Jan 052016
 

Programme TV – Infrarouge : Du côté des vivants

Mardi 5 janvier 2015 – France 2 – 23h10

Je Suis Charlie - Attentat du 7 janvier 2015 à la Rédaction de Charlie Hebdo

Je Suis Charlie – Attentat du 7 janvier 2015 à la Rédaction de Charlie Hebdo

Documentaire. Ecrit par David André. Réalisé par David André et Bruno Joucla. Produit par Brotherfilms. Avec la partipation de France Télévisions, de la RTS Télévision Suisse et de ICI – RDI. Avec le soutien du Centre National du Cinéma et de l’image animée et de la Procirep – Angoa société des producteurs.

Durant l’année 2015, la France a été frappée par plusieurs attentats djihadistes. Plus de 150 personnes y ont laissé la vie. Attablées à des terrasses de café parisiennes. Assistant à un concert de rock. Devant le Stade de France. Faisant leurs courses dans un commerce casher.

Protégeant la population, lorsqu’elles faisaient partie des forces de l’ordre. Des centaines d’autres sont blessées. Des milliers traumatisées. Et tout un pays encore sous le choc. Les livres d’histoire retiendront que cette année là, les dessinateurs et journalistes du journal satyrique Charlie Hebdo furent frappés les premiers. Nous étions le 7 janvier 2015. Il était 11h20. La réunion hebdomadaire du journal était en cours.

Au-delà des débats, des soutiens, des reproches parfois adressés à ces trublions, pourfendeurs visionnaires de l’intégrisme religieux, artistes idéalistes et provocateurs transformés, à leur corps défendant, en héros de la liberté. Ce film documentaire propose de découvrir qui ils étaient.

Montrer, à ceux qui ont défilé pour les soutenir, non pas pour quoi mais pour qui ils marchaient en silence. Et proposer à ceux qui ne voulaient pas dire « Je suis Charlie » de prendre le temps de découvrir ces trajectoires humaines.
Onze récits poétiques, portés par les proches des disparus et par les survivants eux-mêmes, vivant désormais pour beaucoup sous protection policière. Onze fragments, conçus comme de petites nouvelles, entre présent et passé, s’attachant parfois à un détail de leurs vies, de leur vocation.

Une évocation poignante et, par moment, poilante de Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Luz, Honoré et d’autres visés ce jour-là : grands enfants portés par un idéalisme qui s’est heurté, le 7 janvier 2015, à une autre vision du monde.

Communiqué de presse France 2 – 12 décembre 2015

Mar 062015
 

Charlie Hebdo a publié mercredi 4 mars un troisième numéro après l’attentat du 7 janvier 2015 qui a décimé une partie de sa rédaction. Le tirage est prévu à 1,56 million d’exemplaires.

Charlie Hebdo - Couverture du Mercredi 4 mars 2015

Charlie Hebdo – Couverture du Mercredi 4 mars 2015

Si l’on en juge par la couverture signée Willem, Charlie Hebdo a décidé de revenir aux fondamentaux : s’attaquer au Front National. Il est vrai qu’à l’approche des élections départementales (22 & 29 mars) le parti de Marine Le Pen est crédité de 30 %  des intentions de votes selon plusieurs sondages. C’est dire qu’il y a le feu à la maison mère de la république.

La couverture montre deux skidnead aux gueules cassées, censées représenter les militants du FN en 2015. Un titre pas très original indique « Le FN ne fait plus peur ».

Réduire l’électeur FN en un skidnead est un boulot de fainéant par excellence ! On se croirait replonger dans les années 80′ où déjà le FN était diabolisé par l’excellente chanson des Bérurier Noir « Porcherie » (Album : Concerto pour détraqué / 1985).

Seulement à l’époque il y avait deux tribus les skidnead rouges et les skidnead fachos qui avaient la même allure :  crâne rasé, ranger etc…

À force de diaboliser le FN par des caricatures simplistes, on fait le lit de ceux qu’ont est censé combattre.

Personnellement, j’ai commencé à voter aux élections présidentielles en 1995 quand le FN commençait sa vague à deux chiffres sur l’échiquier politique. Jean-Marie Le Pen avait enregistré un score à 15% le 23 avril 1995 au premier tour des élections.

À l’intérieur de ce Charlie Hebdo N°1180, en page 4, un article signé Jean-Yves Camus intitulé : Départementales « Contre le FN changer de logiciel ».

