Juin 012015
 

Programme TV – Secrets d’Histoire : Comment devient-on Napoléon ?

Mardi 2 juin 2015 – France 2 – 20h55

Magazine. Présenté par Stéphane Bern. Sur une idée originale de Jean-Louis Remilleux. Produit par SEP (Société Européenne de Production). Avec la participation de France Télévisions.

Secrets d’histoire invite les téléspectateurs à réagir et commenter l’émission en direct sur Twitter via le hashtag #secretsdhistoire.

Réalisé par Roland Portiche

C’est une tempête qui déferle sur l’Europe : la tempête Napoléon ! A l’occasion du bicentenaire de la bataille de Waterloo, Secrets d’histoire et Stéphane Bern retracent dans ce nouvel épisode inédit ce qui est sans doute la plus grande épopée française : celle de Napoléon Ier, empereur des Français. De l’Arc de Triomphe, qui célèbre la plus grande victoire de Napoléon, au dôme des Invalides, devant le tombeau de l’Empereur, Stéphane Bern nous invite à revivre l’histoire de ce jeune Corse ambitieux, décidé à monter jusqu’au sommet du pouvoir.
D’Ajaccio à Lodi, de Milan à Venise, du col du grand Saint-Bernard à Austerlitz, Waterloo et l’île d’Elbe, nous suivrons toutes les routes de Napoléon.

Quel est le secret de ce militaire hors pair, qui vole de victoire en victoire ? Entend-il sauver les conquêtes de la Révolution ou rétablir la monarchie à son profit ? Pourquoi, en dépit de ses très nombreuses maîtresses, Napoléon n’aime-t-il qu’une seule femme : Joséphine de Beauharnais, qu’il fait impératrice ?

Et pourquoi, alors qu’il est devenu maître de l’Europe, commet-il en Espagne et en Russie les erreurs fatales qui précipiteront sa chute ? Napoléon, devant qui toute l’Europe a plié, fut-il victime de lui-même ?

Avec le concours des historiens : Jean Tulard, Patrice Gueniffey, Thierry Lentz, Marie-Hélène Baylac, Pierre Branda, François Houdecek, Alain Pigeard, Florence de Baudus, Michel de Decker, David Chanteranne, Bernard Chevallier, Jean-Philippe Rey, Philippe de Carbonnières, Jean-Marc Olivesi, Philippe Perfettini, Gérald Messadié.

Et la participation de Nicolas Dhuicq, député-maire de Brienne ; Christophe Beyeler, du musée de Fontainebleau ; Philippe Taquet, de l’Académie des sciences ; du colonel Thierry Noulens, de l’école de guerre et du général d’armée Jean-Louis Georgelin, grand chancelier de la Légion d’Honneur.

Communiqué de presse France 2 – 11 mai 2015

Nov 182014
 

Programme TV – Secrets d’Histoire : La Reine Hortense pour le meilleur et pour l’Empire…

Mardi 18 novembre 2014 – France 2 – 20h50

Magazine. Présenté par Stéphane Bern. Sur une idée originale de Jean-Louis Remilleux. Produit par SEP (Société Européenne de Production). Avec la participation de France Télévisions.

france2

Secrets d’histoire invite les téléspectateurs à réagir et commenter l’émission en direct sur Twitter via le hashtag #secretsdhistoire.

Dans ce nouveau numéro inédit de Secrets d’histoire, Stéphane Bern vous fait découvrir le destin hors du commun de la reine Hortense. Fille de l’impératrice Joséphine, mère de l’empereur Napoléon III, belle-sœur et belle-fille de Napoléon Ier, Hortense a vécu au cœur de l’un des moments les plus intenses de notre histoire : l’incroyable épopée napoléonienne !
Clef de l’ascension spectaculaire de Napoléon, objet des manigances de sa mère, la délicieuse Joséphine de Beauharnais, Hortense est pourtant une jeune femme qui ne rêve que d’amour romantique et de vie élégante à l’abri des soubresauts de la politique et des luttes de pouvoir dans les magnifiques palais et châteaux de Malmaison, de Fontainebleau, mais aussi à l’Hôtel de Beauharnais à Paris ou la villa Paolina à Rome… sans oublier son charmant domaine d’Arenenberg sur les bords du Lac de Constance.
Mais c’est sans compter sur les coups du sort, qui vont faire de sa vie, une épopée, à l’image de celle qui va consacrer Napoléon, occupé à la conquête d’un empire et à la gloire de la France. Pour lui, la douce Hortense n’hésite pas à sacrifier sa vie de femme, en épousant, Louis Bonaparte, un « vrai » psychopathe qui lui fait vivre l’enfer.
Toujours pour Napoléon, la jeune femme se laisse couronner reine de Hollande, ce qui l’éloigne de l’homme de son cœur, le beau Charles de Flahaut. Enfin, à cause de la chute de l’Empire, et au nom de ses fils, Hortense prend le chemin d’un exil forcé, de la Bavière, à l’Italie ou la Suisse, devenant pendant vingt ans, une princesse fugitive et errante…
Avec la participation de : Jean Tulard (historien), Thierry Lentz (directeur de la Fondation Napoléon), Christophe Pincemaille (historien), Marie-Hélène Baylac (historienne), Philippe Seguy (écrivain), Bernard Chevalier (historien), Joëlle Chevé (historienne), Christine Orban (écrivain), Amaury Lefébure (conservateur général de la Malmaison), Claudette Joannis (historienne), Marie Pierre Rey (historienne), Eric Anceau (historien), Pierre Branda (chef du patrimoine de la Fondation Napoléon)…
Communiqué de presse France 2 – 3 novembre 2014
Fév 112014
 

