brunet et Pascal Lorent (Courrier Sud)

A moins de 100 km de Paris, dans les départements de l’Aisne et de la Somme, la Grande Guerre est encore très présente. Cent ans plus tard, on retrouve des obus, des casques, des munitions dans les champs autrefois champs de guerre et tranchées, aujourd’hui cultures… Dominique Zanardi dans son restaurant-musée, les démineurs de la Sécurité Civile, Olivier Dirson ou Jean-Luc Pamart pour eux, la guerre de 14 n’est jamais finie.

Communiqué de presse TF1 – Samedi 8 novembre 2014

Juin 052014
 

Programme TV – Le film du soir : Le Jour le plus long

Jeudi 5 juin 2014 – France 3 – 20h45

En mai 1944, rassemblées dans le sud de l’Angleterre, les Forces alliées attendent l’ordre de débarquer en Normandie. Le 6 juin, alors que le maréchal allemand Rommel ne se doute de rien, les premiers commandos aéroportés, qui comptent dans leurs rangs le lieutenant-colonel Vandervoort et le général Cota, sont parachutés sur le Cotentin, à Sainte-Mère-Eglise. Le gros des troupes arrive par bateaux.

Ce qu’on en pense :

Une superbe production de film de guerre pour raconter le débarquement de Normandie du 6 juin 1944. Un casting d’enfer avec John Wayne, Robert Mitchum, Henry Fonda, Arletty, Sean Connery etc…

Même si ce film est une éternelle rediffusion, il reste salutaire à la veille du 70ème anniversaire des commémoration du débarquement de Normandie. A voir et à revoir sans hésiter !

Phil Marso – Jeudi 5 juin 2014

Mar 252014
 

Programme TV – Apocalypse, la 1ère guerre mondiale  : l’Enfer

Mardi 25 mars 2014 – France 2 – 20h45

Documentaire. Réalisé par Isabelle Clarke. Auteurs Daniel Costelle, Isabelle Clarke. Commentaire français écrit par Daniel Costelle et Isabelle Clarke. Commentaire dit par  Mathieu Kassovitz. Conseillers historiques André Loez, Frédéric Guelton, Paul Malmassari. Musique de Christian Clermont. Coproduit par CC&C Clarke Costelle & Co, Idéacom International et Ecpad. Avec la participation de France Télévisions, TV5 Québec Canada, RTBF, Planète, TVO, Knowledge Network, National Geographic Channels, Military Channel, Centre National de la Cinématographie et de l’Image Animée, MEDIA et Crédit d’impôt cinéma et télévision du Québec. Crédit d’impôt pour la production cinématographique ou magnétoscopique canadienne, Société de développement des entreprises culturelles – Québec, Fonds des médias du Canada, Fonds Bell, Fonds Québecor, Entertainment One.

Septembre 1915. Des millions d’hommes sont pris dans le piège d’une guerre immense. Des tranchées de France aux montagnes italiennes ou des Balkans, jusqu’aux portes de l’Orient, l’Europe entière s’est enflammée. Nouvelles armes, nouvelles défenses, la guerre est désormais industrielle et chimique. Les combats atteignent une violence jusque-là inconnue. L’artillerie pilonne. Les attaques se font au gaz, aux lance-flammes, aux Shrapnels, mélange de poudre et de billes de plomb qui fracassent les visages et les corps. Les assauts sont terrifiants, suicidaires. Des orages d’acier brisent les tympans et rendent fous les soldats. Les blessures sont affreuses, les conditions de vie et d’hygiène dans les zones de combat sont catastrophiques, les épidémies font des ravages… C’est l’enfer. En France, les Allemands lancent en février 1916 une grande offensive sur Verdun. Les Français tiendront coûte que coûte. Dans la Somme, la bataille la plus sanglante de la guerre commence le 1er juillet 1916. En quelques heures, l’armée britannique perd 30 000 hommes. Cinq millions d’hommes sont déjà morts en seize mois. Mais pour les grands chefs, le coût humain et matériel est si élevé qu’il faut que l’ennemi paie et que la guerre continue. Comment arrêter cette folie ? Comment mettre fin à cette rage ?

