Sep 152015
 
LES TROIS DERNIERS JOURS D’UN FACTEUR POILU
«Aux larmes citoyens»
Une pièce de Gérard Pirodeau avec Alexis Smolen et Kevyn Diana.

Enterrés vivants, dans une tranchée suite à un bombardement allemand, deux poilus Théodore Lagrange  et Roger Perrin se retrouvent prisonniers…

Grièvement blessé aux yeux suite à une attaque au gaz quelques jours auparavant, Théodore Lagrange, paysan catalan, ne sait ni lire, ni écrire. Mais, il sait jouer de la musique, de l’accordéon.
 
Roger Perrin quant à lui, homme de lettre, facteur de métier est blessé à la jambe. Le facteur s’est engagé pour des raisons politiques et humaines. Le paysan a été enrôlé d’office. Deux mondes différents, et pourtant. Ils se retrouvent tous les deux dans cette pénombre froide, ne sachant pas combien de temps leur calvaire va durer…
 
Ils se rencontrent, apprennent à s’apprécier, se comprendre, s’entre-aider.
Alors que tout les sépare.

Un huis clos intense et humaniste à la fois. Une leçon d’histoire et d’amitié pleine d’émotions.
 
La Pièce a été sélectionnée par La SACD et présentée en lecture au festival d’Avignon 2014.

L’auteur :  GERARD PIRODEAU, auteur-metteur en scène
Très jeune, Gérard Pirodeau s’est passionné pour l’écriture. Il aime écrire des histoires, a commencé par une BD sur Robinson Crusoé à l’âge de 6 ans. Attiré par le monde artistique, il demande à ses parents de l’inscrire dans une école de cirque à Chateauroux. Mais la vie en a décidé autrement, trois ans après il se retrouve dans une banlieue loin de son rêve d’enfant.
 
Voilà que l’écriture prend une place importante dans sa vie. Il découvre la magie du théâtre grâce à l’Espace Carole mais surtout la rencontre de Suzy Hannier-Rougerie qui lui fait découvrir les textes d’auteurs.
Puis, tout s’enchaîne, des personnes croisent son chemin artistique toutes lui apportent à leur façon une richesse culturelle. Entre autre Sylvie Jolie, Jean-Laurent Cochet, Andréas Voutsinas, Line Renaud et bien d’autres.
 
Enfin grâce à son rôle de régisseur dans différents théâtres, Gérard Pirodeau a appris à regarder, partager, être à l’écoute et patient. Des instants, des minutes riches culturellement. Dans sa tête il écrit ses personnages, conte ses histoires, et voilà qu’il se décide à écrire.
 
Le Livre
Le livre Les trois derniers jours d’un facteur poilu est paru aux éditions Société des Ecrivains. Pour la rentrée des élèves de l’école auront le livre dans leur cartable. Des professeurs souhaitent travailler le livre en atelier de lecture et scénique. L’auteur se déplacera  avec les comédiens dans différents établissements scolaires.
 
Des centres de formations, réinsertions et insertions vont utiliser le livre dans le cadre de l’étude de la 1ere guerre mondiale et des valeurs humaines.
Le livre avec le cd musique est en préparation pour la rentrée.
Un cd audio pour les non voyants est prévu, ainsi qu’une BD. Les dessins seront réalisés par Marko, illustrateur du livre et de l’affiche.

Les comédiens :
Alexis Smolen
Alexis Smolen a suivi les cours de l’école nationale de Chaillot avec pour professeur Aziz Kabbouche, puis le conservatoire d’art dramatique du Xème arrondissement sous la direction de J-L Bihoreau et J-P Martino.
Il a ensuite enchaîné différents stages avec notamment Dominique Féret, Elisabeth Chailloux, Laurent Fréchuret. Il a joué dans plusieurs pièces de théâtre:
– La ronde, mise en scène par Judith Heynnemann,
– Vu de la lune on est tous bleus de Olivia Côte
– La nuit des rois mise en scène Mickael Chemla
– La confession mise en scène Michel Didym
Alexis Smolen a tourné quelques courts-métrages avec notamment Delphine Gleize, Antoine De Caunes, Marc Gibaja, Malika Saci, Romain Delange. Il a participé aussi a des téléfilms avec des réalisateurs comme Laurent Herbiet, Edwyn Bailly. 
 