Programme TV – Secrets d’Histoire – Napoléons et les Femmes

Mardi 11 février 2014 – France 2 – 20h45

Un magazine produit par Jean-Louis Remilleux (Société Européenne de Production). Présenté par Stéphane Bern. Réalisé par Jean-Christophe de Revière.

L’équipe de Secrets d’histoire se rend aux châteaux de Malmaison, de Compiègne, et de Fontainebleau pour comprendre les relations qu’entretenait l’Empereur avec Joséphine puis Marie-Louise. Ses deux femmes ont connu toutes les deux la face cachée tortueuse du vainqueur d’Austerlitz. Un portrait sans retouche : deux heures d’épopée et de découverte dans les alcôves de l’Empire…

Stéphane Bern retrace l’itinéraire de la très élégante Joséphine de Beauharnais, sa passion pour les arts, la cuisine, la mode, qui, aujourd’hui encore, inspire de nombreux artistes. C’est avec et par Joséphine, première femme de l’empereur, que le style Napoléon 1er prend tout son essor.

Nous verrons également quels ont été les rapports de Napoléon avec les femmes, avec sa mère dans sa prime enfance jusqu’à son idylle avec Marie Walewska, sans oublier son mariage avec Marie-Louise d’Autriche, qui lui donnera le fils tant attendu, « l’Aiglon ».

Napoléon, l’homme aux cent victoires et aux cent femmes était-il misogyne ou tout simplement un être autoritaire qui considérait les femmes comme des conquêtes ? La vie entière de Napoléon est jalonnée de ses relations souvent passionnées et parfois ombrageuses avec les femmes. Stéphane Bern, en poussant les portes des lieux qui ont abrité les amours de l’Empereur, nous donne une version inédite du parcours unique de cet homme qui a profondément marqué l’histoire de France et de l’Europe.

Communiqué France 2 – Mardi 11 février 2014

Source : sondageonstv.com

Nov 242013
 

Programme TV – Secrets d’histoire : Georges Clemenceau : un tigre au grand cœur

Mardi 3 décembre 2013 – France 2 – 20h45

Documentaire. Présenté par Stéphane Bern. Sur une idée originale de Jean-Louis Remilleux. Produit par SEP (Société Européenne de Production). Avec la participation de France Télévisions.

Georges Clemenceau : un tigre au grand cœur

Réalisé par Dominique Leeb.

Dans ce numéro exceptionnel de Secrets d’histoire à l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale, Stéphane Bern nous emmène dans les hauts lieux de la IIIe République, de l’Assemblée nationale, à l’Hôtel de Lassay, de Beauvau (ministère de l’Intérieur) à l’hôtel de Brienne (ministère de la Défense) jusqu’aux tranchées de Verdun, à la découverte de son représentant le plus flamboyant et le plus imprévisible : Georges Clemenceau, « le Père la Victoire ». Politicien hors du commun, Georges Clemenceau collectionne les surnoms : le Tigre, le tombeur de ministères, le premier flic de France, le Père la Victoire…

