Mar 152019
 
Green Book : Sur les routes du Sud

Sortie 23 janvier 2019

Drame biopic de Peter Farelly avec Viggo Mortensen, Mahershala Ali, Linda Cardellini, Sébastien Maniscalco, Dimiter D.Marinov, P.J Byrne, Don Stark, David An. 2h10 – Sortie le 23 janvier 2019.

Tony Lip, un videur italo-américain du Bronx sait gérer les situations difficiles. C’est un fin psychologue, même si à l’arrivée, il utilise les poings. Il a une charmante épouse Dolores et deux gamins. Il vient de perdre son emploi pour avoir fait un peu trop de zèle face à un petit caïd. Il va devoir trouver un nouveau job pour nourrir sa petite famille. Tony a tout de même deux défauts majeurs : il aime la malbouffe des hamburgers et ne supporte pas les noirs. En 1962, c’est la tendance vu que la ségrégation est de mise. Il se présente à une annonce pour être chauffeur afin d’accompagner un docteur dans sa tournée. Quelle surprise quand il découvre que son futur big boss, un certain Don Shiley est noir-américain et musicien classique. Tony doit l’accompagner pour une tournée de huit semaines dans les états du Sud de l’Amérique. Va-t-il s’assoir sur ces préjugés ou l’ouvrir en rital décomplexé ?

« Geen Book : sur les Routes du Sud » est tiré d’une histoire vraie. Au vu de l’affiche on s’attend à un road-movie dans le sud raciste de l’Amérique sous fond de jazz-blues. Erreur d’aiguillage ! Ce qui fait justement l’intérêt de ce film. Viggo Mortensen est monumental ! Il aurait mérité d’avoir l’Oscar du Meilleur acteur. C’est  Mahershala Ali qui obtient l’Oscar du second rôle pour avoir incarné le pianiste virtuose Don Shiley. Le film a reçu une troisième récompense pour son scénario original à Hollywood.

« Green Book : sur les routes du Sud » est remarquable dans son interprétation et son récit à telle point qu’il aurait pu durer, une heure de plus, sans trouver la route ennuyeuse et assommante.

Phil Marso – 11 mars 2019 – www.walkmovie.info

Green Book

Chronicle of the movie « Green Book : sur les routes du Sud » in English

A Biopic drama by Peter Farelly with Viggo Mortensen, Mahershala Ali, Linda Cardellini, Sebastian Maniscalco, Dimiter D. Marinov, P. J. Byrne, Don Stark, David An. 2:10 – Released January 23, 2019.

Tony Lip, an Italian-American bouncer from the Bronx, knows how to handle difficult situations. He is a psychologist, even if on arrival, he uses fists. He has a lovely wife Dolores and two kids. He just lost his job for being a little too zealous about a little guy. He will have to find a new job to feed his family. Tony still has two major flaws: he likes hamburger junk food and does not support black people. In 1962, this is the trend as segregation is in order. He comes to an announcement to be a driver to accompany a doctor on his tour. What a surprise when he discovers that his future big boss, a certain Don Shiley is black-American and classical musician. Tony is to accompany him on an eight-week tour of the southern states of America. Will he sit on these prejudices or open him in uninhibited rital?

« Geen Book: On the Southern Roads » is drawn from a true story. In view of the poster we expect a road movie in the racist South of America under jazz-blues background. Referral error! Which is precisely the point of this film. Viggo Mortensen is monumental! He deserved to have the Oscar for Best Actor. Mahershala Ali is the Oscar winner for playing virtuoso pianist Don Shiley. The film received a third award for its original Hollywood screenplay.

« Green Book: on the roads of the South » is remarkable in its interpretation and story to such an extent that it could have lasted another hour, without finding the road boring and boring.

Phil Marso – March 11, 2019 – www.walkmovie.info

Déc 272015
 

Programme TV – Film : La première étoile

Dimanche 27 décembre 2015 – France 2 – 20h55

Comédie de Lucien Jean-Baptiste – Avec Anne Consigny, Firmine Richard, Lucien Jean-Baptiste, Michel Jonasz, Bernadette Lafont, Ludovic François, Loreyna Colombo, Jimmu Woha Woha – 1h30 – Sortie le 25 mars 2009.

Suzy en a marre de voir son mari Jean-Gabriel à traîner aux courses du PMU, encaissant petits boulots précaires. Ils forment un couple mixte avec trois enfants. Un soir, sa fille Manon demande pourquoi ils n’ont jamais été aux sports d’hiver. Est-ce à cause de leur couleur de peau ? Non, question de moyen évidemment. Le ski se n’est pas donné et s’est souvent juste pour une semaine. Jean-Gabriel promet une fois de plus la lune à sa marmaille. Ils iront s’éclater à la neige pendant les vacances de pâques. Suzy n’en pouvant plus de ses promesses sans lendemain, lui demande pour une fois d’assurer. Sinon, elle le quitte ! Quelques semaines plus tard, le père emprunte la voiture de Jojo. Ils débarquent au chalet des Morgeot. La mère de Jean-Gabriel est du voyage. Vont-ils s’acclimater à l’ambiance du coin sans jeter un froid dès qu’ils montrent leur bout du nez ?