Kevyn Diana
A 17 ans, il commence une formation de deux ans au Conservatoire de Toulouse puis intègre le Cours Florent en 2003. Il découvre l’enseignement qu’il espérait au Studio Pygmalion puis en 2004 dans la formation intensive de Giovanni Savoia. Il suit pendant trois ans ses cours qui reprennent la méthode de l’Actors Studio de John Strasberg. 
Et la technique du processus créatif. Durant cette période il tourne dans plusieurs court-métrages lors desquels il apprend et se réalise en tant qu’acteur. Il rencontre Raphaël Fejtö, qui lui propose un petit rôle dans l’Age d’homme… Maintenant ou jamais! en 2006 aux côtés de Romain Duris. 

 

En 2008, il tient le rôle principal du court-métrage «Tant que tu respires » réalisé par Fara Sène (prix CNC 2009; Prisx du Public au Festival «Ecran Libre» d’Aigues-Mortes; Mention spéciale du jury au Festival Itinérances d’Ales; Mention spéciale du Jury au Festival «Filmez Jeunesse» Nanterre; Prix Sacem 2009…)
La même année tout s’accélère lorsqu’il est repéré par Tony Gatlif. Il lui propose le rôle de Zanko dans son film Liberté (Grand prix des Amériques au Festival de Montréal; Prix du public au Festival du film d’histoire de Pessac. Grand prix Hassane II Festival International de Rabat.
En 2010, le réalisateur Jacques Malaterre («l’Odyssée de l’espèce», «Ao»…) lui propose le rôle incisif de Garcia dans la fiction Carmen tiré de la nouvelle de Mérimée.
En 2012 il est dirigé par le duo Nathalie Sauvegrain et Philippe Appietto dans le long métrage Océane où il interprète le rôle de Yann aux côtés de Lou Lesage.
En 2013 il retrouve le réalisateur Fara Sene qui lui propose le rôle Christian dans le long métrage «Etre» aux côtés de Bruno Solo, Salim Kechiouche et Karina Testa.
 
AU THEATRE DU GYMNASE Marie Bell
A partir du dimanche 13 Septembre 2015
Le dimanche à 18 heures et le lundi à 20 heures
38 Boulevard de Bonne Nouvelle, 75010 Paris
Juil 082015
 
Programme TV – France 2 – Le Roi Lear de William Shakespear 
Mercredi 8 juillet 2015 – France 2 – 22h35
Théâtre. Mise en scène d’Olivier Py. Produit par Compagnie des Indes. Réalisé par Vitold Krysinsky. Avec la participation de France Télévisions.

Le Roi Lear, de William Shakespeare, traduit et mis en scène par Olivier Py, en direct du Festival d’Avignon 2015, dans la Cour d’honneur du Palais des Papes. 

Cette pièce sera présentée par Virginie Guilhaume.

Dans l’écrin monumental de la Cour d’honneur, Olivier Py a choisi de monter sa pièce préférée de Shakespeare, celle qui lui semble la plus contemporaine : « Dans un anachronisme absolu (…), la pièce nous parle très précisément de ce qui s’est passé entre 1914 et 1989. »

La réflexion récurrente d’Olivier Py à propos de la politique, le pouvoir, l’humanité-monde se poursuit dans cette création. Avant d’abandonner son pouvoir à ses filles, le roi Lear, veut savoir qui d’elles trois saura lui exprimer son amour avec le plus d’emphase et obtiendra la part la plus importante de son héritage. Cette pièce maîtresse de l’œuvre du dramaturge anglais du XVIIe sera jouée entre autres par les acteurs Jean- Damien Barbin, Amira Casar, Nâzim Boudjenah (de la Comédie-Française), Céline Chéenne, Philipe Girard.

Dès le lendemain de la diffusion de la pièce, un dispositif interactif inédit sur Culturebox :
– L’intégralité du texte original et de la traduction d’Olivier Py.
– Choix de plusieurs sous-titres : Français, Anglais et Chinois.
– Les comptes Twitter des principaux personnages de la pièce viendront commenter et résumer des scènes du drame en 140 caractères.
– Les apartés du Fou de Lear, commentaires décalés, éclaireront le texte de Shakespeare, comme des notes de bas de page dans le style House of Cards.

Communiqué de presse France 2 – 16 juin 2015

Fév 172015
 

Programme TV – Théâtre : Vous êtes mon sujet

Mardi 17 janvier 2015 – France 2 – 20h55

Théâtre. De Didier van Cauwelaert. En direct du théâtre de la Garenne. Captation réalisée par Dominique Thiel. Mise en scène par Alain Sachs. Assistante à la mise en scène Corinne Jahier. Créateur et interprète de la musique Didier Lockwood. Produit par Neutra Production. Avec la participation de France Télévisions. Avec Gérard Darmon (Alexandre Kern), Julie-Marie Parmentier (Mathilde), Geneviève Casile (Myriam, mère d’Alexandre), Philippe Lellouche (Jean-Pascal, lieutenant de police) et Justine Thibaudat (Nadège, fille d’Alexandre).