Autant de facettes liées à un homme au caractère bien trempé et au courage exemplaire. Mais ce petit gaulois à moustaches réputé invincible dont le verbe fleuri animera la IIIe République, ce justicier engagé aux côtés du capitaine Dreyfus, ce ministre de l’Intérieur redoutable, ce député intraitable, cet académicien qui ne siègera jamais sous la Coupole, est aussi, avec la même passion, un amoureux des femmes… et des roses ! Anticlérical assumé, adversaire de la colonisation, il est aussi un défenseur acharné de la culture, des impressionnistes et de son ami le peintre Claude Monet chez qui il va fêter la victoire de 1918 dans ses jardins de Giverny…  À la fin de la Grande Guerre, il est celui dont Churchill dit : « Si un homme seul peut incarner son pays alors, Clemenceau, c’est la France ! » « Pour mes obsèques, je veux le strict nécessaire, c’est à dire… moi ! » Ainsi s’exprime Clemenceau au soir de sa vie en 1929 alors que les hommages vont déferler du monde entier. L’empereur d’Allemagne, Guillaume II, écrit dans ses mémoires : « Si nous avions eu Clemenceau, jamais nous n’aurions perdu la guerre… »

Avec la participation de : Eric Clemenceau (arrière petit-fils de Georges Clemenceau), Jean-Noël Jeanneney (historien et biographe), Michel Winock (biographe et historien), Manuel Valls (ministre de l’Intérieur), Michel de Decker (historien), Jean-Yves Le Drian (ministre de la Défense), Sylvie Brodziak (historienne), Christophe Soulard (biographe), Daniel Vaillant (ancien ministre de l’Intérieur, député maire du 18e arrondissement de Paris), Alexandre Duval-Stalla (biographe), Bruno Fuligni (historien), Jean-François Copé (député maire de Meaux), Jean Artarit (biographe), Jean Garrigues (historien), Charles Diaz (historien), Jean-Yves Le Naour (historien), Vincent Duclert (historien), François Guillet (historien), Patrick de Gmeline (historien), Pierre Stutin (historien), général Bertrand Ract-Madoux (chef d’état-major de l’Armée de Terre) et Gérard Minart (biographe).

Communiqué de presse France 2 – 12 novembre 2013

Source : Sondageonstv.com

Sep 282013
 

Programme TV – Secrets d’histoire : Gatsby et les Magnifiques

Mardi 1er octobre 2013 – France 2 – 20h45

france2

Magazine. Présenté par Stéphane Bern. Sur une idée originale de Jean-Louis Remilleux. Produit par SEP (Société Européenne de Production). Avec la participation de France Télévisions.

Réalisé par Guillaume de Lestrange.

Secrets d’histoire et Stéphane Bern vous entraînent ce soir à la rencontre de ces « Magnifiques », ces rois de l’Amérique, qui ont inspiré le personnage de Gatsby à l’écrivain Scott Fitzgerald en 1925 : Rockefeller, Astor, Vanderbilt, Carnegie ou Morgan. Des dynasties dont le seul nom est synonyme de fortune ! Car si Gatsby n’est qu’une invention littéraire, la réalité dépasse de très loin la fiction !

Partis de rien, ils ont réussi à devenir les rois de l’acier, du chemin de fer, du pétrole ou de l’électricité. Et même si la crise de 1929 fait vaciller leur trône, ils appartiennent aujourd’hui encore au fameux rêve américain… Car l’histoire des États-Unis d’Amérique s’est construite juste après la guerre de Sécession grâce à ces hommes puissants, passionnés, excentriques et égocentriques, peu embarrassés de scrupules, fondateurs au XIXe siècle de véritables dynasties. Souvent d’origine modeste, ils fondent des empires industriels, épousent les belles héritières de la noblesse européenne, et se font construire des palais somptueux inspirés des châteaux français que nous visiterons à Newport sur la côte Est des États-Unis. Ils sont aussi de formidables philanthropes, mécènes et collectionneurs.À la fois génies et démons du capitalisme, voici Gatsby… et les Magnifiques, ces « malfaiteurs de grandes fortunes » comme les appelait Roosevelt !

Avec la participation du duc de Marlborough (descendant de Consuelo Vanderbilt), Elizabeth de Cuevas (descendante de John D. Rockefeller), Jackie Drexel Astor (descendante de John Jacob Astor), Hélie de Pourtalès de Talleyrand (descendant d’Anna Gould), Karl Lagerfeld (couturier), Anne-Elisabeth Moutet (journaliste), Isabelle Rivère (écrivain), Olivier Lebleu (écrivain), André Kaspi (historien), François Durpaire (historien), Éric Mension Rigau (historien) et Pierre-André Hélène (écrivain).

Communiqué de presse France 2 – Mardi 10 septembre 2013

Source : Sondageonstv.com