Communiqué de presse France 2 – Mardi 25 mars 2014

Source : Sondageonstv.com

Mar 182014
 

Programme TV – Apocalypse, la 1ère guerre mondiale  : Peur

Mardi 18 mars 2014 – France 2 – 21h35

Documentaire. Réalisé par Isabelle Clarke. Auteurs Daniel Costelle, Isabelle Clarke. Commentaire français écrit par Daniel Costelle et Isabelle Clarke. Commentaire dit par  Mathieu Kassovitz. Conseillers historiques André Loez, Frédéric Guelton, Paul Malmassari. Musique de Christian Clermont. Coproduit par CC&C Clarke Costelle & Co, Idéacom International et Ecpad. Avec la participation de France Télévisions, TV5 Québec Canada, RTBF, Planète, TVO, Knowledge Network, National Geographic Channels, Military Channel, Centre National de la Cinématographie et de l’Image Animée, MEDIA et Crédit d’impôt cinéma et télévision du Québec. Crédit d’impôt pour la production cinématographique ou magnétoscopique canadienne, Société de développement des entreprises culturelles – Québec, Fonds des médias du Canada, Fonds Bell, Fonds Québecor, Entertainment One.

27 août 1933. Prusse orientale. Hitler et Goering, anciens combattants de 14-18, rendent hommage au maréchal von Hindenburg, dans le cadre démesuré du monument dédié à la bataille de Tannenberg. Hitler dit : « Tannenberg est un symbole. C’est là, en 1914, que s’est joué le destin de l’Allemagne. » Pour Hindenburg, cette bataille a été, vingt ans plus tôt, le moment le plus important de son existence et de la Première Guerre mondiale. Alors que les Russes avancent en territoire prussien, provoquant l’exode de populations allemandes qui fuient la zone des combats, Hindenburg les arrête à Tannenberg.

À l’Ouest, la percée allemande est stoppée, in extremis, par les Français lors de la bataille de la Marne. Après que chaque armée a essayé, en vain, de déborder l’adversaire, le front occidental se fixe et s’enterre de la mer du Nord à la Suisse. Plus au Sud, Italiens etTurcs (alors Ottomans) entrent aussi dans le conflit. Les alliés britanniques et français font alors appel à leur empire : Canadiens, Australiens, Néo-Zélandais, Sénégalais, Marocains, Algériens et Annamites s’engagent dans la guerre.

L’embrasement est maintenant mondial. L’hémorragie semble inéluctable. Les champs de bataille sont un véritable enfer.

Communiqué de presse – France 2 – Mardi 18 mars 2014

Mar 182014
 

Programme TV – Apocalypse, la 1ère guerre mondiale  : Furie

Mardi 18 mars 2014 – France 2 – 20h45

Documentaire. Réalisé par Isabelle Clarke. Auteurs Daniel Costelle, Isabelle Clarke. Commentaire français écrit par Daniel Costelle et Isabelle Clarke. Commentaire dit par  Mathieu Kassovitz. Conseillers historiques André Loez, Frédéric Guelton, Paul Malmassari. Musique de Christian Clermont. Coproduit par CC&C Clarke Costelle & Co, Idéacom International et Ecpad. Avec la participation de France Télévisions, TV5 Québec Canada, RTBF, Planète, TVO, Knowledge Network, National Geographic Channels, Military Channel, Centre National de la Cinématographie et de l’Image Animée, MEDIA et Crédit d’impôt cinéma et télévision du Québec. Crédit d’impôt pour la production cinématographique ou magnétoscopique canadienne, Société de développement des entreprises culturelles – Québec, Fonds des médias du Canada, Fonds Bell, Fonds Québecor, Entertainment One.

