Jan 052016
 

Programme TV – Infrarouge : Du côté des vivants

Mardi 5 janvier 2015 – France 2 – 23h10

Je Suis Charlie - Attentat du 7 janvier 2015 à la Rédaction de Charlie Hebdo

Je Suis Charlie – Attentat du 7 janvier 2015 à la Rédaction de Charlie Hebdo

Documentaire. Ecrit par David André. Réalisé par David André et Bruno Joucla. Produit par Brotherfilms. Avec la partipation de France Télévisions, de la RTS Télévision Suisse et de ICI – RDI. Avec le soutien du Centre National du Cinéma et de l’image animée et de la Procirep – Angoa société des producteurs.

Durant l’année 2015, la France a été frappée par plusieurs attentats djihadistes. Plus de 150 personnes y ont laissé la vie. Attablées à des terrasses de café parisiennes. Assistant à un concert de rock. Devant le Stade de France. Faisant leurs courses dans un commerce casher.

Protégeant la population, lorsqu’elles faisaient partie des forces de l’ordre. Des centaines d’autres sont blessées. Des milliers traumatisées. Et tout un pays encore sous le choc. Les livres d’histoire retiendront que cette année là, les dessinateurs et journalistes du journal satyrique Charlie Hebdo furent frappés les premiers. Nous étions le 7 janvier 2015. Il était 11h20. La réunion hebdomadaire du journal était en cours.

Au-delà des débats, des soutiens, des reproches parfois adressés à ces trublions, pourfendeurs visionnaires de l’intégrisme religieux, artistes idéalistes et provocateurs transformés, à leur corps défendant, en héros de la liberté. Ce film documentaire propose de découvrir qui ils étaient.

Montrer, à ceux qui ont défilé pour les soutenir, non pas pour quoi mais pour qui ils marchaient en silence. Et proposer à ceux qui ne voulaient pas dire « Je suis Charlie » de prendre le temps de découvrir ces trajectoires humaines.
Onze récits poétiques, portés par les proches des disparus et par les survivants eux-mêmes, vivant désormais pour beaucoup sous protection policière. Onze fragments, conçus comme de petites nouvelles, entre présent et passé, s’attachant parfois à un détail de leurs vies, de leur vocation.

Une évocation poignante et, par moment, poilante de Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Luz, Honoré et d’autres visés ce jour-là : grands enfants portés par un idéalisme qui s’est heurté, le 7 janvier 2015, à une autre vision du monde.

Communiqué de presse France 2 – 12 décembre 2015

Mar 082015
 

Luz : Drones partout justice nulle part… et mémoire sélective

Charlie Hebdo - Couverture du Mercredi 4 mars 2015

Charlie Hebdo – Couverture du Mercredi 4 mars 2015

Charlie Hebdo a publié mercredi 4 mars un troisième numéro après l’attentat du 7 janvier 2015 qui a décimé une partie de sa rédaction. Le tirage est prévu à 1,56 million d’exemplaires.

Depuis quelques semaines le phénomène « Drone » fait sensation dans l’actualité puisque plusieurs fois dans la nuit notre belle capitale a été visitée par ces engins made in Big Brother.

Le dessinateur Luz nous propose une pleine page (15) illustrée sous le titre classique mais efficace « Drones partout justice nulle part ».

On peut y voir croquer plusieurs personnages emblématiques, mais surtout médiatique. Quelques-uns biens ficelés « Le Drone Al-Qaida traque Toulouse Lautrec qui est accusé d’avoir dessiné le prophète au Moulin-Rouge » sous l’œil inquisiteur d’un drone barbu. Deux compères people : « Le drone Houellbecq cherche des idées en sniffant le drone Zemmour » et « Le drone Zemmour espionne le QG des Femen ».

Bizarrement, Charlie Hebdo fait impasse sur la Marche Mondiale des Femmes 2015 à l’occasion de la journée internationale des droits de la femme ce dimanche 8 mars. Chût ! Revenons aux fondamentaux qui ont fait le fond de commerce de ce journal satyrique : un drone Jésus Christ pisse sur une porte du site Gleeden (favorisant la rencontre extra-conjugale) avec sa bulle fétiche : « Le drone des associations familiales catholique traque les couples adultères et infidèles ».