Je me suis dit, enfin quelque chose de sensé pour combattre les idées du FN. Il se fait qu’en 1997, j’étais tombé sur un dossier du réseau Voltaire qui décortiquait très bien le programme FN. Au moment des élections de 2002, je m’étais aperçu que le FN avait fait juste un copier-coller de son programme de 95. Sans prétention, à l’époque je l’avais décliné en sondages humoristiques sur mon site « Boycottyes.com » afin de pointer du doigt ce qui risquait de nous tomber sur le coin de la gueule si le FN arrivait au pouvoir.

Ne pas s’attaquer au représentant du FN, mais plus au programme de ce parti de droite musclé. Certes c’est moins spectaculaire, moins alimentaire pour remplir son compte en banque, mais ça a le mérite de prévenir : à quelle sauce on va être mangé ! Terminé le logiciel antivirus Marine, place à l’antivirus programme FN pour détecter la moindre faille antirépublicaine censée combattre en 2015, 2016, 2017.

L’auteur Jean-Yves Camus essayiste et politologue français spécialiste de l’extrême droite et expert des groupes radicaux islamistes et converti au judaïsme (Source Wikipédia) attaque son article sous l’angle de l’antisémitisme. La belle affaire me direz-vous ! Comme ci les vieux démons FN du paternel Jean-Marie, suffisaient à faire reculer les frontistes dans les urnes aux départementales 2015. Nous revoilà en 1995, avec ce bon vieux logiciel de diabolisation.

L’électorat du FN s’est élargi grâce à la non-vigilance des deux grands partis : PS & UMP (Ex RPR) qui se sont partagés le pouvoir depuis 34 ans en faisant du clientélisme pour placer ces petits copains encartés.

Jean-Yves Camus demande que l’on soit en alerte à chaque fois qu’une ville frontiste prend des décisions antisociales (fermeture d’un centre social, suppression de la gratuité en cantine et d’une étude surveillée du matin).

Vous remarquerez depuis les municipales de 2014, les médias traditionnels pointent du doigt chaque décision venant d’un maire frontiste. Si ce travail journaliste est à faire, mais il reste complaisant. Pourtant chaque année, la cour des comptes épingles des gâchis financiers venant de mairies gérées par la gauche, la droite avec son clientélisme forcené associatif. Ce n’est pas grave, le contribuable passe à la caisse !

Jean-Yves Camus remet en cause le référendum direct à la Suisse qui pourtant impliquerait le citoyen sur des décisions de la cité au quotidien. Selon lui, c’est ce que propose le programme FN en cas de victoire. Mais pour lui, ça ne sert à rien puisqu’il affirme « Le corps électoral serait appelé aux urnes comme on appelle à se rendre aux commémorations : une fois que c’est fini, chacun rentre chez soi content du devoir accompli, en sachant que rien ne changera. »

Jean-Yves Camus conseille un changement de logiciel FN mais sans trop bousculer les fondamentaux, en clair une simple mise à jour de la diabolisation. 

Phil Marso le Pirate  – vendredi 6 mars 2015

 

Mar 042015
 

Citation Luz : C’est dur d’être aimé par un connard de survivant !

Le dessinateur Luz de Charlie Hebdo fait du réchauffé dans sa provoque, c’est dire qu’il a cramé ses neurones avec Charlie multimillionnaire  :

« C’est reparti dans tous les sens du terme pour faire chier un maximum de connards »

Luz – La boite à questions – Canal + – Mardi 3 mars 2015

Fév 242015
 

Luz : La queue du chien qui tourne en rond

A propos de la nouvelle Une de Charlie Hebdo :

C’est pour ça que j’avais envie de dessiner un chien, j’avais envie de dessiner le retour de la critique joyeuse dans Charlie Hebdo. C’est aussi ne pas se retrouver obsédé par ce que l’on a vécu, parce qu’on pourrait en parler des heures, on pourrait en parler des pages et des pages entières, des journaux et journaux entiers

Luz – France Info – Mardi 24 février 2015

Jan 292015
 

Programme TV – Envoyé Spécial : Attentats : l’école en première ligne

Jeudi 29 janvier 2015 – France 2 – 20h50

Attentats : l’école en première ligne

Un reportage de Lionel Poussery, Rim Khalifa et Baptiste des Monstiers.