Alexandre Kern est un romancier comblé qui, à cinquante ans, a son œuvre derrière lui. Succès, honneurs, amours faciles ont remplacé le labeur acharné de ses années de création. Sauvé d’un divorce ruineux par la mort accidentelle de son ex-femme – drame qui lui a inspiré, trois ans plus tôt, son dernier best-seller… –, il coule des jours heureux avec sa fille de dix-sept ans.

Dans un salon du Livre, il est abordé par Mathilde, une très jolie jeune femme qui semble une proie facile, une fan rêvant de se glisser dans son lit. Mais, derrière son humour déstabilisant et son charme vénéneux se cache un tout autre objectif  : Alexandre est son sujet. Étudiante en lettres, obsédée depuis toujours par ce qu’il écrit, elle prépare une thèse sur lui. Mais elle a besoin de « matière », d’une nouvelle œuvre, et elle a décidé de le « réactiver ». Une liaison torride, passionnée, déstabilisante devrait être pour lui une excellente source d’inspiration… Seulement voilà : Alexandre n’a jamais écrit que sur les morts qui ont jalonné son existence.

Qui pourrait être la prochaine victime ? Sa mère, sa fille ?

Entre Alexandre et Mathilde, la comédie amoureuse bascule très vite dans un suspense tissé de pièges et de rebondissements. On se demande qui des deux est le vrai psychopathe, lequel manipule l’autre.

Alexandre est-il la proie ou le prédateur ?

Communiqué de presse France 2 – 27 janvier 2015

Jan 202015
 

Programme TV – Théâtre : Deux hommes nus

Mardi 20 janvier 2015 – France 2 – 20h50

Lever de rideaux, ce mardi 20 janvier, sur France 2 ! En direct du Théâtre de la Madeleine à Paris, les téléspectateurs seront aux premières loges pour découvrir la pièce à succès Deux Hommes tout nus de et avec Sébastien Thiéry, François Berléand, Isabelle Gélinas et Marie Parouty. Un vaudeville contemporain d’un nouveau genre qui, s’il fait rire à coup sûr, ne manque pas de faire réfléchir. Deux Hommes tout nus.

Le titre prend sens dès le lever de rideau.

Alain Kramer (François Berléand) se réveille chez lui, nu comme un ver, aux côtés de son associé, Nicolas Prioux (Sébastien Thiéry), qui a troqué sa tenue d’avocat fiscaliste pour celle d’Adam. Aussi hébétés que paniqués, les deux hommes cherchent à percer les mystères de ce blackout total quand Catherine (Isabelle Gélinas), l’épouse d’Alain, fait irruption et découvre la scène du très vraisemblable adultère. Hypothèse qui ne tarde pas à être renforcée par la découverte d’un préservatif… Hum !

Le jeu de la vérité

Toutes les apparences jouent désormais contre Alain qui, bien en peine de livrer une explication rationnelle à cette situation absurde, s’embourbe dans le mensonge.
Car les apparences sont parfois trompeuses, et c’est toute cette quête de vérité qui habille nos Deux Hommes tout nus.

« Le spectateur suit une situation complètement absurde où le héros vit, lui, quelque chose de concret »*, explique l’auteur et acteur Sébastien Thiéry. Mais où se trouve la vérité ? Est-elle fantasmée ? La mise en scène de Ladislas Chollat (La Station Chambaudet, diffusé en direct sur France 2), agrémentée de projections vidéo teintées de poésie, renforce allègrement cette impression de rêve éveillé.

Vaudeville contemporain

« Pour moi, c’est le Labiche de notre époque », déclare le metteur en scène à propos de Sébastien Thiéry. Une référence assumée d’emblée dans les dialogues de la pièce par un clin d’œil – et joli jeu de mot – au maître du vaudeville classique. Ici, les ingrédients sont réunis : la liaison adultère, les quiproquos, les stratagèmes alambiqués, les rebondissements multiples, le rythme effréné, la vision acerbe de la bourgeoisie…

Dans la salle, les spectateurs s’amusent du drame que vivent sur scène les personnages de l’histoire, empreints d’une drôle de folie et servis par des interprètes très inspirés. François Berléand laisse voir, une fois encore, l’étendu de son répertoire, en alternant crises de rire et d’angoisse. Face à lui, Sébastien Thiéry joue le mystère à la perfection tandis qu’Isabelle Gélinas rayonne de sincérité. Marie Parouty, enfin, se révèle irrésistible dans son personnage de fausse maîtresse sourde.