Petit clin d’œil polémique de la semaine avec la chanson « Toute la vie » de Jean-Jacques Goldman, Luz nous caricature me semble-t-il Mimi Mathy avec « Le drone Enfoirés vérifie que personne ne fraude dans la queue des restos du cœur ».

Il ne croit pas s’y bien dire Luz pour l’avoir moi-même pratiqué en 87’, 88’. Il peut favoriser le racisme si vous en prenez pour dix ans de placard à la précarité. Coluche l’avouait lui-même qu’il n’y a pas plus con qu’un pauvre. Tout le monde sera servi à la même enseigne, mais il faut pousser des coudes pour ne pas se faire dépasser dans la file d’attente.

Le drone a aussi sa case politique avec le « Drone UMP aspire les idées des drones FN » et les « Drones Le Pen enfument les immigrés dans les bars à chicha ». Le drone crédité à 30 % des intentions de vote aux prochaines élections Départementales 2015 est une caricature de Jean-Marie le Pen. Le vieux en uniforme allemand avec le bras droit nazi appuyé. Il lui manque plus que la queue en tire-bouchon pour se complaire dans la facilité. Tout est bon dans le cochon pour s’en payer une tranche des années 80’.

Luz se paye l’ex-premier Ministre « Le Drone Ayrault espionne les ZAD à Sivens » et l’incontrôlable aboyeur « Le drone Valls traque les parlementaires qui vont en Syrie ».

Nous en terminons avec le glamour « Drone Trierweiler recherche des informations pour écrire la suite de – Merci pour ce moment ».

N’avez-vous pas remarqué qu’il manque un grand absent dans les experts en drone ? Israël ! Ce pays pour des raisons justifiées du tout sécuritaire est le spécialiste de cet engin de surveillance depuis une quarantaine d’année. Le Groupe Israel Aerospace Industries (IAI) est leader sur le marché mondial. IAI (1) a remporté un marché de 36,5 millions de dollars (30 millions d’euros) avec la Corée du Sud en décembre 2014. Une autre société israélienne Elbit Systems (2).a conclut un marché de 250 millions de francs suisses (205 millions d’euros) avec le gouvernement helvétique en juin 2014.

L’opération militaire « Bordure protectrice » lancé par le gouvernement de Benyamin Netanyahou contre la bande de Gaza à partir du 8 juillet 2014 a utilisé notamment des drones pour éliminer des militaires du Hamas. Des dommages collatéraux ont contribué n’en doutons pas à la perte de nombreux civils palestiniens durant cette sale guerre de l’été dernier.

Que faisait Luz l’été dernier pour devenir à ce point amnésique ?

Drones partout, sauf chez Charlie Hebdo ! Dommage, ça aurait pu les sauver.

(1 & 2) Source Valeurs Actuelles – 29/12/14

Phil Marso – Dimanche 8 mars 2015

Mar 042015
 

Citation Luz : C’est dur d’être aimé par un connard de survivant !

Le dessinateur Luz de Charlie Hebdo fait du réchauffé dans sa provoque, c’est dire qu’il a cramé ses neurones avec Charlie multimillionnaire  :

« C’est reparti dans tous les sens du terme pour faire chier un maximum de connards »

Luz – La boite à questions – Canal + – Mardi 3 mars 2015

Fév 242015
 

Luz : La queue du chien qui tourne en rond

A propos de la nouvelle Une de Charlie Hebdo :

C’est pour ça que j’avais envie de dessiner un chien, j’avais envie de dessiner le retour de la critique joyeuse dans Charlie Hebdo. C’est aussi ne pas se retrouver obsédé par ce que l’on a vécu, parce qu’on pourrait en parler des heures, on pourrait en parler des pages et des pages entières, des journaux et journaux entiers

Luz – France Info – Mardi 24 février 2015