Minute de silence, liberté d’expression en question, théorie du complot, dans certains établissements scolaires, les professeurs sont en première ligne. Dialogue ou sanction, comment l’école de la république gère-t-elle l’après.

Je Suis Charlie - Attentat du 7 janvier 2015 à la Rédaction de Charlie Hebdo

Je Suis Charlie – Attentat du 7 janvier 2015 à la Rédaction de Charlie Hebdo

Communiqué de presse France 2 – 6 janvier 2015

Jan 112015
 

Pour la liberté d’expression et contre l’union sacrée

Le carnage perpétré au siège de Charlie Hebdo a suscité une vague d’indignation et de colère parfaitement légitime que nous partageons. Nous condamnons sans réserve ce massacre qui vise à semer la terreur et à réduire au silence des journalistes qui défendaient la liberté d’expression. Nous condamnons avec la même détermination la violence antisémite meurtrière qui s’est déchaînée contre les client-es du supermarché casher de la porte de Vincennes.

Nos pensées vont tout d’abord aux proches des victimes et nous leur exprimons tout notre soutien.

Tout laisse à penser que cette attaque est l’œuvre de fascistes religieux qui rêvent d’imposer leurs illusions mortifères à la société. Nous devons être très clairs en dénonçant sans réserve ce fanatisme. Nous combattons tous les fascismes, qu’ils prospèrent sur fond de nationalisme ou d’obscurantisme, et quels qu’en soient les guides ou les prophètes.

Ils veulent terroriser, provoquer délibérément l’horreur et la peur, créer une situation de tension extrême. En celà ils sont parfaitement complices du FN et de l’extrême droite.

Et comme nous le redoutions, nous constatons dès à présent que cette tuerie sert de prétexte pour alimenter les discours racistes et justifier des attaques contre des lieux de culte musulmans. Nous entendons déjà les scribouillards réactionnaires et les politiciens opportunistes reprendre en boucle la théorie fumeuse du « choc des civilisations » et profiter de cet événement pour renouveler leurs charges contre les immigré-es, les étranger-es, les musulman-es.

Nous ne sommes pas moins choqués de la récupération politique en particulier par le gouvernement Hollande. L’appel à « l’unité nationale » n’est rien de moins qu’une vaste opération de confusion visant à justifier :

les interventions militaires de la France en Irak, au Mali, en Centrafrique. Le but premier de ces interventions étaient de protéger les intérêts impérialistes des entreprises françaises dans ces régions et les dictateurs en place, pas de combattre le djihadisme, que la France n’a pas hésité à armer dans d’autres situations

une nouvelle offensive liberticide. Comme après le 11 septembre 2001, les gouvernements en place vont sous couvert d’antiterrorisme imposer de nouveaux dispositifs de fichages, qui ont montré depuis qu’ils étaient majoritairement utilisés contre les militants politiques et syndicaux.

la politique antisociale du gouvernement. En surfant sur le choc émotionnel qui nous touche toutes et tous, Valls et Hollande entendent bien faire passer au second plan leur politique austéritaire, en particulier le projet de loi Macron, qui sera présenté à l’Assemblée nationale fin janvier et prévoie son nouveau lot de remises en cause des moyens de défense des salarié-e-s (prud’hommes, inspection du travail…), de facilitation des licenciements, de banalisation et de baisse de la rémunération du travail de nuit et du dimanche.

Plus généralement, parmi les forces politiques qui s’indignent aujourd’hui, bon nombre sont en grande partie responsables du climat délétère de par leur stigmatisation des travailleurs-ses immigré-e-s et de leurs enfants, en particulier lorsqu’ils sont supposés musulmans.

Cette récupération est d’autant plus indigne que les journalistes de Charlie Hebdo assassinés n’hésitaient pas à condamner les politiques des Hollande, Sarkozy ou Le Pen. S’il avait fallu écouter le PS et l’UMP, le FN aurait dû être invité à leur « marche républicaine » de dimanche. Qu’auraient pensé de tout cela les journalistes assassinés?  

Nous regrettons la transformation de la manifestation de dimanche prochain, initiée par les organisations antiracistes, en une « marche républicaine » dont Valls se voudrait l’organisateur et où Sarkozy défilera. Farouches opposants de « l’unité nationale » pour les raisons décrites plus haut, nous ne participerons pas à cette marche. Il est de toute première urgence que celles et ceux qui sont révolté-e-s par cet attentat fasciste et refusent de défiler derrière Sarkozy et Valls, qui veulent résister au racisme et combattre les discriminations, qui s’opposent aux politiques sécuritaires et liberticides se regroupent et reprennent l’offensive.

