Jan 152016
 

L’assemblée départementale s’est réunie lundi 11 janvier afin de  débattre des orientations budgétaires pour l’année 2016 et de se prononcer sur la candidature du Département au maintien de la compétence portuaire.

Tout d’abord, Gilles DETERVILLE a présenté ses meilleurs vœux, en son nom et celui du groupe socialiste qu’il préside, aux 690 000 calvadosiennes et calvadosiens. Il a également adressé des souhaits de réussite professionnelle et personnelle aux 2 500 agents du Conseil départemental.

Au-delà des tragiques évènements de 2015, Gilles DETERVILLE a rappelé deux évènements majeurs qui modifient le paysage institutionnel territorial.

–          La grande Normandie est née le 1er janvier, grâce à la volonté du gouvernement socialiste de doter la France de régions plus fortes et plus cohérentes.

–          Conformément à la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe) votée le 7 août 2015, les intercommunalités s’agrandissent et des communes nouvelles se créent afin de pouvoir porter des projets d’envergure au bénéfice des habitants de ces territoires.

S’agissant des orientations budgétaires, le groupe socialiste a souligné la grande qualité du rapport. Sur le fond, il n’aurait pas fait les mêmes choix. En raison de la difficulté pour les départements à équilibrer leur budget confrontés à la baisse des dotations de l’Etat et à la hausse des dépenses de solidarité, les élus socialistes auraient construit le DOB autour des compétences obligatoires pour qu’aucune ne soit négligée (action sociale, collèges, secours et incendie, soutien aux communes nouvelles).

Dans son intervention, Edith GUILLOT a indiqué les principales données financières qui ressortent du rapport consacré aux orientations budgétaires. Elle a également indiqué les mesures d’économies sur lesquelles le groupe socialiste s’interroge. C’est le cas notamment de :

–  la suppression de 30 nouveaux postes  pour la 3ème année consécutive qui ne devra pas dégrader les conditions de travail des agents ni la qualité du service rendu aux calvadosiens ;

–  les diminutions de subventions dans le domaine du sport et de la culture qui ne devront pas fragiliser des structures qui agissent avec l’aide ou pour le compte du département.

Enfin, le groupe s’est opposé à la candidature du Département au maintien de la compétence portuaire. Les élus socialistes auraient saisi la possibilité inscrite dans la loi NOTRe de transférer la gestion des 7 ports départementaux mais aussi de Caen-Ouistreham à la Région. Ils ont mis en avant l’argument d’une une plus grande cohérence, la Région étant devenue la collectivité « phare » en matière de développement économique et d’aménagement du territoire. Ils craignent qu’à terme le Département ne soit plus en capacité d’assumer pleinement cette compétence certes, porteuse d‘emplois et de richesses pour le Calvados mais nécessitant des investissements importants.

Source : Newsletter Partie Socialiste Normandie – 15 janvier 2016

Août 132015
 

Programme TV – Complément d’Enquête – Ségolène Royale : l’obstinée

Jeudi 13 août 2015 – France 2 – 22h25

Magazine de la rédaction. Conçu par Benoît Duquesne. Préparé par François Ducroux, Joel Bruandet et Thomas Horeau. Réalisé par Philippe Lallemant. Coordonné par Caroline Bélicard et Céline Cardi. Présenté par Nicolas Poincaré.

Ségolène Royal : l’obstinée

Un portrait réalisé par Audrey Gloaguen, Rémi Bénichou et Marlène Billerey.

Têtue, solitaire, combative, Ségolène Royal surprend et déstabilise l’opinion publique comme son propre parti.

Après deux ans de traversée du désert, elle est remontée sur le devant de la scène politique et occupe depuis la deuxième place du gouvernement Valls.

Mais qui est vraiment cette femme politique qui entretient une relation toute particulière avec les Français ? Comment a-t-elle orchestré son retour ?

Médiatique, culottée, insubmersible, l’histoire de ce come-back résume à lui seul le style Royal.   

La seule femme à avoir atteint le second tour de l’élection présidentielle reste l’une des personnalités politiques préférée des Français.

De la “Miss glaçon” des bancs de l’ENA à la “bravitude” de la campagne présidentielle, des méthodes parfois très autoritaires de la présidente du Conseil Régional de Poitou-Charentes aux redoutables talents de communicante de l’ex-adversaire de Nicolas Sarkozy, Complément d’enquête sur une femme d’Etat devenue incontournable.

Dans ce 52 minutes exceptionnel, ses amis, ses ennemis, ses proches, ses collaborateurs dressent d’elle un portrait sans concession.

Communiqué de presse France 2 – 21 juillet 2015