« La première étoile » vise le racisme au premier abord. En voyant la bande annonce, j’ai eu cette réflexion : Bonne idée de départ, mais un film sans doute valable dans les années 80’. Aujourd’hui, il n’y a rien d’exceptionnel de voir des antillais dans une station de sport d’hiver. Les clichés sont au rendez-vous avec les vannes éculées : piste noire, payé au black etc. Le scénario est très décousu et ne développe pas assez la personnalité de cette famille. Néanmoins, cette comédie sans prétention a le mérite d’être attachante et évoque des bons souvenirs de première fois à la neige. D’un père qui redouble d’effort malgré ses difficultés sociales. « La première étoile » est-il destiné à la veillée dominicale du film téloche du dimanche soir ? C’est à vous de voir, question d’envie !

Phil Marso – 31 mars 2009 – Source : Walkmovie.info

Déc 212015
 

Gilles Verdez : chronique d’un racisme ordinaire ?

Samedi 19 décembre 2015, TF1 proposait l’élection de Miss France 2016 un rendez-vous des téléspectateurs très attendu. Preuve de son audience TV de 8,8 millions de téléspectateurs. La couronne de Miss France 2016 a été remportée par Iris Mittenaere Miss Nord Pas-de-Calais.

Le chroniqueur de TPMP Gilles Verdez c’est empressé d’exprimer son mécontentement via le réseau twitter :

Pour etre elue #MissF­ran­ce2016 il est donc prefe­rable d’etre blanche que belle ? #MissMar­ti­nique

— Gilles Verdez (@gil­les­ver­dez)- 19 décembre 2015

#MissF­ran­ce2016 Mais la Marti­nique et Tahiti gagne­ront quand alors? Bon j’arrete je suis en train de m ener­ver tout seul

— Gilles Verdez (@gil­les­ver­dez) – 19 décembre 2015

Rappelons à Gilles Verdez les anciennes Miss France :

Valérie Bègue – Miss Réunion – 2008

Mareva Galanter – Miss Tahiti – 1999

La Miss France 2014, Flora Coquerel d’un père français et d’une mère béninoise a répondu à Gilles Verdez :

«Belle c’est à chacun d’en juger, mais il est certain que je ne suis pas blanche ».

Après Claude Bartolone qui repprochait à Valérie Pécresse lors d’une interview du Nouvel Obs : «  c’est Versailles, Neuilly et la race blanche qu’elle défend en creux ».

Reste à savoir si Gilles Verdez sera poursuivi pour incitation raciale en tenant de tel propos ? Imaginez si les mêmes commentaires auraient été portés sur une autre couleur de peau : noir. SOS Racisme aurait déjà porté plainte.

La France d’aujourd’hui, c’est une palette de couleur qui c’est renforcé au XXème et XXIème siècle et qui fait la richesse de notre culture à condition d’accepter les valeurs de la République et la laïcité.

Je terminerais par cette citation qui me semble de bon sens « L’important ce n’est pas d’où l’on vient, mais où l’on va ».

Phil Marso

Déc 112015
 

Claude Bartolone a déclaré au Nouvel Obs à propos de Valérie Pécresse :

Quand Pécresse fait des affiches disant « nous ne voulons pas devenir la Seine-Saint-Denis de Bartolone », c’est du racisme là aussi. Se rend-elle compte de l’opprobre qu’elle jette sur un million et demi d’habitants ?

Elle devrait plutôt s’en prendre à l’action qui a été la sienne et celle de Sarkozy, quand ils ont supprimé dans le département 13.000 postes de policiers, quand ils ont envoyé valdinguer les postes d’enseignant. C’est cela qu’elle devrait regarder au lieu de pointer du doigt les habitants. Elle tient les mêmes propos que le FN, elle utilise une image subliminale pour faire peur. Avec un discours comme celui-là, c’est Versailles, Neuilly et la race blanche qu’elle défend en creux.

Claude Bartolone – Le Nouvel Obs internet – 9 décembre 2015

***

Profession de foi de Claude Bartolone

Profession de foi Valérie Pécresse

Profession de foi Wallerand de Saint Just

 

Jan 112015
 

Je suis Charlie : Yahoo censure son forum !

Je Suis Charlie - Attentat du 7 janvier 2015 à la Rédaction de Charlie Hebdo

Je Suis Charlie – Attentat du 7 janvier 2015 à la Rédaction de Charlie Hebdo

Depuis le tragique attentat à la rédaction de Charlie Hebdo, le site américain Yahoo avec son extension .Fr (France) joue les censeurs à travers son forum,  sur tous les articles traitant de ce sujet.

Quelle belle hypocrisie venant de Yahoo.fr !

Depuis de nombreuses années, Yahoo est le carrefour de la haine, du racisme dans les forums en bas de chaque article. Bien souvent des propos extrémistes de tout bord n’interpellent guère les modérateurs de ce site qui gèrent les forums. Certains mots insultants sont floutés par des caractères bizarres grâce à une sélection de « mots-clés » indésirables.

Pourtant des commentaires haineux sont cachés, mais non supprimés par les modérateurs. Seul un nombre de pouces rouges permet de ne pas afficher le commentaire.

Depuis le 7 janvier 2015, Yahoo.fr devient soudainement vertueux ! Il est impossible de s’exprimer dans les forums, puisqu’il n’y a plus d’accès.

Après les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis des lois liberticides avaient été décrétées brutalement.

Aujourd’hui, Yahoo.fr prouve que seules les élites ont la parole et Monsieur-Tout-Le-Monde doit se contenter d’ingurgiter les articles d’actualités diffusée sur le site sans pouvoir réagir.

 La liberté d’expression a déjà perdu du terrain en France depuis le 7 janvier 2015.

Phil Marso – Dimanche 10 janvier 2015