Paris, le 10 janvier 2015

Signataires : Alternative libertaire, Mouvement des Objecteurs de Croissance, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste des Ouvriers de France

Source : NPA

Jan 112015
 

Dieudonné participera à la marche républicaine à Paris

Dieudonné sera présent cet après-midi à Paris pour la marche républicaine aux cotés des défenseurs de la liberté d’expression, un an après l’interdiction de son spectacle.

Communiqué : Dieudonné participera à la marche républicaine à Paris

Dans ce moment de recueillement, laissons les rancœurs de coté, et tendons la main l’un vers l’autre afin de s’unir contre cette haine qui n’a pas de nom ; l’heure est au rassemblement et à l’unité autour de ceux qui n’ont jamais eu peur de mourir de rire.

Paix à tous ceux qui nous ont quittés et à leurs proches. Agents d’entretien, humoristes, caricaturistes, journalistes, policiers, musulmans, juifs, chrétiens, athées… en ce jour si symbolique, nous sommes tous frères.

Nous sommes tous la Paix !

Communiqué de Presse Dieudonné – 11 janvier 2015

A noter : Aujourd’hui, c’est la journée de la récupération politique autour de cette marche républicaine. Chacun, va de son couplet. Dieudonné est-il sincère dans sa démarche ? Quoi qu’il en soit en ce dimanche 11 janvier 2015, il faut être politiquement correct.

Phil Marso – Dimanche 11 janvier 2015

Jan 112015
 

RSF dénonce une récupération indigne et appelle à la solidarité avec tous les Charlie du monde

Je Suis Charlie - Attentat du 7 janvier 2015 à la Rédaction de Charlie Hebdo

Je Suis Charlie – Attentat du 7 janvier 2015 à la Rédaction de Charlie Hebdo

Reporters sans frontières (RSF) se félicite de la présence de nombreux chefs d’Etat et de gouvernement étrangers lors du rassemblement du dimanche 11 janvier en hommage aux victimes des attentats, mais s’indigne de la présence de représentants de pays répressifs de la liberté de l’information.

Au nom de quoi les représentants de régimes prédateurs de la liberté de la presse viennent-ils défiler à Paris en hommage à un journal qui a toujours défendu la conception la plus haute de la liberté d’expression ? Reporters sans frontières (RSF) s’indigne de la présence à la “marche républicaine” à Paris de dirigeants de pays dans lesquels les journalistes et les blogueurs sont systématiquement brimés, tels l’Egypte, la Russie, la Turquie, l’Algérie et les Emirats arabes unis. Au Classement mondial de la liberté de la presse publié par RSF, ces pays sont respectivement 159e, 148e, 154e, 121e et 118e sur 180.

“Nous devons nous montrer solidaires de Charlie sans oublier tous les Charlie du monde, déclare Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières. Il serait intolérable que des représentants d’Etats étrangers qui réduisent les journalistes au silence dans leurs pays profitent de l’émotion pour tenter d’améliorer leur image internationale. Il est à craindre que, de retour dans leurs pays, ces manifestants officiels continuent leurs politiques répressives. Nous ne devons pas laisser les prédateurs de la liberté de la presse cracher sur les tombes de Charlie Hebdo.”

Les autorités ont annoncé la présence du Premier ministre turc Ahmet Davutoglu, des ministres des Affaires étrangères égyptien et russe, Sameh Choukry et Sergueï Lavrov, des ministres des Affaires étrangères d’Algérie et des Emirats arabes unis, Ramtane Lamamra et cheikh Abdallah ben Zayed Al-Nahyane, et du président gabonais Ali Bongo.

Communiqué de presse Reporters sans Frontières – Dimanche 10 janvier 2015

Jan 112015
 

Je suis Charlie : Yahoo censure son forum !

Je Suis Charlie - Attentat du 7 janvier 2015 à la Rédaction de Charlie Hebdo

Je Suis Charlie – Attentat du 7 janvier 2015 à la Rédaction de Charlie Hebdo

Depuis le tragique attentat à la rédaction de Charlie Hebdo, le site américain Yahoo avec son extension .Fr (France) joue les censeurs à travers son forum,  sur tous les articles traitant de ce sujet.