Mais tout comme Labiche en son époque, le dramaturge « sait s’amuser du bourgeois contemporain, tout en l’aimant. Ce sont des personnages très humains, précise Ladislas Chollat. On les comprend. »
Et c’est une autre partition, plus profonde – sans doute dictée par l’amour d’un auteur pour ses personnages – qui se lit entre les lignes de la comédie. Car la recette de la farce, à la sauce Thiéry, est ici parsemée d’une réflexion sur l’identité, la conscience ou non d’une sexualité, les incertitudes du désir. Car pour l’auteur (Cochons d’Inde, Qui est Mr Schmitt ?, Comme s’il en pleuvait, L’Origine du monde), ce ne sont pas les réponses qui importent mais les questions.

Céline Boidin-Lounis

* Sources : Reportage vidéo Culturebox (J-N. Mirmande / P-J. Quiers / Y. Zysman / M-P. Susini) publié le 14/09/2014.

Communiqué de presse France 2 – 22 septembre 2014

Jan 202015
 

Programme TV – Théâtre : Deux hommes nus !

Mardi 20 janvier 2015 – France 2 – 20h50

En direct de la Madeleine !

En direct du Théâtre de la Madeleine. Présenté par Virginie Guilhaume. Une pièce de Sébastien Thiéry. Mise en scène Ladislas Chollat. Collaborateur artistique du metteur en scène Eric Supply. Réalisé par Julien Condemine. Produit par Compagnie des Indes. Avec François Berléand, Isabelle Gélinas, Sébastien Thiéry, Marie Parouty.

Alain Kramer, avocat sérieux et mari fidèle, se réveille nu chez lui avec un de ses collègues de bureau. L’incompréhension est totale, et aucun des deux hommes n’arrive à expliquer comment ils ont pu se retrouver dans cette situation. Quand la femme de l’avocat découvre les deux hommes dénudés dans son salon, Kramer invente n’importe quoi pour sauver son couple. Il est prêt à tout pour rétablir une vérité qui lui échappe. Où se trouve la vérité ? Dans le salon de Kramer, ou dans son inconscient ? Quand on fouille au fond de soi, sait-on jamais ce qu’on va trouver ?

Communiqué de presse France 2 – 22 décembre 2014

Sep 272013
 

« Le drame de la belle-mère, ce personnage comique du répertoire, c’est qu’il est l’image de la durée…  »

Jean Anouilh (1910 / 1987) – Les Poissons Rouges

A Flan de Colline - Au Théâtre Tristan Bernard

A Flan de Colline – Au Théâtre Tristan Bernard

 

Bon plan spectacle à 10 € avec la formule Megacomik.com

Sep 182013
 

ELLE : Je vais te poser une question difficile. Elle va te paraître adolescente mais elle me tortille la tête tous les jours, alors je me dis qu’il ne faut pas la réfréner. Ca contribue aussi au travail que je fais sur moi en ce moment, pour exprimer tout de suite ce qui se passe dans ma tête avant que ça ne se transforme en bombe. Comme c’est dur. Je me calme. Je vais me lancer. D’ailleurs, je précise à l’avance que tu as le droit de prendre ton temps, de conduire ta réflexion sur plusieurs jours, et même pourquoi pas, de ne pas répondre si ça t’embarrasse Sache que dans tous les cas, je préfère le silence à la malhonnêteté.

LUI : Tu la poses ta question !

ELLE : Attention, on ne me brusque pas. Il faut avoir totalement confiance en son partenaire pour oser lui confier une interrogation pareille. En même temps, prenons ça comme un jeu. Tu te souviens ces petites devinettes qu’on se posait quand on jouait à « Action ou vérité » au collège. Soyons joueurs ! Tu es prêt ? Je peux me lancer ?

Un temps.

Voilà. Si dans une vie virtuelle tu devais choisir une maîtresse parmi toutes mes cop…

LUI : Sans hésiter, Christina.

Extrait de la pièce de théâtre Ring  de Léonore Confino. Mise en scène Catherine Schaub

Avec Audrey Dana, Sami Bouajila. Décors Élodie Monet. Lumières Jean-Marie Prouvèze. Costumes Julia Allègre. Musique Bastien Burger. Image vidéo Mathias Deflau. Chorégraphies Magali B.

Théâtre du Petit Saint-Martin 17 rue René Boulanger 75010 Paris – 21h du mardi au vendredi. Samedi 16h & 21h. A partir du 1er octobre 2013.  Tél : 01 42 08 00 32

Ring une pièce de Léonore Confino

Ring une pièce de Léonore Confino

 

Bon plan spectacle à 10 € avec la formule Megacomik.com