11 novembre 1918. 11 heures du matin. Soudain, c’est le silence. Le soldat canadien George Price vient de tomber. C’est l’un des derniers tués d’un immense carnage qui a fait près de 10 millions de morts chez les militaires, 9 millions chez les civils et 21 millions de blessés. Comment en est-on arrivé là ? Quelle est l’origine de cette furie qui va s’emparer du monde pendant quatre ans et qui va ruiner les pays et provoquer la chute de plusieurs empires ?

En ce début de XXe siècle, en Europe, c’est encore la Belle Époque. Mais le 28 juin 1914 à Sarajevo, l’archiduc François-Ferdinand, héritier de l’Empire austro-hongrois, est assassiné. Cet événement met le feu aux poudres des vieilles rancoeurs nationales et patriotiques des monarchies européennes. Les grands industriels préfèrent sans doute le conflit armé à celui larvé qui monte d’une classe ouvrière. Quelques semaines après l’attentat de Sarajevo, l’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie et active ainsi le jeu des alliances entre États.
Le départ des troupes au combat est le miroir d’une inconscience collective qui pense que la guerre va être courte et glorieuse.
En août 1914, les Allemands ne sont pas loin de Paris. Leur victoire semble proche, et l’enthousiasme devient peur.

Communiqué de presse France 2 – Mardi 18 mars 2014

Mar 162014
 

 

Programme TV – Le film de dimanche soir : Green Zone

Dimanche 16 mars 2014 – France 2 – 20h45

Film. Réalisé par Paul Greengrass (2010). Scénario de Brian Helgeland. D’après l’œuvre de Rajiv Chandrasekaran. Musique de John Powell. Avec : Matt Damon (Roy Miller), Amy Ryan (Lawrie Dayne), Greg Kinnear (Clark Poundstone), Jason Isaacs (le lieutenant Briggs), Antoni Corone (le colonel Lyons), Sean Huze (Conway), Nicoye Banks (Perry) et Bijan Daneshmand (Mazin Aide Zubaidi).

france2

Pendant l’occupation américaine de Bagdad en 2003, l’adjudant-chef Roy Miller et ses hommes ont pour mission de trouver des armes de destruction massive censées être stockées dans le désert iraquien. Ballotés d’un site piégé à un autre, les militaires découvrent rapidement une importante machination qui modifie le but de leur mission. Pris en filature par des agents, Miller doit chercher des réponses qui pourront soit éradiquer un régime véreux soit intensifier une guerre dans une région instable.

Communiqué de presse France 2 – Dimanche 16 mars 2014

Nov 112013
 

Programme TV – Cérémonie du 11 novembre d’une guerre à l’autre

Lundi 11 novembre 2013 – France 2 – 15h20

France 2 a décidé de retransmettre en direct les commémorations du 11 novembre 2013 qui se dérouleront dans la ville de Oyonnax (Ain) en hommage aux maquisards qui ont défilé le 11 novembre 1943 pendant la seconde guerre mondiale. Le régime de Vichy à la sauce Pétain avait pourtant interdit tout rassemblement ce jour là pour fêter la fin de la guerre 14/18.

Le président François Hollande sera en déplacement pour célébrer cette page d’histoire.

Communiqué de presse France 2 – Lundi 11 novembre 2013

Source : Sondageonstv.com

Sep 052013
 

 

« Ne pas réagir, c’est laisser Bachar el- Assad poursuivre ses atrocités, encourager la prolifération et l’emploi d’armes de destruction massive, abandonner la Syrie et la région toute entière au chaos et céder aux menaces »

Jean-Marc Ayrault – Assemblée Nationale – Mercredi 4 septembre 2013

Sep 032013
 

A propos d’une intervention militaire en Syrie :

« L’usage de la force est légal uniquement en cas de légitime défense conformément à l’article 51 de la charte des Nations unies et/ou lorsque le Conseil de sécurité approuve une telle action »

Ban ki-moon – Conférence de presse ONU – Mardi 3 septembre 2013