Quelle belle hypocrisie venant de Yahoo.fr !

Depuis de nombreuses années, Yahoo est le carrefour de la haine, du racisme dans les forums en bas de chaque article. Bien souvent des propos extrémistes de tout bord n’interpellent guère les modérateurs de ce site qui gèrent les forums. Certains mots insultants sont floutés par des caractères bizarres grâce à une sélection de « mots-clés » indésirables.

Pourtant des commentaires haineux sont cachés, mais non supprimés par les modérateurs. Seul un nombre de pouces rouges permet de ne pas afficher le commentaire.

Depuis le 7 janvier 2015, Yahoo.fr devient soudainement vertueux ! Il est impossible de s’exprimer dans les forums, puisqu’il n’y a plus d’accès.

Après les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis des lois liberticides avaient été décrétées brutalement.

Aujourd’hui, Yahoo.fr prouve que seules les élites ont la parole et Monsieur-Tout-Le-Monde doit se contenter d’ingurgiter les articles d’actualités diffusée sur le site sans pouvoir réagir.

 La liberté d’expression a déjà perdu du terrain en France depuis le 7 janvier 2015.

Phil Marso – Dimanche 10 janvier 2015

Jan 102015
 

Manifestation – Nous sommes Charlie : Défendons les valeurs de la République !

Communiqué commun

L’attentat terroriste, qui a décimé avant-hier la rédaction de Charlie Hebdo et coûté la vie à des fonctionnaires de police, est un crime inqualifiable qui porte atteinte aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

Nous – associations, organisations syndicales, partis politiques – appelons tous les citoyens à une marche républicaine silencieuse le dimanche 11 janvier, à 15 heures, de la place de la République à la place de la Nation.

Face à la barbarie, défendons les valeurs de la République !

 Paris, le 9 janvier 2015

 Premiers signataires :

CFDT – CFE-CGC – CFTC – CGT – EELV – Ensemble – FIDH – Fondation Copernic – Front démocrate – FSU – Gauche unitaire – LDH – Licra – Ligue de l’enseignement – MDP – Modem – Mrap – MRC – Nouvelle Donne – PCF – PG – PRG – PS – SNJ – SNJ – CGT – SOS Racisme – UDI – UMP – Unsa

 Ci-dessous un récapitulatif non exhaustif des manifestations organisées le 11 janvier 2015 dans plusieurs villes de France.

 

Manifestations dimanche 11 janvier 2015 en province :

Périgueux Rassemblement le dimanche 11 janvier, à 14 heures, devant l’arbre de la liberté (près de la poste centrale).
Châteauroux Rassemblement le dimanche 11 janvier, place de la République, à 14h30.
Châtellerault Rassemblement le dimanche 11 janvier 2015 à 14h30 et à rejoindre le kiosque à musique, boulevard Blossac.
Conflans Rassemblement le dimanche 11 janvier, à 13h30, devant la mairie.
Rodez Rassemblement le dimanche 11 janvier, à 14h30, à la place d’Armes.
Bordeaux Rassemblement le dimanche 11 janvier, à 14h30, place des Quinconces.
Avignon Rassemblement le dimanche 11 janvier, à 14h30, devant la gare d’Avignon.
Dijon Rassemblement le dimanche 11 janvier, à 15 heures, place Darcy.
Nancy Rassemblement le dimanche 11 janvier, à 15 heures, place de la République.
Tourcoing Rassemblement le dimanche 11 janvier, à 11 heures, sur le parvis de l’hôtel de ville.
Arles Rassemblement le dimanche 11 janvier à 15 heures, place de la République.
Saint-Brieuc Rassemblement le dimanche 11 janvier, à 14h30, place du général de Gaulle.
Amiens Rassemblement le dimanche 11 janvier sur le parvis de la Maison de la culture
Caen Rassemblement le dimanche 11 janvier à 15 heures, place de la République.
Tulle Marche silencieuse et pacifique le dimanche 11 janvier à 14 heures,  place Martial Brigouleix.
Redon Rassemblement citoyen le dimanche 11 janvier, à 14h30, en face de la sous-préfecture.
Lorient Marche silencieuse le dimanche 11 janvier à 15 heures, place Rouge (Hôtel de ville).
Laval Rassemblement le dimanche 11 janvier à 14h30, devant la mairie de Laval.
Poitiers Rassemblement le dimanche 11 janvier à 14h30, place du maréchal Leclerc, devant la mairie.
Boulogne-sur-Mer Manifestation unitaire le dimanche 11 janvier à 15 heures, place Dalton.
Pont-Audemer Rassemblement le dimanche 11 janvier à 14h30, devant la rédaction du journal local L’Eveil de Pont-Audemer.
Vienne Marche silencieuse le dimanche 11 janvier à 10 heures, de la sous-préfecture à l’hôtel de ville.
Rennes Marche républicaine le dimanche 11 janvier 2015 à 15 heures, place de la Mairie.
Châlons-en-Champagne Rassemblement le dimanche 11 janvier, à 15h, place Foch.
Annemasse Rassemblement le dimanche 11 janvier, à 14h30, place de la Libération.
Chambéry Marche citoyenne le dimanche 11 janvier, à 15h, place du Palais de justice.
Evreux Manifestation silencieuse le dimanche 11 janvier, à 10h30, devant la mairie.
Nice Manifestation le dimanche 11 janvier, à 15h, place Garibaldi
Charleville-Mézières Marche républicaine silencieuse le dimanche 11 janvier, à 15h, hôtel de ville de Mézières.
Ajaccio Manifestation le dimanche 11 janvier, à 15, départ à la gare ferroviaire.
Bastia Manifestation le dimanche 11 janvier, à 15h, départ au Palais de justice.
Crozon Rassemblement citoyen le dimanche 11 janvier, à 15h, place de la Mairie à Crozon.
Aix-en-Provence Marche silencieuse le dimanche 11 janvier, à 15h, devant l’Hôtel de ville.
Nice Rassemblement le dimanche 11 janvier, à 15h, place Garibaldi.
Lyon Marche de solidarité le dimanche 11 janvier, à 14h, Cours Albert Thomas – Niveau métro D Montplaisir.
Avranches Rassemblement le dimanche 11 janvier, à 15h, place Patton.
Quimper Rassemblement le dimanche 11 janvier, à 14h30, place Saint Corentin.
Le Creusot Dépôt d’une bougie le dimanche 11 janvier, à 17h, à l’esplanade François Mitterrand, devant l’Arc pour saluer la mémoire des victimes.
Tarbes Marche républicaine et citoyenne le dimanche 11 janvier, à 11h, place de Verdun.
Dinan Manifestation le dimanche 11 janvier, à 15h, esplanade de la Résistance.
Montpellier Marche le dimanche 11 janvier, à 15h, Club de la presse, place du Nombre d’or.
Carcassonne Marche le dimanche 11 janvier, à 15h, au Portail des Jacobins.
Perpignan Marche le dimanche 11 janvier, à 10h30, place de la République
Valloire Rassemblement le dimanche 11 janvier, à 17h30, devant la mairie.
La Rochette Rassemblement le dimanche 11 janvier, à 11h, place Albert-Rey.
Moûtiers Marche silencieuse le dimanche 11 janvier, à 15h, au départ de la mairie, avant une minute de silence à l’issue de la marche, au square de la Liberté.
Saint-Jean-d’Arves Le mot “Charlie” sera écrit à l’aide de flambeaux, à la Chal, le dimanche, à 16h45, avant une minute de silence.
Châteaurenard Rassemblement citoyen le dimanche 11 janvier, le 14h45, place de la Mairie.
Belfort Marche silencieuse le dimanche 11 janvier, à 15h, à la Maison du peuple.
Nîmes Marche silencieuse le dimanche 11 janvier, à 15h, place des Martyres de la Résistance.
Alès Marche le dimanche 11 janvier, à 15h, au Cratère.
Angers Rassemblement républicain le dimanche 11 janvier, à 15h, place Leclerc.
Laval Rassemblement républicain le dimanche 11 janvier, à 14h30, devant la mairie.
La Roche-sur-Yon Rassemblement républicain le dimanche 11 janvier, à 14h, place Napoléon.
Les Sables d’Olonne Rassemblement républicain le dimanche 11 janvier, à 14h30, à la grande plage, au pied de la Pendule.
Clermont-Ferrand Rassemblement le dimanche 11 janvier, à 15h, place de Jaude.
Concarneau Marche silencieuse le dimanche 11 janvier, à 14h30, devant l’arbre de la laïcité.

 

Source : Ligue des Droits de l’Homme

Jan 102015
 

Manifestation – Nous sommes Charlie : Défendons les valeurs de la République !

Communiqué commun

L’attentat terroriste, qui a décimé avant-hier la rédaction de Charlie Hebdo et coûté la vie à des fonctionnaires de police, est un crime inqualifiable qui porte atteinte aux valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

Nous – associations, organisations syndicales, partis politiques – appelons tous les citoyens à une marche républicaine silencieuse le dimanche 11 janvier, à 15 heures, de la place de la République à la place de la Nation.

Face à la barbarie, défendons les valeurs de la République !

 Paris, le 9 janvier 2015

 Premiers signataires :

CFDT – CFE-CGC – CFTC – CGT – EELV – Ensemble – FIDH – Fondation Copernic – Front démocrate – FSU – Gauche unitaire – LDH – Licra – Ligue de l’enseignement – MDP – Modem – Mrap – MRC – Nouvelle Donne – PCF – PG – PRG – PS – SNJ – SNJ – CGT – SOS Racisme – UDI – UMP – Unsa

 Ci-dessous un récapitulatif non exhaustif des manifestations organisées les 10 janvier 2015 dans plusieurs villes de France.

 Manifestations samedi 10 janvier

Narbonne Un rassemblement le samedi 10 janvier, à 11 h, place de l’Hôtel de ville.
Les Ulis Rassemblement le samedi 10 janvier, à 10h, Pierre de la Liberté.
Montbard Rassemblement à 17h30, place Gambetta.
Martigues Marche silencieuse le samedi 10 janvier,  à 11 heures, du Monument aux morts à l’hôtel de ville.
Puy-en-velay Rassemblement le samedi 10 janvier à 14h30, place des droits de l’Homme.
Lille Rassemblement le 10 janvier, à 14 heures, à la porte de Paris.
Melun Rassemblement la samedi 10 janvier, à 10 heures, place Saint-Jean.
Saint-Nazaire Rassemblement le samedi 10 janvier à 11h, à l’esplanade des droits de l’Homme.
Besançon Rassemblement le  samedi 10 janvier après-midi (heure à préciser), place de la Révolution.
Rouen Rassemblement le samedi 10 janvier, à 15 heures, place de l’hôtel de ville.
Manosque Rassemblement le samedi 10 janvier à 11 heures, porte Saunerie.
Digne-les-Bains Rassemblement le samedi 10 janvier à 10 heures,  place du Tampinet.
Saint-Auban Rassemblement le samedi 10 janvier à 10 heures,  place Péchiney.
Le Mans Rassemblement le samedi 10 janvier à 14h30, place du marché des Sablons.
Castelnaudary Hommage avec la municipalité de Castelnaudary, le samedi 10 janvier à 11 heures, à la galerie Paul Sibra.
Abbeville Rassemblement le samedi 10 janvier à 15 heures, devant l’Hôtel de Ville.
Beauvais Marche le samedi 10 janvier à 15h30, au départ de l’hôtel de ville.
Nantes Marche le samedi 10 janvier à 14h30, place du Commerce (allée Brancas).
Dunkerque Rassemblement et manifestation le samedi 10 janvier, à 15 heures, place Jean Bart.
Istres Rassemblement le samedi 10 janvier, à 17 heures, devant le collège Pasteur, suivi d’une marche silencieuse jusqu’à l’hôtel de ville.
Marseille Manifestation le samedi 10 janvier à 15 heures, au Vieux Port.
Gérardmer Rassemblement citoyen est organisé  le samedi 10 janvier à 16 heures, sur le parvis des droits de l’Homme, devant la Mairie.
Epinal Manifestation le samedi 10 janvier à 14h30, place des Vosges.
Cergy Manifestation le samedi 10 janvier à 15 heures, sur le parvis de la préfecture.
Château-Thierry Marche républicaine le samedi 10 janvier, à 9h30, place Paul Doumer.
Evreux Manifestation silencieuse le samedi 10 janvier, à 14h30, devant la mairie.
Dole Rassemblement citoyen le samedi 10 janvier, à 15h, place Nationale.
Hénin-Beaumont Rassemblement le samedi 10 janvier, à 11h, place de la République à Hénin-Beaumont.
Pau Marche le samedi 10 janvier, à 11h, place Clémenceau.

 Source : Ligue des Droits de l’Homme